LE PROJET BLOOM

Arts et culture

Favoriser la découverte de la musique contemporaine et notamment par la production de spectacles vivants, la mise en relation avec les autres domaines artistiques, mais aussi par des actions culturelles et des publications.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Le Projet Bloom, sous la direction du compositeur Colin Roche, est une aventure libre et pluridisciplinaire. Depuis 2013, des projets très différents ont vu le jour, ayant pour trait commun de mettre en tension des œuvres au sens large, sans souci a priori de leur époque, de leur esthétique, ou de leur champ artistique. 

Le Cerisier, projet d’accompagnement artistique

Après ces années d’expérimentations, Le Projet Bloom a voulu initier une nouvelle dynamique baptisée Le Cerisier.

Depuis 2018, Le Projet Bloom a pu accompagner avec plaisir et intérêt le travail de Frédéric Mathevet, Maël Bailly, Raphaël Languillat en collaboration avec Gwen Rouger, pianiste et Cameron Graham, compositeur, puis Cindy Coutant et Bertrand Chavarria-Aldrete en duo avec Tânia Geiroto-Marcelino, plasticienne. 

Les principaux intervenants du Cerisier sont Colin Roche, Franck Mas, Frédéric Mathevet et Katherine Vayne Lesch.

 

14H28 cycle de quatre rencontres à Gare au théâtre de Vitry-sur-Seine

C’est un temps dédié aux échanges et à l’écoute de la parole des invités, tout métier ou activité confondus, afin de partager la singularité et la pertinence de leur point de vue dans les champs aussi vastes que : le silence, le geste, l’espace ou le processus.

 

Revue Document(s)

Le Projet Bloom et L’Autre musique s’associent et s’engagent dans la publication d’une nouvelle revue papier consacrée aux arts sonores au sens large dans leurs relations aux autres arts.

Document(s) veut, dans l’esprit de la revue du même nom dont elle s’inspire de manière très lâche, mettre en tension des textes, des images, des représentations, des sons, des partitions. Un rapprochement lointain et juste, une unité disjonctive, qui proposera une pensée critique et sensible dans le sensible.

Des contenus qui poseront, par leurs heurts parfois violents, les symptômes artistiques de notre époque, prendront le risque d’émettre des hypothèses poétiques, et mettront en chantier des manifestes sonores.