FR EN












My donation

Donation amount

Monthly donation amount

Pourquoi faire un don aux Artisan.es de l’Étincelle ?

L'Etincelle est le fruit d'une rencontre entre militant.es de quartiers populaires, de syndicalistes, de travailleurs et travailleuses de la culture, du social, souhaitant repolitiser leur métier. Ensemble, nous forgeons un nouveau métier, celui d'artisan.e d'éducation populaire politique. 

Depuis trois ans, nous accompagnons des associations de quartier dans leurs tentatives d'insoumission. 
Nous avons formé des dizaines de jeunes, femmes, personnes racisé.es, travailleurs et travailleuses, à monter sur scène pour raconter leurs histoires, leurs galères et leurs tentatives de transformer la société. 
Nous avons été aux côtés des syndiqué.es dans les manifs, dans les amphis occupés par les étudiant.es et personnels en lutte. 
Nous avons été apporter notre pierre aux gilets jaunes, accompagné des travailleurs et travailleuses en lutte, formé des militant.es écolos à l'organisation collective. 
Nous avons tenté d'aller apporter notre soutien partout où nous avons vu des potentiels de transformation sociale et où on a bien voulu nous accueillir. 

Aujourd'hui, nous avons besoin de passer à la vitesse supérieure, de changer d'échelle, de cesser de nous éparpiller et de concentrer nos forces, avec celles et ceux qui souhaitent faire alliance ou nous rejoindre. 

Nous explorons différentes pistes pour le lieu où nous souhaitons nous installer : Wazemmes, Moulins, Roubaix... L'argent que nous parviendrons à récolter et les opportunités et alliances qui se profilent détermineront le lieu où nous atterrirons. 

Ouvrir une Maison du Peuple et de l'Education Populaire

Notre premier chantier est d'ouvrir une Maison du Peuple et de l'Education Populaire. Nous voulons en finir avec les économies de bout de chandelle, les systèmes D permanents qui nous épuisent et nous maintiennent la tête dans une précarité permanente. 
Nous avons besoin d'un lieu pour accueillir, pour se réunir, pour travailler. 

Un café social

Le lieu dont nous rêvons comportera un café social. Premier sas de la Maison, nous le pensons comme un lieu refuge où des camarades servent des coups, accueillent, orientent et sont en capacité d'orienter les personnes en fonction de leurs galères. 

Des permanences sociales et santé. 

Parce qu'il est de plus en plus compliqué aujourd'hui de trouver un accueil solidaire, inconditionnel, à la fois sensible et radical, alors que de nombreuses professionnelles de santé, du corps et de l'esprit, ne peuvent plus exercer leur métier en y trouvant le sens qu'elles voudraient y mettre.  

Un espace de santé communautaire

Si le soin est le métier des soignant.es, les premiers concernés sont d'abord celles et ceux qui souffrent. Et si on parlait collectivement de ce qui nous bousille, on trouverait peut-être plus facilement des moyens de résister ? 

Un espace de formation 

Afin que nous puissions mettre en oeuvre nos métiers dans un lieu qui nous appartiennent, pour en finir avec le nomadisme, la location de salles exorbitantes avec des faux-plafonds et des néons dégueulasses, nous avons besoin de garantir nos conditions de travail. 

Un espace de réunion et d'organisation

Nombreuses sont les luttes à mener et les causes à organiser. Rares sont les espaces pour les accueillir. Et nous ne sommes pas dupes du fait que lorsque nos adversaires souhaitent nous nuire, la fermeture de nos lieux est en bonne position dans leur arsenal. Fini les squats et la démerde : un lieu à nous !

Une école des luttes et des savoirs populaires

"Tant que les lapins n'auront pas d'historiens, l'Histoire continuera d'être racontée par les chasseurs". 
Nous devons en finir avec les décisions qui sont prises pour nous, sans nous, contre nous. 
Nous sommes légitimes à définir ce qui est bon pour nous, et la société que nous voulons construire, ici et maintenant. 
Mais le travail de l'avenir nécessite à la fois qu'on prenne le temps de regarder d'où l'on vient et qu'on se raconte se dont on est capable et qu'on apprenne à le faire ensemble. Faisons vivre nos histoires, transmettons les, qu'elles nous dépassent et les débordent. 

Un espace scénique

Nos cultures ne sont pas les bienvenues dans les sanctuaires de la Culture légitime. Revendiquons nos histoires, nos origines, nos identités, nos luttes, nos passions, érigeons-les en art, qu'elles soient chantées, dansées, gesticulées, slammés, rappées, peintes, sculptées... 
Puisque la prise de parole est réservée aux dominants, puisque la beauté est réservées aux élites, assumons nos corps et nos oeuvres, et montrons-les nous ! 

My details

* Required fields

My summary

Summary

Selection

Donation

Donation

0

Your contribution to the functioning of HelloAsso. Why? - Change

Total

HelloAsso is a social and solidarity company, which provides for free its payment technologies to the organism Les artisan.es de l'Etincelle. A contribution to the functioning of HelloAsso, updatable and optional, is proposed to you before the validation of your payment.

Combien donner ?

Le financement d'une Maison du Peuple et de l'Education Populaire va de pair avec le financement des salaires des artisan.es de l'Etincelle qui lui donneront vie. 


Nous sommes sur différentes demandes de financement : pouvoirs publics, fondations... 
Mais ces différentes sources d'argent, si nous parvenons à les obtenir, ne dureront qu'un temps. 
Nous tirons principalement nos revenus de la vente de formations et d'accompagnements de collectifs. 

Notre objectif est, à terme de nous émanciper autant que possible de l'argent du politique et du patronat. 

Le pouvoir de la cotisation 

Le lieu que nous souhaitons ouvrir est un lieu ouvert. Mettre nos savoir-faire à disposition est le travail que nous effectuons depuis trois ans, parfois à prix libre, souvent bénévolement, jamais bien payés. Le smic est pour nous un idéal lointain que nous atteindrons peut-être un jour plus favorable : en attendant on bouffe des pâtes et on milite. 

Mais si, comme nous vous êtes indigné.es par l'état d'injustice et d'impuissance auquel on nous réduit, il faut aussi se rappeler que le nombre est notre force, et que de petits euros additionnés peuvent nous permettre de faire beaucoups. 

Si nos cotisation sociales financent encore nos retraites et nos soins, pourquoi ne pas s'organiser pour financer notre éducation, notre éducation collective, notre culture, nos luttes ?

Nous pratiquons le prix libre conscient. Vous donnez ce que vous pouvez en ayant conscience de la somme qu'on aurait besoin d'atteindre collectivement. 

Un loyer, des aménagements

Le prix moyen des loyers à Lille est de 16€/m². Nous avons besoin d'une surface d'au moins 100m², soit 1600€ / mois. 
A la vente, le pris moyen est de 3400€, soit 340.000€ pour acheter un local. 

Des salaires 


Le salaire d'une personne à temps plein au smic est d'environ 30.000€ / an. 

Nous sommes actuellement deux salariés à temps partiel. 
 

Report page