Devenir membre sympathisant de l'association de la Cour des Aulnays

par Les amis de La Cour des Aulnays

Adhésion valable du 01/01/2018 au 31/12/2018

Devenir membre sympathisant de l'association de la Cour des Aulnays

par Les amis de La Cour des Aulnays

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

Adhésion à l'association à prix libre

L'adhésion est à prix libre, chacun, chacune peut donner ce qu'il ou elle veut ou peut. You can become a member of the association by paying as you feel.

1,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à Les amis de La Cour des Aulnays en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :
0 €

Devenir membre sympathisant de l'association de la Cour des Aulnays

Le projet de La Cour des Aulnays est de restaurer les bâtiments existant, dans le plus grand respect de son histoire, mais aussi des principes de la permaculture et du développement durable. C'est un lieu ouvert et participatif, axé sur la transmission de savoirs, l'économie du don, l'art et la culture en général, mais aussi le respect de la nature et l'antispécisme. La Cour des Aulnays est un écolieu en devenir.

Ainsi à La Cour des Aulnays, la rénovation des parties historiques, l’aménagement des parties habitables et la construction d’habitats légers en auto-construction respectent les principes de l’écoconstruction ce qui convient parfaitement au respect d’un lieu historique. Nous n’utilisons par exemple que des matériaux écologiques et le plus possible locaux ou recyclés.


https://youtu.be/wCmGhArvqPI

Voici la vidéo de présentation de la Cour des Aulnays faite par l'association Jolis Mômes​ de Nantes ! Merci tout particulièrement à Sophie Chevrier​ pour la réalisation, Ilan Robert​ pour la prise de son et à Sebastien Simon Rochereau​ pour le montage, à Scott Taylor​ et à William Z. Villain​ pour la musique, ainsi qu'à tous les musiciens et autres artistes venus jouer une ou plusieurs fois, bénévoles venus aider sur les chantiers, qu'ils apparaissent dans la vidéo ou pas, et bien sûr à vous tous qui nous soutenez d'une manière ou d'une autre !

                                                       ******************************************************************

Le projet entier s'inspire des principes de la permaculture

  • prendre soin de la terre : ne plus opposer rendement et écologie mais les additionner
  • prendre soin de l’homme : travailler avec son soi intérieur et avec les autres. Unir les forces afin qu’individualité et action collective soient en équilibre
  • partager équitablement : créer une abondance écologique, alimentaire, financière, émotionnelle. Additionner les concepts de capital et social pour produire une abondance

Une autonomie du lieu sera mise en place progressivement par l’utilisation de panneaux solaires et photovoltaïques, l’installation d’une mini-éolienne, la récupération et filtration de l’eau de pluie et du puits, le traitement des eaux usées par phyto-épuration (système de traitement des eaux utilisant des plantes (généralement plantes macrophytes), des substrats et des microorganismes au sein d’une zone humide artificielle). Les systèmes de phytoépuration permettent un système d’assainissement individuel et indépendant, en plus d’être totalement écologique. À La Cour des Aulnays nous prévoyons d’aménager un ou deux bassins qui déverseront l’eau pure ensuite dans les douves dont nous recreuserons une des parties bouchées.

Les outils à main sont privilégiés pour limiter la consommation en énergie. Nous pratiquons aussi beaucoup la récupération et le recyclage. Nous nous efforçons de mettre en œuvre, chaque fois que c’est possible, des techniques et des matériaux utilisés dans le passé.

Après avoir débarrassé le site de tous les déchets (au moins en surface) résultant des deux cents dernières années d’exploitation agricole (plus de 450 pneus, d’innombrables bâches, ficelles, barbelés, etc.), nous aménageons petit à petit et entretenons les cinq hectares de la propriété avec l’objectif de préserver et d’enrichir la biodiversité végétale et animale. Cela passe par le respect du sol, la gestion de l’eau, l’implantation de ruches et d’hôtels à insectes ainsi que d’abreuvoirs divers, l’accueil de hérissons sauvés par l’association SOS Hérissons 49, la préservation des corridors écologiques, la création d’un potager et d’un verger pour tendre vers l’autonomie alimentaire, la plantation de haies bocagères et de prairies mellifères.

Transmission de savoirs

La transmission et le partage de savoirs fait partie intégrante du projet d’ensemble de la Cour des Aulnays. Cela peut se faire sous forme de conférences ou de débats, de projection de documentaires, de stages ou de chantiers.

Nous sommes aussi en train de travailler sur la signalétique du lieu afin de mieux en expliquer l’organisation et sensibiliser les visiteurs aux objectifs du projet. Cela permettra une meilleure compréhension et adhésion aux règles de vie du lieu, et que chacun ait les moyens de participer.

