Relier les humains et combattre la peur de l'autre à travers la cuisine.

par Le RECHO

Relier les humains et combattre la peur de l'autre à travers la cuisine.

par Le RECHO

Le RECHO est une association qui crée du lien à travers des repas & ateliers de cuisine sur les camps de réfugiés.




undefined




Le Recho est un projet solidaire mené par 10 jeunes femmes, qui a pour but de ramener de la vie, de créer du lien et de favoriser l’insertion à travers des repas & ateliers de cuisine dans les camps et lieux d'accueil dédiés aux réfugiés.


La cuisine comme solution dans un contexte de crise

En septembre 2015, la France s’est engagée à accueillir 24 000 réfugiés sur son territoire. Depuis le début de la crise, c’est 1,5 millions de migrants qui ont trouvé refuge en Europe. Souvent pourtant,  les conditions d’accueil sont désastreuses et les conditions de vie tout autant déplorables. Si la première urgence est de proposer à ces personnes des moyens de survie convenables, leur offrir des conditions de vie dignes est tout aussi important.

A ce titre, la cuisine est un vecteur de lien social fort, tourné vers la vie et la communauté, surtout en France. C’est aussi un moteur d’inclusion sociale et d'insertion : la restauration représente aujourd’hui plus de 200 000 emplois, dont 34 000 à pourvoir en cuisine en France. 

En tant que cheffes ou passionnées de cuisine, touchées par cette crise sociale et humanitaire, nous avons envie de mettre notre expertise et notre expérience au service des réfugiés, des migrants, des exclus, afin de ramener un peu de "vie" là où il n’est plus question que de survie.




Une équipe de femmes

Nous sommes une association de type loi 1901 à but non lucratif, composée d’une équipe de 10 femmes bénévoles, dont 3 cheffes cuisinières, professionnelles de la restauration.
Être 10 femmes c'était d'abord une histoire d'amitié puis c'est devenu une évidence au vu de la place qu'occupent les femmes sur les camps. Nous souhaitons animer plusieurs fois par semaine des ateliers 100% féminins afin de rencontrer celles que l'on voit si peu et tisser avec elles une relation privilégiée...



Un food truck sur les routes européennes

Nous avons mené une première mission sur le lieu d'accueil humanitaire de la Linière à Grande-Synthe du 15 aout au 10 septembre 2016. Nous sommes parties à bord de notre food-truck itinérant aménagé, entièrement financé par une campagne de financement participatif. Nous avons travaillé en partenariat avec les associations présentes sur le site et avec la mairie de Grande-Synthe. Notre but étant de tisser des liens à toutes les échelles, car nous sommes convaincues qu'un monde plus juste ne se fera pas sans "union". Ainsi cette première mission fut un succès aussi grâce à EMMAUS solidarité, ADRA, SALAM, UTOPIA56, TERRE D'ERRANCE et l'AUBERGE DES MIGRANTS (pour ne citer qu'eux). 

undefined

crédit photo : Alice Barbosa

Nos prochaines actions sont d'ores et déjà en cours. Nous retournons à Grande-Synthe au mois de mars 2017, puis nous serons à Arras en avril, à partir de mai nous poursuivrons notre route en Belgique, avec au moins trois lieux distincts. La suite de l'histoire s'écrira en Allemagne et en Angleterre (année 2017-2018). Nous nous apprêtons à mener une action à Paris pour les fêtes de fin d'années.


 

Une cuisine de rencontre, végétarienne, & un projet d’insertion

• Nous cuisinons avec et pour les réfugiés (environ 10500 repas ont été servi cet été à Grande-Synthe)

• Nous animons des ateliers de cuisine sur les camps avec les réfugiés et les bénévoles locaux afin de contribuer à la rencontre de l'autre et à l'inclusion sociale.

• Nous tissons des liens avec la profession afin d'offrir la possibilité d'une insertion professionnelle dans le domaine de la cuisine. Ainsi nous comptons parmi nos ambassadeurs les chefs Akrame Benallal (2*), Florent Ladeyn (1*), François Pasteau, Denny Imbroisi, Guillaume Sanchez, François Brault, Christian Etchebest et Ruben Sarfati.

• Nous travaillons en partenariat avec Les Incroyables Comestibles qui souhaitent mener une opération exemplaire sur la commune de Grande-Synthe aux côtés du RECHO. Ils planteront des jardins partagés et accompagneront cette démarche d’une formation aux métiers de la terre (permaculture, apiculture, maraichage…)

• Nous voulons créer de la mixité à travers nos ateliers qui sont ouverts à tous, locaux de la Grande Synthe, bénévoles ou réfugiés

• Nous informons et éveillons à la réalité des camps et centres d'accueil en Europe  auprès d’un public souvent mal informé

  • Nous avons servi entre 400 et 500 repas par jour. (150 déjeuners végétariens composés d’un plat complet, nutritif et original et d’un dessert gourmand. Entre 350 et 450 diners préparés en commun pendant les ateliers.)  

undefined

crédit photo : Alice Barbosa


Servir autant de repas que nécessaires en fonction des sites où l'on se trouve. 

