Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Les Passeurs d'images et de sons pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

La télé des Passeurs

par Les Passeurs d'images et de sons

Une web télé citoyenne et participative de l'Est du Morbihan



Présentation du projet

En synthèse

Depuis 13 ans l'association Les Passeurs d'images et de sons, basée à Sérent dans le Morbihan, réalise de manière collaborative de très nombreux films documentaires relatant la vie de son territoire. Jusqu'à présent nous organisions des projections publiques dans le département.

Conscients de la richesse du patrimoine d'histoires de vie individuelles et collectives accumulées, nous avons décidé de créer en 2018 une web-télé participative citoyenne pour diffuser régulièrement ces films et produire un nombre encore plus important de réalisations.

Chaque semaine nous diffuserons en libre accès un nouveau film, en communiquant via les réseaux sociaux et les abonnés à notre lettre d'infos.

Nous concevons la teledespasseurs.org comme un web média de proximité et de fond, réalisé par les habitants d'un territoire majoritairement rural et avec le soutien de réalisateurs professionnels pour une exigence de qualité cinématographique et technique.






Un média de proximité de fond

La Web télé que nous souhaitons créer n’a pas pour vocation de concurrencer des télés locales ou des médias internets au contenu plus informatif.

Nous souhaitons construire en toute indépendance une ligne éditoriale de fond, basée sur la valorisation d’un territoire rural en ouvrant une fenêtre documentaire sur des savoirs-faire, la vie associative, des projets artistiques et culturels, la mémoire locale, la vie économique et sociale, tout en intégrant des problématiques de société en prise avec la réalité de ce territoire.
C’est une télé sur les habitants par les habitants. Une télé citoyenne, collaborative avec des personnes de tous âges, toutes conditions sociales, toutes origines culturelles, reliant la pratique amateure à la pratique professionnelle.
Cette ligne éditoriale initiale sera la base de travail d’un comité de rédaction, composé de bénévoles, d'une salariée coordinatrice, d’une personne en service civique et de réalisateurs professionnels.

Notre projet ne se construit pas que sur le simple désir de réaliser et diffuser des films avec des amateurs. La coordination des réalisations par Régis Blanchard et Françoise Bouard permet aux bénévoles d’aborder et de s’initier aux techniques audiovisuelles et à l’écriture cinématographique documentaire.
L’aventure de réalisation menée ici se nourrit aussi de l’expérience des professionnels et des artistes que nous invitons pour échanger avec les participants à nos ateliers. Ainsi, nous multiplions les masters classes autour du cinéma documentaire avec des réalisateurs reconnus venus partager avec nous leur désir documentaire et leur manière de faire. Denis Gheerbrant, Christian Rouaud (César pour le film "Tous au Larzach"), Dominique Cabrera, Jean-Pierre Duret (César de la prise de son),...





Un mode de diffusion raisonné

Nous privilégions des modalités de diffusion raisonnées. Nous devons pouvoir répondre aux promesses de contenus proposés, ne pas participer à une surabondance d’information sur un même territoire et préserver notre façon de faire qui consiste à prendre le temps.

Prendre le temps du documentaire, en construisant du lien et de la confiance avec les personnes filmées. Prendre le temps de réfléchir, repérer, écrire les films. Prendre le temps de donner du sens et de l’intention à nos réalisations. Laisser le temps au public de découvrir nos films.

Nous avons choisi un mode de diffusion hebdomadaire avec « Le film de la semaine », en alternant nouvelles réalisations et productions plus anciennes.
Parallèlement, nous conservons en page d’accueil les 5 ou 6 derniers films présentés les semaines précédentes. Nous proposons aussi un accès à l’ensemble de nos archives par un classement thématique.

Pour la diffusion et la communication, nous nous appuyons sur les réseaux sociaux, notre Lettre d'infos (600 adhérents à ce jour) et les réseaux de communication des partenaires avec lesquels nous souhaitons travailler : médiathèques, associations culturelles, collectivités territoriales, radios locales,...

Nous lancerons aussi une campagne de communication au démarrage de la Télé par voie de presse, radios et télés locales et flyers distribués dans les communes.




