Les Amis des Carillons Lyonnais

Les Amis des Carillons Lyonnais, association qui "résonne" dans la cité.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Faire vivre les carillons de Lyon, en invitant des carillonneurs européens. Partager notre enthousiasme pour cet instrument étrange.


Le carillon de l’Hôtel de Ville de Lyon, un instrument d’exception

 

Comment ça marche ?

On appelle carillon un ensemble d’au moins 23 cloches dont les battants sont reliés par les touches d’un clavier que frappe le carillonneur lorsqu’il joue. C’est le poids des cloches qui détermine leur note.

 

À l’origine…

Lors de la construction de l’Hôtel de Ville de Lyon au 17e siècle, 4 cloches (le traditionnel ‘quadrillon’) sont installées en 1675 dans le beffroi.

 

Mais en 1914, le maire Édouard Herriot, en visite en Belgique, découvre le beffroi de Bruges et son carillon. Séduit, il décide d’équiper Lyon d’un véritable carillon municipal. Le Conseil Municipal du 16 février 1914 valide la commander au fondeur Burdin de nouvelles cloches, et porte ainsi l’instrument à 28 cloches. Une machine à carillonner automatique est également installée pour donner l’heure la cité.

La Grande Guerre ralentit les travaux mais ne les interrompt pas, puisque le 11 novembre 1919 Staf Nees, le carillonneur d’Anvers, inaugure le nouveau carillon.

 

En 1989, l’aventure continue : à l’occasion des célébrations du bicentenaire de la Révolution française, tous les carillons municipaux de France jouent des airs révolutionnaires. Le carillon de l’Hôtel de Ville est alors agrandi à 64 cloches. Plusieurs cloches Burdin sont refondues et des cloches Paccard, plus justes, les remplacent.

 

Les petites dernières…

Deux dernières cloches intègrent ensuite le carillon : l’une en 1996 pour le G7 (elle porte gravée les noms des pays présents), l’autre en 2000 pour le nouveau millénaire.