Le CLIT

Arts et culture

Porté par une association loi 1901, l'Association Dangereuses lectrices organise le festival Dangereuses lectrices qui se veut un lieu de promotion des écrits et paroles féministes.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

À l'aube d’un moment que nous croyons charnière dans la prise en compte de la parole des femmes, nous avons voulu créer un espace autour des écrits de femmes, des écrits féministes, à travers leurs auteur·ice·s et leurs lecteur·ice·s, et imaginer un temps de dialogue.


Le festival Dangereuses lectrices est résolument féministe, et croit en l’écriture et la lecture comme deux activités fondamentalement émancipatrices pour tou·te·s. Le festival porte également une revendication a l’intersectionnalité des luttes et aura donc une attention toute particulière à ce que les personnes L.G.B.T., racisées, handicapées, économiquement défavorisées soient représentées, tant dans sa programmation qu'au travers d’une politique d'accès adaptée. 


À l'aube d’un moment que nous croyons charnière dans la prise en compte de la parole des femmes, nous avons voulu créer un espace autour des écrits de femmes, des écrits féministes, à travers leurs auteur·ice·s et leurs lecteur·ice·s, et imaginer un temps de dialogue.


Le festival Dangereuses lectrices est résolument féministe, et croit en l’écriture et la lecture comme deux activités fondamentalement émancipatrices pour tou·te·s. Le festival porte également une revendication a l’intersectionnalité des luttes et aura donc une attention toute particulière à ce que les personnes L.G.B.T., racisées, handicapées, économiquement défavorisées soient représentées, tant dans sa programmation qu'au travers d’une politique d'accès adaptée. 



Edition 2020 : Manger ! Le corps et l’appétit au coeur de Dangereuses Lectrices

Manger, avoir faim, satisfaire sa faim. Quelle pulsion humaine est plus naturelle, plus profondément ancrée dans nos réflexes animaux ? Et pourtant, rien n’effraie plus la société que l’appétit d’une femme, et rien n’est mieux contrôlé que la nourriture qu’elle met dans son corps : injonction contradictoire à être mince, à réguler son appétit, et en même temps à jouir de la nourriture, particulièrement en France où le repas est sacralisé.


Néanmoins, on parle de mère nourricière, et tout concorde pour montrer que ce sont les femmes qui font la cuisine. Comment faire coïncider cela avec les injonctions sociales ? Et pourquoi si peu d’entre elles sont aujourd’hui reconnues pour ce savoir-faire ?

Rapport au corps, culture des régimes, charge mentale et stéréotypes professionnels seront au coeur de cette deuxième édition de Dangereuses Lectrices
Et il n’est pas interdit de s’en lécher les babines d’avance.  

Nous pouvons d’ores et déjà vous dire qu’il y aura des autrices, des associations, une pièce de théâtre, un concert, à manger, des ateliers et surtout d’incroyables moments !

nous trouver

Coordonnées

Rennes
35200 Rennes

Contacter l'organisme