Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Les sons du sous-sol pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Festival L'Paille à Sons #6

par Les sons du sous-sol

Soutenez LE festival de musiques actuelles d'Eure&Loir !


Présentation de l'association et origine du projet <

IL ÉTAIT UNE FOIS...

...six personnes, en 2014. Ils avaient 20 ans ou presque, ils étudiaient différentes choses, ici ou ailleurs. Mais ils partageaient quelque chose : tous venaient de Chartres, d'Eure-et-Loir. Davantage encore, le plus important : ils étaient amis. Et, en outre, ils aimaient les arts, le spectacle vivant, les événements impromptus, les manifestations culturelles : celles qui ont ce brin de magie, cette touche de poésie... Conjointement, ils eurent alors l'idée de monter une association pour concevoir des projets à leur image : pluriels, hybrides, curieux, festifs. Mais si, d'emblée, ils connaissaient le territoire qu'ils souhaitaient stimuler en premier lieu, de nombreuses énigmes demeuraient à éluder : que faire exactement, par quels moyens, avec qui, pour qui ? Comment ? Comment être intelligible ? Comment faire plaisir ? Comment surprendre ? Comment être crédible ? Surtout, s'ils étaient d'assidus spectateurs, d'heureux bénéficiaires d'autres festivals, ils avaient bien peu d'expérience en la matière logistique et organisationnelle. Comment apprendre ? Par qui s'entourer ?

Ces six personnes, ces interrogations, ces envies : c'est nous, l'association Les sons du sous-sol, le Festival L'Paille à Sons. Enfin... c'était nous ! Car, depuis, certaines choses ont évolué. D'autres amis nous ont rejoints. Nous avons (paraît-il) vieilli (un peu). Forcément, nous avons assimilé les fondamentaux du métier. Mais d'autres choses n'ont pas changé : nous avons toujours soif d'apprendre, de découvrir, de surprendre. Nous sommes toujours bénévoles. Nous désirons toujours faire cohabiter des éléments inconnus et nous rêvons encore à l'émergence des choses précédemment impensées dans le coin.

Et les trois valeurs que les six amis s'étaient jurés de défendre autour de cette table, comme dans un rêve d'ado, sont toujours d'actualité : défendre la localité, en programmant des artistes de la Région Centre-Val de Loire et en faisant appel aux forces vives du territoire ; être pluri-artistique, en mélangeant les arts et leurs différentes pratiques actuelles ; et, enfin, être collaboratif, en permettant au plus grand nombre de participer à l'aventure qu'est l'organisation d'un festival. Ce triptique, et d'une manière plus globale, cette envie de fraîcheur sont notamment à l'origine de la reconnaissance de l'association comme étant d'intérêt général dès mai 2015 (par ailleurs permettant au contributeur de défiscaliser son don de ses impôts hauteur de 66% !).

Ainsi jusqu'en juin 2019, le Festival L'Paille à Sons, c'était : 6650 festivaliers (1 250 / jour l'an dernier), plus de 90 bénévoles sur site par édition, 17 membres actifs à l'année, 10 mois de préparation... et presque une centaine de concerts déjà organisés, des dizaines d'expositions photographiques, plastiques ou de peinture mais aussi des gâteries littéraires, du spectacle vivant bien vivant, des happenings surprenants...

Le Bureau de l'association pour l'exercice 2019-2020Photo : Le Bureau de l'association (saison 2019-2020) // Crédit : Dominique Joly.

> Description de la manifestation suivie de son historique <

Et donc aujourd'hui, nous direz-vous ? Eh bien, pour la sixième édition prévue les 5 & 6 juin 2020 prochains, les 17 membres bénévoles de l'Équipe-Projet du festival veulent voir grand. Nous voulons capitaliser sur la bonne organisation qui, au fil des années, est devenue nôtre et, en respectant les fondamentaux que nous ont transmis nos ainés des structures qui nous ont fait confiance. Aider à démontrer, somme toute, que Chartres et que l'Eure-et-Loir sait s'y faire, que notre territoire a du coffre, du grain, de la réserve.

Ainsi, en septembre 2019, à l'heure de la clôture de la saison précédente et à la lueur de celle qui s'apprêtait à démarrer, l'association a décidé de franchir un cap et de travailler encore plus dur pour faire un grand et beau festival, comme pour faire un pied-de-nez à Miguel, cette tempête qui, vendredi 7 juin 2019, nous empêcha d'ouvrir le parc au public et nous contraignit à annuler une de nos deux journées de fête. Aussi profitons-nous de ce traditionnel financement participatif d'hiver pour vous dire, solennellement : aidez-nous à tourner cette page, aidez-nous à être au sec et aidez-nous à faire quelque chose de grand !