Nous proposons régulièrement aux personnes intéressées de participer à des chantiers participatifs sur différents thèmes, qui sont autant d’occasions d’apprentissage et de partage d’expérience. En effet, l’objectif des chantiers participatifs, même s’ils contribuent à l’avancée des travaux, restent principalement la transmission de savoirs. Ils incluent donc toujours une partie théorique explicative, chacun peut essayer les différentes parties du chantier, et le rythme est avant tout humain et convivial, le rendement n’étant pas l’objectif principal.

Certains chantiers plus spécifiques, qu’il est nécessaire de terminer rapidement ou qui nécessitent des compétences ou des prises de risques plus importantes, se font avec moins de participants, et sont moins à vocation pédagogique.

Il est prévu de mettre en place des partenariats avec des centres de formation dans la restauration et le compagnonnage du devoir par exemple, pour organiser des chantiers écoles encadrés.

Chantiers futurs visant l’autosuffisance

  • Filtration de l’eau du puits
  • Alimentation électrique : panneaux solaires ou photovoltaïques complétés par une petite éolienne.
  • Système d’épuration phyto-sanitaire (deux bassins derrière la maison s’écoulant dans les douves recreusées) Penser évacuation de la maison, étages compris et des autres bâtiments.
  • Récupération d’eau de pluie par gouttière où c’est possible ou par drainage aux pieds des bâtiments historiques
  • Isolation de la maison (huisseries, greniers, sols de l’arrière-cuisine, cuisine, salle de vie, murs) :
  • Greniers -> gain de 120 m² habitables + économies en termes de chauffage, meilleur rendement et confort, locations et autres utilisations optimisées sur l’année
  • Transformation du préau en jardin d’hiver -> gain de 100 m² habitables, salle de fêtes à louer, apport de chaleur/isolation pour le reste de la maison, surtout le rez-de-chaussée)
  • Compostage avec récupération de chaleur et de biogaz (cuve anaérobie dans le jardin d’hiver, récupération et diffusion de la chaleur, récupération et utilisation du méthane) -> économies et meilleur rendement du chauffage, économies en gaz (cuisine)
  • Toilettes sèches (séparateur liquides/solides, distributeur de sciure, trappe et monte-charge pour vider, etc) -> Plus fonctionnels et utiles
  • Fabrication de rocket-stoves pour la maison et les éco-gîtes puis dépendances -> économies et meilleur rendement/confort
  • Eco-gîte en flexyourte (coût zéro) – dortoir ou habitation individuelle utilisable pour location ou woofers
  • Eco-gîte enterré (coût zéro si possible) – idem
  • Auto-suffisance alimentaire : enrichissement du potager et du verger
  • Conservation des aliments (pièce froide dans l’arrière-arrière cuisine)
  • Outillage et équipements écologiques (hache-paille, four solaire, séchoir solaire, stérilisateur à bois, vélo pour recharger les téléphones…) -> minimiser les consommations électriques, retrouver des techniques anciennes en harmonie avec l’histoire du lieu, et en lien avec les principes d’écoconstruction et d’écologie.
  • Objectif zéro déchet (perfectionner le tri, organiser les achats, établir une liste de fournisseurs locaux avec contacts, prix, horaires, etc.) -> économies + sensibilisation du public à la question des déchets + montrer des alternatives concrètes

Le choix de l’économie du don

Tous les services, activités et animations proposés par l’association et beaucoup de ceux proposés par Geneviève Karlsson à titre privé sont à prix libre. L’économie du don, en tant qu’alternative à l’économie de marché nous semble être une expérience intéressante mais nécessite quelques clarifications. Le don ne signifie pas pour autant gratuité. Le don engage des efforts et repose sur tout un tas de richesses immatérielles. Le don n’est pas non plus synonyme de disparition de l’argent. L’argent représente une richesse comme les autres que l’on peut offrir et recevoir comme don. Enfin cela ne signifie pas non plus que nous sommes riches et mécènes, ni que nous sommes indépendants de l’économie de marché qui régit notre société. Nous avons comme tout le monde des factures à payer et des frais engagés à couvrir. Les membres sympathisants du projet de l’association et de Geneviève Karlsson contribuent régulièrement par un don annuel ou mensuel à l’association afin de nous aider à avancer dans le projet.

Antispécisme

À La Cour des Aulnays les nombreux animaux cohabitent dans la plus grande liberté possible. La famille comprend des animaux domestiques : Hélios, Nikke et Cléo, les trois chiens, Minette, Lilys, Ghibli, Losange, Totoro, Duvel et Dali, les sept chats, mais aussi des animaux dits de ferme comme Lolita la poule, Konrad le coq et Lorenz le canard, Marie-Louise, Boubou et Bijou les trois chèvres, Embla, Jodis et Lif les trois brebis, Clochette la truie vietnamienne, Mumin la vache et Pomette et Elba les deux vieilles juments en pension.

