FR EN
Association - Les Compagnons de la Terre

Faire un don à Les Compagnons de la Terre

Mon don

Je donne une fois

  • 10 €
  • 20 €
  • 50 €
  • 100 €

Je donne tous les mois

Pourquoi nous soutenir ?

Les Compagnons de la Terre, ont besoin de votre soutien pour pouvoir continuer à accompagner Alexandre, Marie, Nicolas, Martin, Amandine et Gaétan, ainsi que tous les autres porteurs de projet qui souhaitent tester leur projet agricole en Drôme, et produire des aliments sains et respectueux des hommes et de la terre…
Comment faire ? Il nous manque 10 000 euros pour pouvoir continuer à fonctionner à minima en 2017...

En donnant aux Compagnons de la Terre, je permet aux porteurs de projet de continuer à tester leur projet d'installation dans de bonne condition et  je participe à une dynamique d'acteurs engagés pour un agriculture durable respectueuse des hommes et de l'environnement.

Mes coordonnées

L’association Les Compagnons de la Terre ... En transition vers un espace test multi-partenarial

Des difficultés menaçant un modèle fragile

L’innovation coûte du temps, de l’argent et s’accompagne toujours d’une prise de risque, qui peut être récompensé ou au contraire entraîner de graves conséquences…dans tous les cas elle demande beaucoup d’énergie.

Comme tous les espaces test agricole (ETA), Les Compagnons de la Terre ont un modèle économique reposant majoritairement sur les subventions publiques et privées. Le désengagement récent de la région en matière de financement du développement agricole et des structures associatives remet en cause l’existence même de la structure et la pérennité des actions de l’espace test.

Si à l’origine l’association a été crée par un groupe de structures diverses, sa gestion a peu à peu reposée sur un petit groupe d’individu composant le conseil d’administration. Aujourd’hui aucun des membres fondateur de l’association ne perdure au CA … Les difficultés récurrentes et la somme des actions à gérer au quotidien a entrainé une fatigue chronique au sein du groupe de bénévoles et il est temps d’impulser une nouvelle dynamique de gouvernance. Depuis le début de l’année 2016, les porteurs de projet sont systématiquement invités à participer au CA et participent aux décisions de gestion qui y sont prises … mais cela ne suffit pas, il faut aller plus loin encore.

Un CA engagé pour la continuité des actions

Ainsi en 2016, un recentrage vers le cœur de métier de l’association est d’abord effectué, laissant de côtés les projets parallèles, utiles, mais n’étant pas au service direct des porteurs de projet.

Afin d’aller vers plus de résilience des actions et du projet, le CA décide de s’ouvrir aux forces vives du territoire car nous ne sommes pas la seule structure œuvrant activement pour l’installation agricole et nous devons coopérer pour la survie de nos actions. Nous sommes accompagnés dans cette démarche par le réseau rural CAPRURAL, ainsi que par notre réseau national des ETA : le RENETA.

En septembre 2016, nous avons lancé un appel à manifestation d’intérêt auprès de toutes les structures impliquées dans l’installation agricole sur le territoire drômois. Un grand nombre de structures (associations, collectivités, centres de formations, SCOP…) ont répondu présentes, afin de partager le constat fait par l’association sur sa situation et la proposition d’aller vers une mutualisation des compétences pour permettre une pérennité des actions de l’ETA sur le long terme. A l’issue d’une concertation, la pertinence de maintenir les actions d’un espace test sur le territoire a été confirmé, ainsi que l’envie des structures de travailler ensemble à cet objectif, les moyens, délais et gouvernance restant à définir.

Des groupes de travail thématiques sur les différentes fonctions (accompagnement, pépinière, couveuse, …) se sont réunies pour poser les bases des mutualisations possibles afin de commencer dès le 1er janvier 2017 la mutualisation là où elle est possible.

2017 : Un projet ambitieux

L’année 2017 devra permettre de construire une concertation plus poussées, notamment grâce à l’embauche d’une coordinatrice, et de définir dans un premier temps pour chaque acteur, ses besoins, limites et freins, et dans un deuxième temps de construire une gouvernance et un fonctionnement durable. L’objectif est d’aboutir à la mise en place en 2018 d’un ETA « nouvelle génération », plus résilient, où seront impliquées toutes les structures œuvrant dans le domaine de l’installation agricole.

Jean-Louis PEYTOUREAU 

co-président des Compagnons de la Terre

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

0

Total

0
Pourquoi votre soutien compte ?

Paiement sécurisé

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.