L'OGRELET  - Le Théâtre du Figuier

Soutien à la création du spectacle "L'OGRELET" de Suzanne Lebeau par le Théâtre du Figuier

Présentation du projet

L'équipe du Théâtre du Figuier a été subjuguée par la lecture de la pièce de Suzanne Lebeau, L'OGRELET.

L'Ogrelet est un enfant de 6 ans. Il est grand et fort comme un homme. Il ne sait pas qu'il est le fils d'un ogre. Il aime tendrement sa maman. Ils vivent dans une maison au milieu de la forêt, assez loin des hommes. Sa mère l'a bien nourri: il ne connait pas le goût de la viande et du sang. Aujourd'hui, l'Ogrelet est assez grand et assez fort pour aller à l'école.

A l'instar de son héros, la compagnie s'est donc lancée avec fougue, dans la création de son prochain spectacle: L'OGRELET.

Origine du projet

"Cette histoire nous plonge au coeur d’une relation exclusive entre une mère et son fils. Il y a beaucoup d’amour et il y a de la peur aussi. Il y a des secrets et il y a des révélations.
L’ogrelet va choisir de se libérer de la fatalité. Il va refuser son terrible héritage et se battre pour être libre. Il n’a pas peur et son audace résonne en chacun de nous: nous les enfants, nous les parents...

Les thèmes abordés s'entrechoquent: différence,  violence, amour, confiance, persévérance...
La lecture de l’Ogrelet pourrait presque suffire et pourtant je travaille à sa mise en scène. Comment prolonger ce bonheur de lecture?

Alors j’ai imaginé un demi-masque pour l'Ogrelet, une frêle scénographie évolutive, des lumières conjuguant contraste et douceur, une musique rythmée comme un coeur battant... L'idée directrice est d'invitée peu à peu le public dans son propre imaginaire. Loin de vouloir lui imposer mes images, c'est vers une osmose entre conte et théâtre que je souhaite l'entraîner.
Notre équipe artistique et technique est constituée et va oeuvrer pour vous emmener, vous public, au coeur de l’Ogrelet."

Fabien Lalaux


A quoi servira l'argent collecté ?

Le budget prévisionnel de cette création est de 49 335€. L'essentiel de ce budget est consacré aux salaires et aux charges sociales des techniciens et des artistes intervenant sur ce projet. Le reste du budget concerne l'achat des matériaux (décor, masque, costume), les frais de communication et la location des salles de répétitions.

Nous avons demandé le soutien financier, pour 75% du budget, à plusieurs collectivités publiques ( région, département, communes). Nous espérons financer les 25% restant par nos fonds propres, les pré-achats du spectacle, le mécénat, et vous, dans le cadre de ce financement participatif.

Notre équipe

Céline Larney, comédienne:

Elle est titulaire d’un Master Pro Théâtre obtenu à l’Université de Montaigne, Bordeaux 3. Pour clôturer ses études, elle crée “Le voyage de la petite Josette”, d’après des Contes de Ionesco, en faisant appel à plusieurs metteurs en scène. C’est par le biais de ce spectacle qu’elle rejoint la Compagnie du Théâtre Alizé. Elle connaît alors ses premières expériences professionnelles avec “La mort Marraine”, “Plume d’Ange” et « Mistero Buffo ou 4 fois Dario Fo » , dirigées par Francis Brel. En 2011, elle rejoint le Théâtre Job, compagnie de Bordeaux dirigée par Georges Berdot, avec qui elle joue dans “les Quarantièmes ”, “L’avare”, “Le Songe d’une nuit d’été”, “Les Elles déployées”, ainsi que dans des spectacles pour enfants “Le petit Chaperon Rouge ”, “Petits Contes Pluriels” et "Mme Epouvantail" .

Eric Pébayle, comédien:

Il est formé à l'improvisation théâtrale (ligue d'improvisation de Bordeaux) et au théâtre (par l'atelier 21 et Legrand Amour Théâtre).

Il pratique ces deux activités en parallèle pendant 12 ans.

Puis il fait une première formation de clown au Bataclown. Il revient vers le théâtre et pratique différents répertoires comiques, clownesque comme les textes de Karl Valentin avec « Legrand Amour Théâtre », le théâtre Burlesque dans "Zac et Nano" avec « Le Théâtre du Petit Rien », pour finir avec le théâtre de boulevard à la « Comédie Gallien ».

Après toutes ces années passées à voyager dans l'univers des autres, il décide de partir à la découverte du sien et suit la formation clown professionnelle du Samovar en 2010 / 2011. 

Son clown s’appelle Bob ic. Avec lui, il créé « Rdv avec Bob ic » son premier solo. En 2016 il répond au projet "La fronde" pour lequel il présente le clown sur RDV dans des appartements, dans la plus stricte intimité.

En 2016-2017 il participe à l'année de création du Samovar pour un accompagnement à l'écriture avec Franck Dinet et Jalie Barcilon.

Il travaille actuellement à la diffusion de son dernier solo «TaFace / EnFace». Il anime depuis 2015 des stages de clown pour des compagnies de la région.

Fabien Lalaux, metteur en scène:

C’est un stage de théâtre qui a tout déclenché ... Sept jours pleins, aériens, solaires... Sept jours révélateurs... Très vite le théâtre allait devenir une évidence... Je multiplie les expériences théâtrales : spectacles, stages, mise en scène, écritures, ateliers... Mais cette frénésie trouve ses limites, je ressens le besoin d’aller plus loin. En 1996, je rejoins Paris et l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Deux années de découvertes intenses : masque neutre, improvisation, comédie humaine, clown... En 1998, de retour à Bordeaux, différentes compagnies m’engagent comme comédien... J’apprends le métier... Spectacles jeune public, actions pédagogiques en milieu scolaire, ateliers de création, pièces classiques, théâtre en entreprises, tournages pour la télé et le cinéma, mises en scène... En 2008, après plusieurs brouillons scéniques, mon clown Roland, entrevu dix ans plus tôt, refait surface. Je crée la comédie clownesque intitulée Roland et fonde Le Théâtre du Figuier.

Fabrice Ricard, régisseur lumière:

Il a débuté au Parvis, Scène nationale des Hautes-Pyrénées, à Tarbes. Il y a acquis une solide expérience de technicien lumière, de machiniste, de constructeur de décors, et de régisseur plateau. Il a ensuite été pendant plus de quinze ans régisseur lumière à la fameuse Médoquine, tout en suivant de près les créations du Théâtre Job comme régisseur général.

Odile Béranger, costumière:

Elle a confectionné les costumes pour nombre de compagnies Bordelaises telles que Cie Ouvre le chien avec le récent « Haskell junction », le Théâtre Job avec Don Juan, Le Petit Théâtre de Pain avec « Siphon »... Mais aussi pour le TNBA avec « Qui a peur de Virginia Wolf? » et l’Opéra de Bordeaux avec « La flûte enchantée ».

Donner 10 euros

Un grand MERCI!

Donner 20 euros

Une place offerte à l'une des représentations à venir.

Donner 50 euros

Deux places offertes à l'une des représentations à venir

Donner 80 euros

Trois places offertes à l'une des représentations à venir

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Le Théâtre du Figuier. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
F
Fabien Lalaux
24/07/2019
Signaler la page