Certains animaux sont issus de sauvetages d’exploitations agricoles entre autres, ou hérités. L’harmonie et l’entente qui règnent surprennent de nombreux visiteurs, peu habitués à pouvoir approcher ainsi des animaux confiants et à les voir cohabiter.

Les vidéos de scènes de la vie quotidienne et de leurs interactions amicales ont beaucoup de succès sur les réseaux sociaux, comme le labrador apprenant à nager au canard.

L’antispécisme s’applique bien sûr aussi aux animaux sauvages qui ont tous la vie sauve à La Cour des Aulnays. Les pêcheurs sont priés de pêcher en No Kill c’est-à-dire qu’ils relâchent les poissons après capture. La Cour des Aulnays est aussi devenue un lieu d’accueil pour hérissons en partenariat avec l’association SOS Hérisson 49 (quatre hérissons accueillis pour le moment : Pikachu, Pimprenelle, Chocolat et Vulcain). L’antispécisme s’étend aussi aux ruches dont nous ne prélevons que l’éventuel surplus afin de leur laisser des réserves suffisantes en hiver. 

Arts & culture

La culture et l’art sont des axes importants du projet. Nous pensons qu’ils siéent bien à un lieu aussi chargé d’histoire et de culture et dont la beauté naturelle inspire la créativité.

Depuis le premier concert privé de Madeline Tasquin en décembre 2013, nous sommes devenus friands de ces intermèdes misucaux que nous nommons Concerts à la Cour. Beaucoup de propositions de représentation se sont présentées à nous depuis, par le bouche-à-oreille entre les artistes, et une majorité d’entre eux sont revenus une ou plusieurs fois. 

Elles ont aussi permis des résidences d’artistes (musiciens, danseurs, plasticiens), l’enregistrement d’un album, de deux clips, de spectacles extraordinaires tels que Le Piano du Lacen juillet dernier, plusieurs expositions d’art (céramique, photo, peinture, sculpture). Et beaucoup encore à venir.

Nous avons bien sûr accueilli le public chaque année en septembre, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, occasion rêvée pour partager notre passion du lieu et de son histoire. Mais nous accueillons aussi toute l’année des groupes de particuliers ou d’associations pour des visites guidées souvent agrémentées d’une collation. Nous avons mis en place une exposition sur l’histoire du lieu avec tous les éléments dont nous disposons pour le moment, ainsi qu’une exposition présentant l’association, son projet, ses réalisations passées et à venir et son fonctionnement.

Il nous tient à cœur de poursuivre également les journées de sensibilisation à la nature telles que la Nuit de la Chauve-Souris, la Fête de la Nature et de participer à des initiatives nationales comme Pas de Printemps sans Ailes, en comptant les hirondelles nichant dans les bâtiments.

Depuis 2016 de nouvelles occasions se sont présentées de co-organiser avec d’autres collectifs des actions comme la Fête des Alternatives Concrètes avec Rencontre Nuit Debout, lors de laquelle nous avons accueilli près de 150 personnes le temps d’un weekend autour d’une vingtaine d’ateliers sur le thème de l’autonomie (construction de flexyourte, de rocket-stove, fabrication de pain et de bière, plantation de haies bocagères et de plantes médicinales, enduit à la chaux, butte en lasagne dans le potager…), ainsi que des conférences, projections de documentaires, bibliothèque debout et notre toute première bourse d’échange de graines et de plant.

Le Salon du Bien-Être en juin 2017 regroupait une douzaine d’exposants présentant leur travail et proposant des ateliers collectifs ou des séances individuelles autour du thème.

Fin août 2017 nous avons accueilli la deuxième édition d’Utopie Sonore, résidence collective ouverte de création radiophonique organisée par le collectif Le Bruitagène de Nantes. Plus de cent personnes sur quatre jours ont séjourné et créé, en témoignent les restitutions sur le site dédié utopiesonore.com/us-2017. L’édition 2018 est déjà en préparation.

L’avantage d’être un petit lieu et une petite équipe est que nous pouvons saisir les opportunités qui s’offrent et ainsi organiser ou participer à des initiatives ou projets inattendus. Mais nous avons déjà en place des événements réguliers tels que les soirées musicales ou les thés anglais. 

Vous pouvez avoir des extraits des concerts passés sur la chaîne youtube de la Cour des Aulnays ici : 







Signaler la page