FR EN

Faire un don aux VOILES DE L'IMMACULÉE

Mon don

Je donne une fois

  • 10 €
  • 20 €
  • 30 €
  • 50 €
  • 100 €
  • 150 €
  • 5 €

Je donne tous les mois

  • 5 €
  • 10 €
  • 20 €
  • 40 €

Pourquoi nous soutenir

Une aventure inédite, un pèlerinage autour du monde, avec Notre Dame de Rocamadour en figure de proue, des caméras pour témoigner de nos rencontres autour de la Vierge des pèlerins et des naufragés.

teaser : https://youtu.be/dyVSx48LRNs

Mes coordonnées

contactez-nous

Vous pouvez nous joindre pour avoir plus d'informations et partager vos idées sur ce projet:
jvpcvous@gmail.com
Toutes les bonnes volontés sont bienvenues

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

Total

Pourquoi votre soutien compte ?

Une grande boucle Mariale qui vient comme une nécessité dans ce monde qui a soif de Dieu.

Notre Dame de Rocamadour en figure en proue.


Le projet reprend le concept des reportages documentaires d’Antoine de Maximy, « j’irai dormir chez vous », en y ajoutant les dimensions maritimes et chrétiennes. Sous l'intitulé « je viens prier chez vous », un voilier parcourt la planète à la rencontre des chrétiens du monde, et vogue aussi vers les "périphéries" de la foi. Ce sera donc une série de reportages portés par la Vierge pèlerine en personnage principal, aventureux et inédits.

Le projet, simple et radical, consiste à accomplir un tour du monde à la rencontre des paroisses, en Afrique, en Amérique, dans les îles les plus reculées des Australes, en Indonésie.

A chaque rencontre, une prière commune, un reportage, des images, des articles, la distribution d’un lot de médailles mariales, de chapelets. Le transport de passagers, les donateurs étant privilégiés à bord, de prêtres. Évangélisation du milieu marin. Fret humanitaire. Messe à bord du voilier.

Savez-vous qu'en Afrique de l'ouest, musulmans et chrétiens vivent dans un grand respect mutuel. Il n'est pas rare qu'un musulman croisant un religieux catholique en habit, vienne embrasser son scapulaire.

Comment vivent les chrétiens aux Marquises ? Cela ne vous intéresse-t-il pas de le savoir ? Au cours de mes précédents périples maritimes, j'ai pu découvrir la vie de prière de villages reculés, comme à Tauata, où les activités de la vie courante s’arrêtent à 16h, que les villageois jouent au volley sur le terrain communal ou discutent sur un parvis. Parce qu’à 16h30, la cloche de l’église sonne et appelle chacun à s’y rendre pour la prière du soir ! Et croyez-moi, l’église est pleine, tous les jours que Dieu fait. Cela vous épate ? Il y a de quoi.

Je pars donc à la rencontre de ces gens qui prient, qui souvent, nous dépassent de loin dans l’attente du Sauveur; et je vous en témoigne par la lorgnette d'une caméra ; mais aussi par la tenue d'un blog et l'écriture d'un livre. 

régis


Propulsé par

HelloAsso