Le combat de Morgane contre l avc pediatrique

Humanitaire - Caritative

Comme 1000 enfants par an en France, dont 200 à 300 à la naissance, Morgane a fait un avc. Face au défaut de prise en charge adapté en France, nous avons créé notre association, afin de pouvoir financer les thérapies non prises en charge, et alerter l’opinion publique pour que les choses evoluent.

Nos actions en cours

Adhérer à nos activités 1

Qui sommes-nous ?

En France, 1000 enfants par an sont victimes d’un avc.

Parmi eux, 200 a 300 nourrissons.

10% de ces 1000 enfants par an ne survivront pas car 15% d’entre eux referont un second avc.

75% des survivants garderont des séquelles, Handicap physique et/ou une détérioration des capacités intellectuelles, faisant de l’AVC de l’enfant la 1ere cause de handicap acquis de l’enfant.


1ère cause de handicap acquis de l’enfant, et pourtant aujourd’hui en France des dizaines de parents s’endettent et/ou sont contraints à l’exil médical pour pouvoir rééduquer du mieux possible leurs enfants, et leur donner toutes les chances de récupérer des séquelles de l’AVC.

Parmi ces enfants…. Morgane.

Ne voulant pas croire à la fatalité, je me suis battu à ces côtés pour lui permettre de récupérer au mieux de son avc.

Elle a ainsi déjoué beaucoup de pronostics, et force l’admiration de tous ceux qui croise son chemin. Mais au prix de rééducation et stimulation quotidienne, d’attelles de jour comme de nuit, d’injection dans ses membres tous les 6 mois. Et surtout…. Par des stages de rééducation intensives à l’étranger… le tout saupoudré du courage et de la volonté de fer d’une petite fille incroyable! Morgane va s’en sortir si nous continuons sur cette lancée, elle peut, et va, tordre le cou aux séquelles de l’AVC. Si nous continuions à trouver les fonds qui nous permettront de financer les rééducations à l’etranger. Et nous espérons que son évolution et celle de ses copains dans le même cas, qui ont pu avoir la chance d’avoir les mêmes prises en charge, puissent interpeller les bureaucrates qui décident du fond de leur bureau comment rééduquer nos enfants et à quel rythme, en établissant des quotas de prise en charge quotidienne, Sans rien connaître de la réalité des besoins de ces enfants. Alors que les médecins spécialisés qui travaillent avec ces mêmes enfants, ne cessent de défendre les bienfaits et résultats de la rééducation intensive!

Nous souhaitons aussi que l’AVC pediatrique fasse parler de lui…. Car encore trop de médecins peu au fait concernant l’AVC chez les enfants, n’écoutent pas les craintes des parents quand ils constatent que « quelque chose ne va pas »

Retardant ainsi la décision de faire des examens qui diagnostiqueront un avc.

Un diagnostic précoce, permet une prise en charge précoce, qui est essentielle pour donner toutes les chances possible de récupération aux enfants.


Quand est ce que l’on va comprendre que si l’on investi sur nos enfants AUJOURD’HUI, nous leurs donnons toutes les chances de devenir des adultes autonomes, qui coûteront moins d’argent à la société?

Voilà notre combat…. Et surtout, celui de Morgane..