Ces repas sont toujours préparés par des chefs aidés des bénévoles et des réfugiés eux-même. Les repas sont cuisinés a partir de matière première fraiche, récupérée parmi les invendus des commerces locaux, complétée par des achats dans des épiceries solidaires ainsi que par des dons. Notre cuisine est à dominante végétale. Nos menus sont toujours élaborés en fonction des apports nutritionnels nécessaires à l'équilibre alimentaire.

 Animer tous les jours, lors de nos missions, des ateliers de cuisine pour créer un échange entre les cultures et réduire la peur et la méfiance causées par "l'étranger". Autour d'une table nous sommes tous "hôtes".  

 Rassembler autour des repas, dans la convivialité  les habitants des environs et les réfugiés.  

Créer un échange culturel et apprendre de l'autre en initiant une alternance dans les origines des recettes, ainsi nous découvrant et faisons découvrir des langages, des souvenirs, des mémoires...

Ouvrir l’horizon en introduisant une structure, un défi, un cadre. En revalorisant les humains les plus démunis et en initiant l'insertion professionnelle grâce à la cuisine.

undefined

crédit photo : Alice Barbosa

Nous avons "allumé" notre RECHO sur le lieu d'accueil humanitaire de la Linière à Grande-Synthe, en France en aout 2016. Le projet prend racine dans son ambition de parcourir l'Europe ; cela, afin d'établir un état des lieux et faire un travail de mémoire concernant l'accueil des réfugiés sur notre continent au 21ème siècle. Ainsi partout où nous irons, nous filmerons, photographierons ou prendrons par n'importe quel moyen (artistique) une empreinte fidèle des lieux.

Nous préparons actuellement notre retour à Grande-Synthe pour une mission tournée vers l'Europe. Cette mission est en effet soutenue par la commission Européenne, les salariés de la commission seront présents à nos côtés sur le terrain tout au long de la mission. Puis nous partirons Belgique, en Allemagne, en Angleterre, en Italie, au Danemark, en Grèce... et partout où l'on pourra être.

undefined

crédit photo : Alice Barbosa 



Afin de pouvoir mener à bien notre ambitieux projet et poursuivre notre travail, nous mettons activement en place des partenariats. Un certain nombre d'entreprises et de comités de soutien nous soutiennent déjà et nous les en remercions chaleureusement. La presse a choisi de largement nous couvrir et cela nous est également d'une aide précieuse.

Mais cela ne suffit pas pour l'instant et nous avons besoin de vous pour nous aider à développer le RECHO. Au sein du RECHO nous sommes toutes bénévoles à ce jour. Nous avons besoin d'aide pour structurer et pérenniser notre belle association.

Voici le diagramme de la répartition de nos dépenses pour notre 1ère mission.


Nous sollicitons votre aide à travers cette collecte pour nous aider à mettre en place les missions à venir. 

Les 10 000euros dont nous avons besoin nous serviront à acheter un utilitaire d'occasion qui nous est indispensable pour gérer la logistique au cours de nos interventions. 


Nous croyons qu’en prenant meilleur soin de la terre, en semant la vie et en réapprenant le langage du sol nous pourrons aller plus loin dans notre action.  

 

Le jardin partagé : une manière idéale de semer la vie. Pourquoi?

• Faire en sorte que les camps à terme soient autosuffisants.

• Mener la transmission plus loin en créant un pôle de formation autour du maraichage grâce à l'intervention des Incroyables Comestibles et de leurs bénévoles.   

• Fédérer des personnes de tous horizons autour d’un potager qui invite au partage et à l’échange.  

• Laisser une trace : lorsque les camps disparaitront et que les migrants reprendront leur juste place « d’humains parmi les humains », le jardin partagé restera et marquera l’endroit comme un mémorial. Les habitants locaux pourront eux-mêmes profiter du fruit de ce travail de la terre.  

• Montrer que ces hommes, ces femmes et ces enfants si souvent caricaturés et si mal considérés « donnent » et qu’ils ne sont pas là pour « prendre ».  