Une production diversifiée

Nous diffuserons des films de 3 à 40 minutes, de format documentaire et plus rarement fiction.
En premier lieu, nous pouvons déjà compter sur un capital d’une centaine de films que nous allons valoriser progressivement en les diffusant une semaine sur deux au début, et de manière plus espacée progressivement.
Pour les nouvelles réalisations, nous pouvons compter en moyenne sur 25 à 40 films par an, en nous appuyant sur nos différents modes de production existants:

1. Atelier thématique inter-générationnel annuel
Grâce au financement du dispositif national d’éducation à l’image « Passeurs d’images », nous menons chaque année un atelier de création documentaire intergénérationnel à destination de 10 à 20 cinéastes néophytes accompagnés de réalisateurs professionnels. Ces personnes, tout en réfléchissant à un thème (en 2017, « Changer le monde »), découvrent et expérimentent toutes les étapes de réalisation d’un documentaire, de l’écriture à la projection face au public. Ces ateliers aboutissent chaque année à la réalisation d’une dizaine de portraits de 5 à 10 minutes très appréciés. C'est un travail collaboratif avec des cinéastes documentaires expérimentés. Suite à cette première aventure initiatique, les personnes peuvent rejoindre notre atelier permanent.

2. Atelier permanent « Les films des Passeurs »
Issus des ateliers thématiques, une quinzaine de réalisateurs amateurs poursuivent leur expérience du documentaire de manière collective, en réalisant leurs propres projets. Chaque année, cet atelier produit 5 à 6 films de 10 à 40 minutes. Ils reçoivent un soutien technique de la salariée coordinatrice et d’un(e) jeune en service civique.
A partir de 2018 et pour la Télé des Passeurs, ce groupe bénéficiera aussi du soutien et de la coordination des réalisateurs professionnels du territoire, Régis Blanchard et Françoise Bouard, pour une douzaine de films courts supplémentaires.
Ce groupe a vocation à grandir en intégrant tous les habitants du territoire désireux de participer au projet « La Télé des Passeurs ».

3. Ateliers documentaires/fictions ponctuels
En partenariat avec les collectivités, nous animons souvent des ateliers cinémas sur des problématiques ou avec des publics particuliers. Nous travaillons notamment avec le Département du Morbihan dans le cadre d’ateliers à destination des bénéficiaires des minimas sociaux. Ces ateliers, dirigés par les réalisateurs professionnels, aboutissent à la réalisation de moyens métrages avec une forte implication personnelle des participants sur des réalités qui les concernent directement et nous concernent tous : rapport au chômage, au travail, actions collectives,... Nous pouvons compter sur 1 à 2 films par an de 26 à 50 minutes, pouvant parfois être découpés en épisodes.

4. Réalisations émanant de nos salariés
La coordinatrice et le jeune en service civique ont aussi pour mission de réaliser des films courts sur sollicitation du Comité de pilotage ou selon leur propre proposition. Nous espérons produire 3 à 5 nouveaux films courts.

5. Films de commande
Nous réalisons aussi de nombreux films pour différents partenaires, toujours à vocation sociale, culturelle, pédagogique ou territoriale. Ainsi en 2017 nous avons réalisé 16 portraits d’habitants de 8 à 10 minutes pour la Communauté de Communes d’Oust à Brocéliande.
Nous diffuserons ces films en commun accord avec les commanditaires.

6. Propositions extérieures
Nous proposons à d’autres associations du département, de la région ou du pays de diffuser ponctuellement sur notre site des films qui pourraient avoir une résonance locale ou régionale.



Territoire d’action du projet

La production de « La Télé des Passeurs » est essentiellement ancrée dans l'Est du Morbihan, particulièrement le Pays de Ploërmel, un territoire rural et dynamique, soumis à des mutations économiques et sociales qui donnent aussi un sens particulier et une force à notre projet. Plus largement, nous réalisons aussi des films sur des territoires proches dans le Morbihan et alentours.
De par le mode de diffusion proposé (internet), nous souhaitons élargir notre champ de diffusion à la région Bretagne et au niveau national, permettant une visibilité accrue à l‘extérieur de ce qui se passe ici.