D'ailleurs, si le festival gardera son format de deux jours (qu'il a depuis 2016), ses deux villages éphémères (Associatif et Enfants) et ses cinq espaces scéniques (deux scènes principales, deux scènes alternatives et un espace spécialement dédié au jeune public), des évolutions sont à prévoir :

  • Le doublement de la capacité d'accueil du site, de 1 499 à 3 000 spectatrices et spectateurs ;
  • La professionnalisation complète du service de sécurité et l'augmentation du dispositif de secourisme en conséquence ;
  • La nette augmentation du budget artistique (+ 150 %) pour accueillir des formations encore plus folles ;
  • Le développement de la troisième scène, dite scène W(C) ;
  • La programmation de spectacles à destination du jeune public et l'intégration de concerts à cette programmation spéciale ;
  • La construction de nouvelles toilettes sèches en collaboration avec l'atelier chaudronnerie du Lycée Jehan de Beauce ;
  • La restructuration de l'espace restauration avec une nouvelle offre, fait-maison avec des produits frais et locaux par l'association ;
  • La location d'une nouvelle scène, de nouvelles barrières, de nouvelles loges, etc. ;
  • La création d'une buvette dédiée aux bières artisanales françaises ;
  • La potentielle arrivée d'une monnaie locale...
Et comme on ne vous cache rien, on vous dit tout, la grosse programmation de cette année commencera à être dévoilée en même temps que ce financement participatif !

Photo : Mungo Jerry devant la foule // Crédit : Boney Mwananteba.

> À quoi servira l'argent collecté ? <

Sans surprise, de telles envies d'évolution entraînent une augmentation significative du budget. De 65 000 € environ précédemment, le budget prévisionnel est aujourd'hui estimé à 120 000 € (sans compter les contributions volontaires restant plutôt stables à hauteur de 40 000 €). Cette conséquente hausse du budget global est imputable à la grande augmentation du budget artistique précédemment mentionné (incluant les contrats et les cachets des artistes mais également leur accueil, le règlement des droits d'auteur, etc.) ainsi qu'à ses répercussions logiques sur d'autres parties du budget comme la sécurité et secourisme (+ 120 %), le fonctionnement (+ 100 %), la communication (+ 80 %) ou encore la technique (+ 45 %).

repartition depense previsionnel 2019

Cependant, nous n'avons pas souhaité augmenter le montant demandé pour la collecte.

Si par bonheur nous dépassions notre objectif, cela nous permettrait alors de programmer davantage de groupes ou de compagnies de plus grande notoriété... sachant que nous n'arrêtons jamais de réfléchir à ce que nous faisons ! Ne pas nous installer de limite nous permet ainsi de nous réinventer : comme vous l'avez vu, le format du festival n'a eu cesse de bouger, au gré de certaines contraintes, au gré de nos envies, au gré de vos retours... dès lors que le risque reste raisonnable à nos yeux, et que les efforts d'organisation de tels changements demeurent humains. Monter et démonter un festival est une sacré aventure, qui n'est pas sans fatiguer nos organismes !

Tout particulièrement, nous aimerions dédier une partie de la somme récoltée à la programmation à destination du jeune public, imaginée l'an dernier et que nous souhaitons étoffer davantage. Ainsi, en sus de l'agrandissement de la scène W(C) et de la refonte de nos toilettes sèches lors de nos ateliers participatifs d'éco-construction, voici notre proposition de répartition de l'argent collecté :

Repartition argent collecte 2019

> Notre équipe <

L'association Les sons du sous-sol est gérée de manière désintéressée par un Bureau élu lors d'une Assemblée Générale annuelle. Il est composé de cinq membres cette année :
  • Un président : Léo BROU, 26 ans. Biberonné au blues-rock. Tourne des pages en librairie.
  • Un trésorier : Victor DUPREY, 27 ans. Aime le rentre-dedans musical. Ferraille pour la SNCF Réseau.
  • Un vice-président : Paul FRANCOIS, 27 ans. Johnny Guitare. Dans une asso pour la sécurité sur les chantiers BTP.
  • Une secrétaire : Anne-Hélène GUINARD, 33 ans. Breizh power. Professeure d'Arts Appliqués ici.
  • Une autre secrétaire : Corinne MOREL, 63 ans. "C'était mieux avant !". Ancienne assistante dentaire, assistante maternelle, projectionniste dans un cinéma...

