Les Orchidées Rouges

Médico-sociale

Notre association lutte pour l'éradication des mutilations sexuelles féminines, du mariage du mariage forcé et nous accompagnons les femmes dans leur reconstruction. Nous bénéficions depuis juillet 2021 du statut consultatif spécial auprès du conseil économique et social de l'ONU.

Nos actions en cours

Adhérer à nos activités 2

Qui sommes-nous ?

L’association « Les orchidées rouges » œuvre, en France et en Afrique, pour l’éradication des mutilations sexuelles féminines, le mariage forcé, et les violences faites aux femmes et aux jeunes filles dès leur très jeune âge. 


En matière de prévention, elle informe et sensibilise le grand public. Elle propose des formations aux professionnels de santé, de l’éducation nationale, aux travailleurs sociaux, aux salariés et bénévoles d’associations et aux professionnels des institutions.
En Nouvelle Aquitaine et à Abidjan, l’association accueille les femmes et les jeunes filles victimes d’excision et de mariage forcé. Elle les accompagne dans leur reconstruction globale psychologique et physique, comme la réappropriation de leur corps et de leur sexualité, et le développement de leur pouvoir d’agir à travers une (ré)insertion sociale et professionnelle.

L'excision c'est 200 millions de femmes dans le monde, plus de 120 mille en France, plus de 500 mille en Europe et 6 petites filles sont mutilées toutes les minutes dans le monde. C'est une violence sexuelle, une atteinte grave à l'intégrité physique et aux droits fondamentaux des filles et des femmes.

Le mariage précoce c'est plus de 12 millions de filles mariées de force avant l'âge de 18 ans chaque année dans le monde.

650 millions de femmes dans le monde ont été mariées dans leur enfance. Cela les empêche d'accéder à la scolarité et les maintient dans une grande précarité.

C'est également une atteinte grave aux droits fondamentaux des filles.

Nous avons besoin de votre soutien pour mener à bien notre mission et pour accompagner au mieux les femmes victimes de violences.

Soutenez-nous car des petites filles et des femmes en souffrance ont besoin de vous.