• Pérenniser la démarche du RECHO qui propose une cuisine éthique et tournée vers la vie, l’inscrire dans la durée en prolongeant son action après  notre départ et réintroduire, grâce à la permaculture et aux métiers du sol, la joie du développement durable dans des zones désolées, vides ou abandonnées.






undefined

Vanessa Krycève et Elodie Hué, fondatrice et co-fondatrice du RECHO, sont toutes deux professionnelles de la restauration. Elles sont venues à la cuisine par passion et se sont formées au métier auprès de chefs étoilés. Elles travaillent ensemble depuis 5 ans, elles sont associées et sont habituées à travailler dans tous types de configurations. Elles ont été cheffe de restaurant, elles ont travaillé dans un food-truck, elles sont cheffes à domicile, consultantes et animatrices de cuisine, elles travaillent en laboratoire traiteur, et organisent des "team-building" pour des gros groupes. Autrement dit : fédérer l'esprit d'équipe par la cuisine, elles savent faire! Ces expériences variées au sein de leur profession leur confère une vision complète de la restauration et une grande faculté d’adaptation. Particulièrement sensibles aux questions écologiques, nutritionnelles et humaines, elles défendent une cuisine saine et énergétique, responsable, gourmande et tournée vers la vie. 

undefined

crédit photo : Alice Barbosa

Le RECHO c'est une équipe de femmes déterminées à mener à bien cette première mission dans le temps qui leur est imparti. Carine Micale est cuisinière, animatrice, formatrice en cuisine et artiste. Laurence Goubet et Alix Gerbet sont responsable des opérations extérieure et responsable clientèle à l'Atelier des Chefs. Elodie Fagan est Marketing Manager chez Pinterest. Marie Boucaut est community developer chez Toms. Donia Eden, Stéphanie Lanier, Laura Domenge sont actrices, interprètes, auteures, metteurs en scènes, réalisatrices et profs de théâtre. Alice Barbosa est actrice, prof de théâtre et photographe. Retrouvez les portraits détaillés de chacune d'entre nous sur notre site web.


undefined

crédit photo : Alice Barbosa

Donner 20 euros

Soit 5,1€ après déduction fiscale. Un très grand merci pour votre soutien au RECHO: votre nom figurera sur le food-truck du RECHO, vous êtes adhérent à l'association pour l'année 2016/2017 et nous partagerons en exclusivité avec vous notre diaporama des moments les plus marquants de cet été.

Donner 50 euros

Soit 17€ après déduction fiscale. Un immense merci pour votre soutien. A présent c'est aussi votre projet. Votre nom figurera sur le food-truck du RECHO, vous êtes adhérent de l'association pour l'année 2016/2017 et vous plantez un arbre dans une des coopératives que soutient notre partenaire TREEZ. Vous recevrez votre certificat par mail très prochainement et vous pourrez le localiser sur google map. www.treez.fr

Donner 100 euros

Soit 34€ après déduction fiscale. Mille merci pour votre soutien! Vous êtes maintenant des nôtres autour du RECHO. Votre nom figurera sur le food-truck du RECHO, vous êtes adhérent de l'association pour l'année 2016/2017 et vous recevrez un bracelet TREEZ- RECHO qui financera la plantation d'un arbre dans une des coopératives partenaires de TREEZ. Vous recevrez votre certificat par mail. Les TREEZ sont des bracelets écoresponsables fabriqués en France dans un ESAT. Plus d'infos sur www.treez.fr.

Donner 150 euros

Soit 51€ après déduction fiscale (ou 82,5€ pour les donateurs belges). Mille et un merci pour votre soutien! Vous nous donnez chaud au coeur! Votre nom figurera sur le food-truck du RECHO, vous êtes adhérent de l'association pour l'année 2016/2017 et vous recevrez une invitation pour venir goûter à la cuisine du RECHO et rencontrer l'équipe lors d'une soirée privée à Paris en octobre 2016.

Donner 1000 euros

Soit 340€ après déduction fiscale (ou 550€ pour les donateurs belges). Vous êtes un véritable Rechotien! MERCI! Votre nom figurera sur le food-truck du RECHO, vous êtes adhérent VIP de l'association pour l'année 2016/2017. Elodie et Vanessa conviendront avec vous d'une date pour venir faire un chef à domicile chez vous ou chez un ami (pax: 2 à 4 personnes)... Lucky you!!!

Donner 2500 euros

Soit 850€ après déduction fiscale (ou 1375€ pour les donateurs belges). Nous n'avons plus de mots pour vous remercier. Nous conviendrons d'une date pour un chef à domicile à 4 mains (Elodie et Vanessa) chez vous ou chez un ami. Vous pourrez convier jusqu'à 8 personnes à cette occasion et nous vous régalerons avec bonheur.

Association Le RECHO

Le RECHO

Le RECHO crée du lien sur les camps de réfugiés à travers la distribution de repas et l'animation d'ateliers cuisine ouverts aux populations locales et aux migrants.

Anonyme
24/08/2017
Martine Camillieri
13/08/2017
BRAVO POUR VOTRE BEAU ET BON TRAVAIL !!
Amandine Rassat
30/07/2017