Programme de lecture pour la réinsertion des personnes détenues

par Lire pour en sortir

Cette collecte est terminée.

Programme de lecture pour la réinsertion des personnes détenues

par Lire pour en sortir

Cette collecte est terminée.

Programme de lecture pour la réinsertion des personnes détenues - Lire pour en sortir

Renforcer le lien parents/enfants et créer de nouveaux échanges aux parloirs grâce à des cycles de lecture adaptés

Présentation du projet

"Lire pour en sortir "est une association de loi 1901 qui met en place un programme de lecture à destination des personnes détenues. 

 

Nous agissons sur le territoire national et permettons aux personnes détenues dans le cadre de notre programme de lecture, de lire des livres et de rédiger des fiches de lecture, à raison d'un livre par mois en moyenne. Leur implication au programme de lecture leur permet de bénéficier de réductions de peines supplémentaires sur appréciation du travail de la part du Juge de l'application des peines. 

Par la lecture nous souhaitons réintégrer les personnes détenues dans la société, défendre une éducation et une formation grâce aux livres et à la rédaction de fiche de lecture. En effet, la littérature est, a été, et continuera d’être, un de ces dénominateurs communs de l’expérience humaine grâce auquel les êtres vivants se reconnaissent et peuvent dialoguer, quelque différent que soient leurs vies et leurs activités, les géographies et les circonstances où ils se trouvent, et même les temps historiques qui déterminent leur horizon.

 

Origine du projet

Nous avons déjà pu mettre ce programme en place dans les Maisons d’arrêts de Châlons-en-Champagne, Mont de Marsan, Nice, et Fresnes avec plus de 200 personnes détenues inscrites en six mois. Nous sommes heureux de voir l’engouement des acteurs du monde pénitentiaire local et des personnes détenues qui nous font espérer pour cette année 2016, l’installation du programme de lecture dans dix établissements pénitentiaires. 

 

Nous avons monté cette association avec le soutien du Secours Catholique, premier réseau de France de bénévoles en milieu pénitentiaire ainsi que celui du Ministère de la justice et du Barreau Solidarité de Paris. Elle est activement et matériellement soutenue par le cabinet d’avocats Duval-Stalla & associés, les fondations Aéroports de Paris, M6 et Lagardère. Par ailleurs de nombreux spécialistes du monde pénitentiaire et de la lecture ont accepté de faire partie de cette association : écrivains, magistrats, députés, journalistes, CPIP, Syndicat professionnel des métiers du Livre, afin de développer au mieux les actions menées par l’association « Lire pour en sortir».

 

A quoi servira l'argent collecté ?

Création des cycles de lecture Parents/enfants, achat des livres.

Notre équipe

Alexandre DUVAL-STALLA (Président)

Sans titre-1

Avocat et ancien secrétaire de la Conférence du Barreau de Paris, Alexandre DUVAL-STALLA est auteur de plusieurs livres aux éditions Gallimard. Consultant du département Prison-Justice du Secours Catholique, il enseigne également la philosophie politique à Sciences Po Paris. Membre du conseil d’administration de la Fondation Clemenceau, il est aussi membre de la Fondation Charles de Gaulle et de l’Association des Avocats Pénalistes. Depuis avril 2006, il anime son propre cabinet d’avocats : www.ads-avocats.com.

David DI NOTA (Secrétaire général)

david-di-nota-1flow

David di Nota est un romancier, essayiste et dramaturge français.

David di Nota suit des études de danse classique à l’Opéra de Paris (compagnie qu’il quittera à la parution de son premier roman) et de philosophie à la Sorbonne. Diplômé de l’Institut français de géopolitique, il est docteur en science politique. Il a également conclu un post-doctorat sur Lacan et l’anthropologie à l’Université fédérale de Rio de Janeiro.

Ses ouvrages abordent une grande variété de sujets. En premier lieu, la ville de Paris (Festivité locale, 1991) et l’art vestimentaire (Apologie du plaisir absolu, 1993). Suivront un petit traité sur l’élégance morale (Traité des élégances, 2001), puis un roman hommage à Mai 68 Projet pour une révolution à Paris (Gallimard, 2004). Ce livre semble s’inscrire dans le sillage ludique du « nouveau roman » français (l’influence de Toussaint y est sensible), bien que l’auteur ajoute au sein de ce mouvement une dimension ouvertement politique. Un tournant confirmé avec la parution du roman J’ai épousé un casque bleu, suivi d’un court essai sur la guerre de Bosnie, Sur la guerre, missive acérée contre le néopacifisme européen. Ce dernier roman a donné lieu à une pièce de théâtre intitulée Têtes subtiles et têtes coupées (tragi-comédie en deux actes avec morale à la fin), ainsi qu’à une enquête littéraire sur le bombardement de Belgrade de 1999, deuxième volet d’un cycle balkanique voué à la description des « vraies-fausses guerres » européennes. Mêlant indissociablement tragédie et comédie, David di Nota est également l’auteur d’une satire érotique à succès (« Ta femme me trompe », Gallimard, 2013).

Remarquée par Jean-Luc Godard et Milan Kundera, sa démarche a reçu le soutien de plumes célèbres (Neuhoff, Duteurtre, Sollers2) mais également la vive critique d’autres personnalités (Lançon, Donner).

Vincent OLLIVIER (Trésorier)

Vincent Ollivier entera

Vincent Ollivier est titulaire du DEA de droit international de l’Université Paris-II Panthéon-Assas, ancien attaché d’enseignement et de recherche auprès de l’Université Paris-II Panthéon-Assas et ainsi qu’ancien secrétaire de la Conférence des avocats au barreau de Paris (promotion 2005). Il exerce aujourd’hui une activité contentieuse dans les domaines du droit Pénal des affaires, droit Pénal Fiscal et douanier, contentieux civil et Droit international privé.

Domitie de LAROULLIERE (Directrice Générale)

domitie3k

Domitie de Laroulliere est chef de projet dans le milieu culturel et littéraire. De formation historique, linguistique et littéraire elle s’est spécialisée dans la gestion du patrimoine culturel et a travaillé dans la gestion de manifestations culturelles.  Elle se spécialise après quelques années, dans le milieu associatif dont le but est le développement de l’ouverture de la culture pour tous ; afin de permettre à chacun de s’insérer et de s’engager dans la société, source de toute liberté.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Lire pour en sortir

Lire pour en sortir

La réinsertion des personnes détenues par un programme de lecture

Anonyme
26/02/2016