Coopérative féminine à Toubacouta

par Les Amis de Nébéday

Coopérative féminine à Toubacouta

par Les Amis de Nébéday

Coopérative féminine à Toubacouta - Les Amis de Nébéday

Soutenir un développement économique local respectueux des ressources naturelles par les femmes du Saloum au Sénégal

Depuis 2011, Nébéday accompagne 15 groupements féminins des 15 villages périphériques de la forêt de Sangako dans le développement d’activités génératrices de revenus respectueuses de l’environnement. Les femmes sensibilisées et formées trouvent ainsi un intérêt économique à protéger les ressources forestières nécessaires à leur survie et à celle de leurs enfants. Nébéday a souhaité continuer à appuyer l'entrepreneuriat féminin à travers la construction d’une coopérative et la mise en place de filières professionnelles. Cette coopérative est un espace de formation, de production, de stockage et de vente des produits transformés par les femmes.

La région du Saloum concentre aujourd’hui l’essentiel des enjeux de vulnérabilité identifiés au Sénégal au niveau économique, social et écologique. Les îles du Saloum forment une zone enclavée et de ce fait, les communautés (sérères et mandingues principalement) sont particulièrement dépendantes de leurs ressources naturelles. Depuis plusieurs années, les villageois surexploitent leurs ressources et hypothèquent l’avenir de leurs enfants. La dégradation des écosystèmes entraine l’exode des populations vers les grandes villes et il apparaît aujourd’hui indispensable de redynamiser cette zone en créant du développement économique local tout en valorisant et en protégeant ces ressources.

Très bien implanté dans cette zone, Nébéday encourage depuis 2011 des initiatives féminines autour de la forêt classée de Sangako. L’association soutient le développement économique local pour pérenniser les actions de préservation (reboisement de la mangrove, gestion raisonnée de la forêt). Dans le cadre des projets précédents, de nombreux groupements de femmes ont été sensibilisés, formés et renforcés. Elles ont ainsi créé de nombreux produits éco-responsables : miel de palétuvier, poudre et café de bouye (fruit du baobab), savon noir réalisé à partir des coques de bouye, bonbons à base de bouye, bissap et/ou moringa, confitures, pâtes de fruits à base de pommes cajou, foyers améliorés, charbon de paille, etc.

Les femmes sont devenues autonomes dans ces activités qui permettent, outre de générer des revenus, de lutter contre la déforestation. Ces produits offrent également des apports nutritionnels et thérapeutiques exceptionnels, qui bénéficient à l’ensemble des communautés villageoises ciblées :

 - Le miel est un antibactérien et un antifongique qui améliore le système immunitaire et qui possède des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires.

 - Le moringa est un excellent additif alimentaire qui combat la malnutrition. La valeur nutritive de ses feuilles est d’une richesse rarement observée : très grande concentration de vitamines A et C, un complexe de vitamines B, du fer, du calcium, des protéines, du zinc, du sélénium et, phénomène assez rare pour une plante, elle possède les 10 acides aminés essentiels à l’être humain. Les feuilles de moringa sont également efficaces dans le traitement de l’hypertension et du diabète.

 - Le fruit du baobab (pain de singe ou bouye) regorge de fibres, de vitamines C, A, B1, B2, B3, B9 et de minéraux essentiels comme le calcium, le potassium, le fer et le manganèse. Il est un puissant stimulant du système immunitaire, un anti diarrhéique et, utilisé en pommade, est cicatrisant et hémostatique.

Des campagnes de sensibilisation sont menées auprès des communautés et des centres de santé pour promouvoir ces produits et leur intérêt sanitaire. Ces produits ont également été présentés à l’occasion de foires à Dakar et de marchés locaux. Ils ont rencontré un vif succès auprès du grand public. Les femmes sont enthousiastes et fortement motivées pour protéger activement leurs ressources et améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs enfants.Les femmes souhaitent aujourd’hui se professionnaliser davantage et élargir leur clientèle, et en particulier grâce à l’obtention du numéro FRA. Le FRA autorise la fabrication, la transformation, le conditionnement et la mise en vente de tous produits destinés à l’alimentation humaine ou animale au Sénégal. Cette autorisation relève du Ministère du Commerce et plus précisément de la Direction du Commerce Intérieur par le biais de la Division de la Consommation et de la Sécurité des Consommateurs. Elle est délivrée si le produit satisfait aux critères d’innocuité (qualité microbiologique et chimique satisfaisante ou conforme aux normes), si l’étiquetage du produit et l’emballage sont conformes aux exigences réglementaires, si le local de fabrication et les employés répondent aux normes en matière d’hygiène et de salubrité. La zone ciblée, Toubacouta et ses environs, est un lieu très touristique. Les débouchés seront beaucoup plus nombreux (hôtels, campements, touristes) si les produits proposés sont homologués et certifiés grâce au numéro FRA.

Dans ce cadre, 821 femmes de 15 groupements des 15 villages périphériques de la forêt ont entamé les démarches pour y accéder. En août 2013, elles se sont réunies en assemblée générale pour se constituer en association, un outil indispensable pour gérer leurs activités de manière plus professionnelle. Elles possèdent désormais une structure légale, « Jappo Liguey », signifiant « se soutenir toutes ensemble dans le travail ». Des statuts et un règlement intérieur ont été reconnus officiellement. Parallèlement, les formations se poursuivent pour toujours améliorer la qualité des produits. Enfin, une parcelle de 2 500 m2 a été octroyé à Nébéday par la Communauté Rurale de Toubacouta en décembre 2012 pour y implanter une coopérative féminine. Ce bâtiment doit permettre à ces femmes d’avoir un local commun dans lequel elles peuvent mener leurs activités de formation, de fabrication, de stockage et de vente. La coopérative est une condition indispensable d’obtention du numéro FRA. Ce local doit être équipé petit à petit de matériel adéquat et conforme aux normes de sécurité et d’hygiène.


Le soutien de Man and Nature, Eiffage Sénégal, Batimat Dakar, CCS et des donateurs en ligne, a permis en 2014 de couvrir les coûts totaux de cette construction. Ainsi au mois d'avril 2015 ce sont deux bâtiments qui ont pu être construits (un second a été ajouté pour disposer d'une salle de réunion). La coopérative a été fabriquée à partir de matériaux écologiques et locaux (briques en terre crue, paille de toiture) et par des ouvriers de la zone, participant ainsi également au développement économique local.


Nébéday sollicite maintenant des dons via HelloAsso pour finaliser l'équipement adéquat pour la coopérative qui permettra à 821 femmes de se professionnaliser et d’améliorer leurs conditions de vie.

Donner 10 euros

Et aidez cette association à se développer !

Donner 30 euros

Et aidez cette association à se développer !

Donner 60 euros

Et aidez cette association à se développer !

Donner 100 euros

Et aidez cette association à se développer !

Association Les Amis de Nébéday

Les Amis de Nébéday

Association d'appui à l'association sénégalaise Nébéday, nous oeuvrons pour la gestion participative des ressources naturelles par et pour les populations locales.

Anonyme
07/03/2016
Catherine Bugmann
09/11/2014