LESBIANS & GAYS SUPPORT THE MIGRANTS - VINTIMILLE

par Les Ouvreurs

LESBIANS & GAYS SUPPORT THE MIGRANTS - VINTIMILLE

par Les Ouvreurs

LESBIANS & GAYS SUPPORT THE MIGRANTS - VINTIMILLE - Les Ouvreurs

Une initiative en forme de clin d’oeil cinéphile pour répondre à une urgence humanitaire

Présentation du projet

Lesbians & gays support the migrants est une initiative en forme de clin d’oeil cinéphile (Pride de Matthew Warchus, 2014) pour répondre à une urgence. A quelques kilomètres de Nice, à la frontière italienne, se joue un drame de plus en plus insoutenable. «LGSM» est une occasion d’agir maintenant, pour celles et ceux qui le souhaitent, en apportant un soutien concret aux associations « solidaires » de la Vallée de la Roya et de Vintimille qui offrent aide et assistance aux populations migrantes présentes sur le sol italien, après un long et périlleux périple au travers de l’Afrique et de l’Orient en guerre. Avec le soutien matériel du Centre LGBT Côte d’Azur et de certaines des associations qui le composent, LES OUVREURS proposent de participer à cette opération humanitaire en lançant une collecte de vêtements (en priorité pour hommes), de nourriture et de dons en argent. La convergence des luttes est un idéal partagé par un grand nombre d’entre nous et, aujourd’hui, elle commence à la frontière franco-italienne. Nous avons besoin de vous.


Origine du projet

La situation locale est en effet particulièrement préoccupante. 
Les migrant-e-s et réfugié-e-s affluent à Vintimille. Les plus démuni-e-s et les « primo-arrivant-e-s », environs 500 en moyennes par jour, sont sans assistance et cherchent refuge dans les rues du centre-ville, sur la plage, sous le pont autoroutier et sur les berges de la Roya, où les conditions de vie sont de plus en plus difficiles avec la baisse des températures. 
De nombreuses femmes et enfants ont trouvé refuge à l'église Sant’Antonio, située aux portes du centre ville, et bénéficient de l’encadrement de bénévoles associatifs italiens (Caritas) et français (ADN qui propose entre autres des cours de français). 
Par ailleurs un grand nombre d’hommes est hébergé au Campo Roja, situé à plus de 3km du centre de Vintimille, dans la zone industrielle de la vallée de la Roya, et géré par la Croce Rossa, qui dépend directement du ministère de l’intérieur. Ils sont libres d'aller et venir, sont bien traités mais ne sont apparemment pas assez nourris. Ils seraient environs 1000 pour 350 places.
La plupart de ces personnes souhaitent traverser la frontière française. Soit par la côte, soit par la vallée de la Roya dont la frontière est curieusement moins contrôlés (les premiers contrôles de gendarmerie sont effectués en gare de Sospel, véritable « frontière française » de la zone) et constitue une sorte de « piège » en forme de cul de sac pour les migrants qui s’y aventurent (après plusieurs heures de marche).

La récente arrivée de plusieurs milliers de réfugiés en Sicile et les récents morts survenues sur l’autoroute franco-italienne (un jeune homme tombé d’un pont lors d’une poursuite avec la police et une jeune femme écrasée par un camion dans un tunnel) ont accentué l’intérêt de la presse nationale et internationale pour cette situation dramatique.


A quoi servira l'argent collecté ?

Concrètement, notre action s’organise autour de trois grands objectifs qui s’accordent avec nos valeurs :

1. ALERTER sur la situation,
2. MOBILISER le plus grand élan de solidarité pour soutenir et soulager les efforts de Roya Citoyenne et des autres associations impliquées,
3. APPORTER UNE AIDE CONCRETE  aux populations migrantes de Vintimille en en récoltant des dons (vêtements, nourriture, argent) et en participant aux distributions quotidiennes de repas dans les rues de Vintimille, et ce, malgré l’arrêté municipal interdisant ces distributions. L’argent récolté sert à constituer des rations individuelles (fruits, fromage, pain, sardines ou thon, biscuit et eau). Il est aussi possible de donner directement de la nourriture : pommes, pain, jus de fruits en mini-briques, fromage en portions, biscuits en sachets individuels, boîtes de thon, sardines, fruits secs, sachets plastique bio-dégradables, sopalin…

L’urgence humanitaire nous oblige à agir sans attendre. La convergence des luttes est un idéal partagé par un grand nombre d’entre nous et, aujourd’hui, elle commence à la frontière franco-italienne. Nous avons besoin de vous.

N’hésitez pas à en parler autour de vous et à relayer ses informations, notre force c’est le réseau de solidarité que nous serons capables de créer ensemble.


Notre équipe

Les Ouvreurs et leur amis.

Donner 20 euros

notre reconnaissance éternelle

Donner 50 euros

notre reconnaissance éternelle

Donner 100 euros

notre reconnaissance éternelle

Donner 150 euros

notre reconnaissance éternelle

Donner 5 euros

notre reconnaissance éternelle

Donner 10 euros

notre reconnaissance éternelle

Les Ouvreurs

Anonyme
18/11/2016
Anonyme
07/11/2016
Bruno TURIN
04/11/2016