Calendrier :

Le développement et la mise en place du site web se fera durant le premier trimestre 2018. Les premières réalisations débuteront dans le courant du deuxième trimestre. Nous envisageons un démarrage de La Télé le 15 septembre 2018.
Pour le reste, c’est un projet qui se construit au quotidien et s’inscrit dans la durée et la continuité, par une actualisation permanente et une recherche constante de nouveaux sujets de films.





Origine du projet

LES PASSEURS D’IMAGES ET DE SONS

Depuis maintenant 13 ans, l’association Les Passeurs d’Images et de Sons mène sur le territoire rural de l’Est du Morbihan un long et ambitieux travail de création, d’éducation à l’image, de partage et rencontres autour du cinéma documentaire et de transmission de la notion même de geste documentaire. Développant d’année en année des projets de plus en plus nombreux et des pratiques de plus en en plus variées, elle a pu dessiner un véritable réseau de citoyens documentaristes et de spectateurs dans les Pays de Ploërmel et de Questembert. Au coeur de ce travail, se situent les ateliers de création audiovisuelle avec des publics variés. Accompagnés de réalisateurs professionnels, ces groupes aboutissent à la réalisation de films documentaires et de fiction ensuite diffusés sur le territoire. ( « Jeunes et hip hop » à Vannes en 2005, « Femmes et recherche d’emploi » en 2008, « Intergénérationnel et addictions » en 2009, « Vivre ensemble en milieu rural » en 2011, «Vie réelle, vies rêvées» en 2012, «Le travail et moi» et «Habiter» en 2013, «Le travail, pourquoi faire» en 2014, «L’autre et moi» en 2015, « le Bonheur en question », « Faire ensemble », le travail et moi II » en 2016, "Comme un nouvel élan", "Changer le monde" en 2018). Depuis 2011, nous bénéficions du soutien constant du dispositif « Passeurs d’Images » et du Conseil Départemental (56) pour des ateliers inter-générationnels qui ont abouti à la réalisation de 70 portraits documentaires courts, dessinant de manière quasi ethnographique, mais aussi sensible et poétique, le paysage social et humain d’un territoire rural en mutation. Depuis 2014, une quinzaine de personnes issues de ces ateliers avec professionnels continuent par elles-mêmes de réaliser collectivement des films au sein d’un atelier permanent. En tout, nous sommes dépositaires désormais de plus d’une centaine de films ancrés dans notre territoire.
Ainsi nous concevons le cinéma documentaire comme un outil d’expression citoyenne participatif et accessible à tous, à travers lequel chacun peut réfléchir et s’exprimer sur le monde dans lequel il vit.
Raconter ensemble la vie qui nous entoure, tel est notre crédo.
Mais notre projet ne se construit pas sur le simple désir de réaliser, il se nourrit aussi de l’expérience des professionnels et des artistes que nous invitons pour échanger avec les participants à nos ateliers.
Tant du point de vue de l’expérience vécue par les quelques 250 personnes de tous ages qui sont passés par ces ateliers, que de la qualité des films réalisés, nous sommes fiers de pouvoir partager ce patrimoine avec un public de plus en plus sensible à la réalité qui l’entoure, à travers les projections et la diffusion de DVD et de manière informelle sur le site internet de l'association.
En 2018, Nous souhaitons poursuivre la pérennisation de ce travail en initiant un nouveau volet de diffusion pour ces réalisations et les futures à venir : La télé des passeurs, via un nouveau site internet « www.lateledespasseurs.org »

Infos supplémentaires : www.lespasseurs.fr







A quoi servira l'argent collecté ?

Nous avons élaboré un plan de financement faisant appel à des subventions sur 3 années, avec la volonté de pérenniser ensuite notre projet en comptant sur l'engagement durable et conventionné des collectivités de notre territoire et sur les dons du public et de mécènes privés.

Nous vous sollicitons pour le lancement de la web télé afin de trouver un apport financier propre à l'association qui va nous permettre de faire appel aux fonds publics.

Parallèlement, nous avons fait une demande de subvention européenne (Fonds Leader) auprès du Pays de Ploërmel et nous espérons le soutien financier des Communautés de Communes D'Oust à Brocéliande Communauté et Pays de Ploërmel Communauté. Nous bénéficions déjà du mécénat de l'entreprise Ecodis de Saint-Nolff et allons rencontrer d'autres mécènes privés.