Et pendant les 10 mois d'organisation, c'est donc une Équipe-Projet de 17 bénévoles (désignée à cette même Assemblée Générale) qui travaille d'arrache-pied en se partageant les différentes tâches en commissions (réunions de l'équipe entière tous les mois a minima):

  • La commission Artistique, composée de Léo BROU, Paul FRANCOIS et Lola MIELCAREK.
  • La commission Bénévoles, composée d'Anne-Hélène GUINARD et Cécile JOLY.
  • La commission Communication, composée de Lambert DAUVILLIER et Paul FRANCOIS.
  • La commission Cuisine, composée d'Annie VEYSSIÈRE-JOLY.
  • La commission Écologie, composée de Camille GERMAIN-SOMMACAL, Anne-Hélène GUINARD et de Dominique JOLY.
  • La commission Logistique, composée de Rémi BAUDIN et Léo BROU.
  • La commission Partenaires, composée de Léo BROU et Dominique JOLY.
  • La commission Production, composée de Léo BROU, Lola MIELCAREK et Corinne MOREL.
  • La commission Sécurité, composée de Victor DUPREY et Cécile JOLY.
  • La commission Village Associatif et Prévention, composée d'Alice ROTIEL.
  • La commission Village Enfants, composée de Marine CLAIRON, Alexandre RENOULT et Anne THIROUARD.
  • Sans oublier notre graphiste (Frédérique "MadAlf" JEHANNO), notre régisseur général (Bernard DE ALMEIDA) ainsi que les régisseurs techniques (Ludovic CHOUGNY, Fabrice MARCHAND et Antoine ROUX), les électricien(ne)s (Nicolas BREAN, Marlène CHABOCHE et Habib MAS) et les techniciens (Mickaël "Mickey" BOURDIN, Clément CHARRIER, Yann COSTA, Arnaud "Nox" COUTEL, Thibault DESLANDES, Romarin DINTHONGXAY, Charles DUMAIRE, Alexis GRUBERT, Maël HEBERT, Matthieu JOLY, Mathieu LE PARC, Gaël LODIER, Florent MATTEI, Guillaume MORICE, Julien PULICANI, Mathieu TASSEAU) qui nous entourent et que nous embrassons !
Photo : Une partie de l'Équipe-Projet du festival (saison 2018-2019) // Crédit : Dominique Joly.

> L'indispensable "mot de la fin"..! <

... et l'essentiel "pourquoi du comment" !..

Ce projet ne nous tiendrait pas autant à cœur si vous n'étiez pas déjà si nombreux.ses à le soutenir depuis quatre ans ! La culture et les arts sont, pour nous, des moyens d'expression libres. Et si nous pensons que les festivals sont vecteurs d'intégration sociale et créateurs de bonheur, nous souhaitons nous placer comme les intermédiaires entre d'une part les artistes et, d'autre part, vous. C'est pourquoi participer à notre aventure est avant tout un acte militant et un engagement pour le bien-être et la diversité de tout un territoire. Nous ne saurions trop vous remercier pour tout votre soutien !

Réalisation de la vidéo : Ville de Chartres

Donner 10 euros

La symbolique

... ou tout autre montant, d'ailleurs ! Un grand merci pour votre soutien, une franche accolade et le traditionnel recu fiscal permettant la déduction de 66% de vos impôts !

Donner 25 euros

La curiosité

Un Pass 1J (au choix), un grand merci, une chaleureuse étreinte et le traditionnel recu fiscal permettant la déduction de 66% de vos impôts !

Donner 50 euros

L'aventure

1 Pass 2J, un grand merci, un bisous digne de Brejnev-Honecker en 1979 et le traditionnel recu fiscal permettant la déduction de 66% de vos impôts !

Donner 80 euros

L'amour de la mode

1 Pass 2J, un t-shirt de l'édition 2020 (collector, joli comme tout et, en plus, taille au choix), un grand merci, un bon pour une soirée karaoké avec notre secrétaire et le traditionnel recu fiscal permettant la déduction de 66% de vos impôts !

Donner 100 euros

L'altruisme

2 pass 2J, autant de t-shirts de l'édition 2020 (collectors, jolis comme tout et, en plus, tailles au choix), un grand merci, une démo de breakdance par notre trésorier (qui va prendre des cours) et le traditionnel recu fiscal permettant la déduction de 66% de vos impôts !

Donner 200 euros

Le parrainage

4 pass 2J, autant de t-shirts de l'édition 2020 (collectors, jolis comme tout et, en plus, tailles au choix), un grand merci, un triple salto arrière de notre président sur scène pendant le discours de remerciement (qui lui aussi s'inscrira à des cours) et le traditionnel recu fiscal permettant la déduction de 66% de vos impôts !

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Les sons du sous-sol. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Anonyme
06/01/2020
A
Adrien Clipet
04/01/2020
C
Cécile Joly
04/01/2020
Signaler la page