DEUX MOIS POUR ACHETER LE GUINGOIS

par Le Guingois

Faire un don

DEUX MOIS POUR ACHETER LE GUINGOIS

par Le Guingois

Faire un don

 

...et en faire un lieu autogéré pour l'éternité ! 



Un café-associatif, un resto pas cher d’après marché, un tiers-lieu, une expérimentation de l’autogestion, un refuge, une maison commune ouverte à toutes et tous, une alternative culturelle, un lieu de rencontres intergénérationnelles, un underground de la musique expérimentale ?

Si le Guingois est un peu de tout ça, il constitue un maillon crucial de la dynamique culturelle et politique de ce Vallon aveyronnais depuis dix ans. Parfois même c'est ce lieu qui a amené certain.e.s d'entre nous à mettre un pied par ici. Dix ans d’existence folle et joyeuse, de frémissements culturels et de panses bien remplies...

La propriétaire a décidé de le mettre en vente et notre bail se termine fin juin. Pour continuer l'aventure, nous avons décidé de le racheter ! Une folie collective direz-vous peut-être ? D'accord, mais c'est avec joie que nous envisageons d’acquérir ce lieu !

Nous avons deux mois pour réunir la somme nécessaire, et transformer cet espace en propriété collective, lui assurant une utilisation associative et autogérée pour les siècles à venir !


Retour aux origines


En 2011, un collectif insolite se forme avec l’objectif d’ouvrir un restaurant associatif. Très vite, la réalité dépasse les ambitions. Le repas du dimanche d'après marché est devenu une institution, et tellement plus que ça !



Sur la terrasse ou près du poêle de la salle du premier, en s'incrustant à une grande tablée ou en s'accoudant au bar, on peut dévorer un bœuf bourguignon ou une tarte aux carottes en causant de la prochaine manif, du concert de la veille ou en prenant des nouvelles du paysan d'à côté ou du dernier né des copains. Au fil des années, on y a vu des tonnes de concerts (parfois un peu bizarres), des booms (souvent pailletées), des réunions politiques (jamais ennuyeuses), des soirées débats (parfois tendues), des projections (de tout et de n’importe quoi), des répétitions (plus ou moins talentueuses), une chorale révolutionnaire (qui battait la mesure autant que le pavé).

Le deuxième étage accueille un atelier sérigraphie, un labo photo ainsi qu'une belle bibliothèque. La cave sert tantôt de dépôt de légumes, de sacs de farines ou de café en transit, tantôt on y découvre des représentations théâtrales ou autres joyeuseries.

Accolé au bar du 1er, un info-kiosque commun avec les Ateliers du Geste et Les Jeudis en Question est alimenté par moult publications et livres enragés.

Habitant.e.s du village, du Vallon, des alentours et de partout ailleurs, des plus vieux aux moins jeunes, des grandes gueules aux plus discret-es, des gauchistes et des zicos, des alternos et des anars, des écolos, des cuistos, des urbains et des payzous, des néo et des enracinés, nous ne suivons pas la route toute tracée de l'industrie culturelle et du tout marchandise. Nous préférons les chemins de guingois, plus favorables à l'expression et à l'épanouissement de nos sensibilités multiples. Voilà le cap qu’on tente de maintenir.

Face au mur, franchissons-le ! L'annonce de l’arrêt du bail pour juin 2021 a été un choc. Illico on s'est regroupés en assemblée extraordinaire où l'on a pu mesurer que l'envie est toujours commune, nos forces toujours vivaces, le champ des possibles toujours aussi vaste. On s’est retrouvés très nombreu.se.s à partager les souvenirs épiques nous rattachant à ce lieu. La conclusion fut sans équivoque : nous avons besoin d’un Guingois, coûte que coûte. Et ça coûte un peu, mine de rien.

Au moment des premières négociations en vue d’un achat, nous réalisons que le lot comprend non seulement l’espace que nous utilisons actuellement, mais aussi un super local situé au rez-de chaussé, ainsi qu'un petit bâtiment sur deux étages qui donne sur une autre rue.

Voici un point sur ce qui s’organise déjà dans nos cerveaux sans limites et sur les travaux à venir.

1ère phase de travaux :

Charpente/Couverture :

Changer une partie de la structure de charpente fatiguée et refaire la couverture ; la toiture doit être mise en sécurité au plus vite.

Maçonnerie

Faire communiquer ce local vitré avec la partie cave et l’entrée actuelle du lieu en réalisant de grandes ouvertures dans un mur porteur en pierre pour obtenir un espace d’environ 90 m2 pour la partie bar/restauration, événements culturels etc. Refaire des joints chaux ici et là.

Electricité/Plomberie :

L'électricité du rez-de-chaussée devra être mis aux normes d’accueil du public et la plomberie devra être modifiée pour accueillir le bar.

Agencement/Décoration :

C’est sympa cette cave un peu humide mais ce qu’on veut c’est un cocon : Faire entrer de la lumière, avoir du mobilier correct, repeindre, créer une scène, se poser des questions d’isolation phonique, etc.

Menuiseries :

Faire entrer la lumière passera par la modification des deux portes de l’entrée actuelle et du fond de la cave. Les fenêtres du bâtiment sont en piteux état, certaines sont à restaurer, d'autres à changer (occasion de passer en double vitrage). Les volets ont bien besoin d’un coup de frais aussi. Les fenêtres c’est un peu l’ouverture sur le monde, c’est important que ça ait de la gueule.

Et ça ce n’est qu'un début ! D'après nos estimations, pour acheter le bâti et mener à bien la première phase de rénovation du bâtiment, nous devons rassembler 70 000 €.

Afin de réunir la somme, nous comptons en priorité sur cet appel à dons, et si ce n'était pas suffisant nous chercherons des prêts amicaux. Dans un soucis d'’indépendance, nous refusons toutes démarches de subvention.

Bien sûr, nous comptons sur des événements de soutien en amont, et sur de nombreuses heures de chantiers collectifs une fois l'achat réalisé.

Le guingois n'est qu'une idée émanant d'un réseau de bonnes volontés. Si jamais il nous faut malheureusement quitter les lieux et rechercher une nouvelle bâtisse, nous ferons le nécessaire pour que l'aventure commune continue ailleurs. Dans un tel cas, nous reviendrons vers vous afin d'avoir confirmation de votre soutien, vous laissant la possibilité d'un remboursement du don.


Le Vallon et Marcillac ont besoin d'un Guingois. Et nous l'aurons !


Venez explorer le monde du Guingois en cliquant ICI !








Donner 10 euros

Une nouvelle ampoule !

Donner 20 euros

Un nouveau carreau pour les fenêtres !

Donner 50 euros

Un nouveau robinet pour le bar !

Donner 100 euros

Une peinture toute fraîche !

Donner 200 euros

Des tuiles pour le toit !

Donner 500 euros

Une poutre pour la charpente !

Donner 1000 euros

Un beau réseau électrique !

Donner 70000 euros

Un Guingois tout neuf !

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Le Guingois. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
J
Jeanne
19/07/2021
N
Nathalie
15/07/2021
A
Anaïs
12/07/2021
Signaler la page