L'ensemble du budget va dans un premier temps permettre l'acquisition de nouveaux matériels de tournage et montage professionnels. Il va aussi assurer la rémunération des réalisateurs professionnels qui accompagneront les cinéastes amateurs dans la bonne réalisation des films et une partie du salaire de la coordinatrice du projet.








Notre équipe



Françoise Bouard est cinéaste documentariste et monteuse. Elle a notamment réalisé de nombreux films en Turquie sur les questions de démocratie et les kurdes. Depuis une dizaine d'années, elle s’intéresse aussi à des histoires de vie plus proches en filmant par exemple la chronique d'une radio associative donnant la voix aux différences, des expériences théâtrales participatives hors du commun, ou le regard de jeunes adolescents en prise avec la justice. Ses films ont été diffusés sur les chaines régionales et nationales, sélectionnés et primés dans de nombreux festivals. Depuis sa création, elle travaille régulièrement pour notre association à la réalisation de documentaires institutionnels ou collaboratifs.



Régis Blanchard
est cinéaste documentariste et preneur de son. Après une expérience de marchand de tapis avec les Kurdes en Turquie, il entraine Françoise Bouard dans ce pays pour y réaliser leur premier film. C'est le début d'une longue collaboration autour d'une dizaine de long-métrages documentaires. Depuis 2005, il est un des réalisateurs réguliers des Passeurs d'images et de sons, animé par le désir de transmettre le geste documentaire.





Marion Ribeyrolles est la coordinatrice et animatrice des Passeurs d'Images et de sons. Elle a pour mission, entre autre, l'éducation à l'image et aux médias pour les publics jeunes. Elle anime aussi nos soirées de projection documentaire, gère l'administration et accueille et accompagne nos bénévoles. Elle coordonne le comité de rédaction de la télé des passeurs et veillera à la bonne mise en œuvre des différentes réalisations, ainsi qu'à leur diffusion.



Gauthier Pêcheux
est en service civique dans notre association. Il a la délicate mission d'accompagner les bénévoles d'un point de vue technique dans la réalisation de leur film. Il assure aussi le suivi du matériel. Et il est notre grand communicateur, gérant le site internet, les mises en ligne, les réseaux sociaux et la presse.
 

Mary Le Bel est la Présidente des Passeurs d'images et de sons. Passionnée de cinéma et photographe amatrice de longue date, par curiosité pour l'image animée elle participe à un premier atelier documentaire en 2014 et se plonge immédiatement tête baissée dans la vie de notre association. Elle coordonne notamment l'atelier Les films des passeurs, un groupe composé d'une quinzaine de bénévoles qu'elle accompagnera dans la production de nouveaux films pour la web télé.




Le Comité de pilotage est composé d'une dizaine de bénévoles de notre territoire. Impliqués, généreux de leur temps et de leur énergie, ils sont les garants de la pluralité de nos regards. C'est une équipe ouverte qui aura pour rôle le choix des sujets, le suivi des différentes productions en cours et l'accueil de toutes les personnes désireuses de rejoindre notre aventure. Bien sur, ils seront aussi les réalisateurs et techniciens de nombreux films.

Donner 5 euros

Rouge-gorge

Merci beaucoup !

Donner 10 euros

Moineau

Merci beaucoup ! Votre nom sera inscrit sur le mur des donateurs , sur le site La Télé des Passeurs

Donner 25 euros

Mésange

Merci beaucoup! La contrepartie moineau et une invitation à la soirée de lancement de la Télé des Passeurs

Donner 50 euros

Hirondelle

Merci beaucoup ! Les contre-parties mésange + un DVD du catalogue des Passeurs

Donner 100 euros

Grive

Merci beaucoup ! Les contre-parties mésange + trois DVD du catalogue des Passeurs

Donner 150 euros

Merle

Merci beaucoup ! Les contre-parties hirondelle + une invitation à une master class avec un réalisateur professionel

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Les Passeurs d'images et de sons. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
M
Karine
14/04/2018
e
ERIC
10/04/2018
M
Marie-Annick
09/04/2018
Signaler la page