FR EN

Faire un don au projet LES ENFANTS DE NAPAGABTENGA

Mon don

Je donne une fois

  • 5 €
  • 10 €
  • 20 €
  • 50 €
  • 100 €
  • 150 €

Je donne tous les mois

  • 5 €
  • 10 €
  • 20 €
  • 30 €
  • 40 €
Fiscalité

Réduction fiscale

Le don à Les enfants de Napagabtenga ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Votre don ne vous coûtera que 0 € après réduction fiscale.

Particulier
Organisme
  • Organisme : L’ensemble des versements à Les enfants de Napagabtenga permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 5 / 1000 du C.A. H.T. de l’entreprise. Au-delà de 5 / 1000 ou en cas d’exercice déficitaire, l’excédent est reportable.

Qui sommes-nous ?

Le projet "Une école pour Napagabtenga" est partie intégrante d'une plus grande association clermontoise "Africavenir".

Créée en 1992 à l’initiative d’étudiants français et africains du Magistère de Développement Économique au Centre d’Études et de Recherches sur le Développement International (CERDI), l’association Africavenir a comme objectif  la participation active au développement économique du continent.
Ainsi, depuis quelques années, des équipes motivées se sont relayées pour mettre leurs compétences au service de la mise en place de micro-projets de développement. Ces initiatives, portées sur place par des organisations locales, sont ensuite soumises à l’approbation des membres de l’association. La partie suivante sera la création d’une équipe de projet chargée de transformer cette idée en projet viable à long terme.
La mission de l'association est d’obtenir des subventions qui serviront à financer de façon partielle le projet. En effet, dans une optique d’implication des acteurs locaux, Africavenir ne finance jamais en totalité un projet et procède à un versement progressif des fonds afin de s’assurer de leur bon usage. Dans la même optique, des activités de suivi-évaluation sont menées tout au long de la durée de vie du projet grâce à l’envoi régulier de stagiaires. 

C'est donc au sein de cette association que nous avons développé le projet "Une école pour Napagabtenga" : nous collectons des fonds via diverses actions (demande de financement, organisation de soirée, événements...) afin de financer la deuxième classe de l'école du village, et d'améliorer le potager communautaire tenu par les femmes.

Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Quels sont les détails du projet ?

     Le village de Napagaptenga-Gouhin se trouve à 30 km au Sud-Est de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, et compte plus de 3 000 habitants.

Le village n’ayant pas d’école, les enfants doivent se rendre aux écoles des villages voisins dont la plus proche est à 4 km, et les conditions scolaires sont loin d’être optimales. En effet, les effectifs des classes sont démesurés (plus de 70 enfants par classe). De plus, les écoles ne fournissent pas toujours de repas aux enfants, ce qui met en péril non seulement la réussite de leur scolarité mais aussi leur santé. 
     Les habitants de Napagaptenga-Gouhin se sont donc rassemblés pour demander la création d’une école au sein du village. 
Afin de venir en aide aux enfants de Napagaptenga-Gouhin, Monsieur Dieudonné Dondasse, natif de ce village et vivant en France depuis plus de 40 ans a entrepris la création d’une association locale “Association Song-Tabaa pour le développement” et d’une association française “Une école pour Napagaptenga”. L'association française souhaite trouver les fonds pour construire une école primaire de 6 classes (CP1, CP2, CE1, CE2, CM1, CM2) au sein du village de Napagabtenga. 
Grâce à leur travail, et à la motivation et l’implication des villageois de Napagabtenga, l’école a pu voir le jour et la première classe a été construite. Cette classe de CP1 (première classe de l’école primaire au Burkina Faso) a ouvert à la rentrée 2016 avec 50 nouveaux écoliers. Un professeur des écoles du gouvernement Burkinabé a été nommé à ce poste. 
     De plus, l’école est équipée d’un puit et de deux latrines. Le matériel scolaire (tables, bancs) a été pris en charge par la mairie de la commune et l’inspection académique. Afin de permettre aux enfants de travailler dans des conditions optimales,  un jardin potager a également été créé au sein de l’école. Il permettra à terme de s’assurer que chaque enfant soit dans les conditions nécessaires pour réussir, ayant eu un repas équilibré à l’école.  
Les femmes du village se sont proposées pour cultiver la terre et cuisiner ces fruits et légumes, elles ont commencé le travail de la terre, et les semences poussent déjà.    

     Cependant, une classe n’est pas suffisante pour permettre à tous les enfants du village de bénéficier des meilleures conditions possibles pour réussir leur scolarité. L’objectif de notre projet est d’aider l’association « Une école pour Napagabtenga » à ouvrir la deuxième classe de l’école à la rentrée 2017 et à fournir aux nouveaux écoliers un repas par jour à l’école en développant le potager. La deuxième classe de l’école pourra accueillir une nouvelle génération d’élèves avec des effectifs de classe largement réduits. 
Pour développer le jardin potager, nous souhaitons tout d’abord mettre en place un système d’irrigation goutte à goutte. Ainsi nous pourrons améliorer le rendement du potager et produire plus avec une même quantité d’eau. De plus, un système de compostage biologique permettra d’améliorer la productivité du jardin potager, tout en évitant l’utilisation d’engrais chimique. Grâce à ces améliorations dans le rendement du jardin potager, nous pourrons fournir à tous les enfants de l’école un repas équilibré, et s’assurer qu’ils aient de bonnes conditions pour étudier.

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

Total

Pourquoi votre soutien compte ?

Nous contacter

Vous pouvez contacter l'association étudiante clermontoise Afriavenir via sa page facebook, mais aussi l'association "Une école pour Napagabtenga" à laquelle sont reversés les fonds du projet.

Signaler la page