.

EXPOSITION CONSACRÉE À GUSTAVE TROUVÉ

du 8 au 16 octobre 2022       

SALLE DES FÊTES DE DESCARTES (37160)

AVEC EN PIÈCE MAÎTRESSE  LA RÉPLIQUE DU TRICYCLE À MOTEUR ÉLECTRIQUE

inventé par Gustave TROUVÉ EN 1881


Financement : collectivités locales, départementales et régionales

complément par les dons des particuliers via HELLOASSO.


A la suite de l'exposition, le tricycle restera la propriété de l'association LACC et sera exposé à brève échéance dans le "MUSEE GUSTAVE TROUVÉ" actuellement dans les projets de la municipalité de DESCARTES;

Origine du projet

La section "Histoire et Patrimoine" de l'association LACC effectue des recherches sur le secteur de la ville de Descartes (37) et de ses environs. Des personnages importants ont marqué l'histoire de notre ville, à commencer par René Descartes, mais aussi Pierre Ballue, René Boylesve, René de Buxeuil, Joseph Renault et Gustave Trouvé. Ce dernier, ingénieur touche à tout, né en 1839 est à l'origine de nombreuses inventions ou améliorations dont la plupart sont utilisées encore de nos jours.

Du 8 au 16 octobre 2022, dans le cadre de la fête de la science, l’association organise une exposition à Descartes, la ville natale de Gustave Trouvé, pour commémorer le 120ème anniversaire du décès de l’inventeur du bateau électrique et du moteur amovible.

Gustave Pierre Trouvé (1839-1902) est un génial inventeur, ingénieur électricien, né à la Haye-Descartes (37) le 2 janvier 1839. Sa maison natale était située à l’endroit de l’actuelle place des Justes (Anciennement place St Lazare). Après des études au collège de Chinon puis aux Arts et Métiers d’Angers, il vécut à Paris où il installa son entreprise.

À la fin de sa vie, il habitait 14 rue Vivienne (Paris 2ème). Il est décédé à Paris, à l’hôpital Saint Louis, le 27 juillet 1902, après s’être blessé en réparant un appareil médical souillé, la plaie fut suivie de complications. Il fut inhumé à la Haye-Descartes le 31 juillet 1902. À ce jour, sa sépulture n’a pas été retrouvée. Gustave Trouvé a déposé plus de 30 brevets, mais il a été totalement oublié et il n’est pratiquement pas connu aujourd’hui, même dans sa ville natale. Il est parfois mieux connu et reconnu à l’étranger.

Parmi plus de 75 inventions, il a inventé et construit de nombreux appareils encore utilisés aujourd’hui quotidiennement par différents professionnels : la fraise électrique des dentistes, le « photophore » de type lampe frontale des médecins (ophtalmologistes, dentistes, oto-rhino-laryngologistes, chirurgiens, …) en collaboration avec un médecin, le docteur Hélot et employée également par bien d’autre corps de métiers, la lampe électrique universelle de sécurité utilisée notamment par les mineurs, et bien d’autres applications fonctionnant à l’électricité. 

Par ailleurs, il a inventé le premier véhicule (tricycle) électrique français (1881) qui circula rue de Valois à Paris, le premier bateau à moteur hors-bord électrique qui navigua sur la Seine le 26 mai 1881.

Il a aussi créé des appareils d’électrothérapie et autres matériels médicaux, des appareils de projection pour les enseignants, un télégraphe filaire pour l’armée, des éclairages et effets de lumière pour le théâtre. Il a amélioré le système de téléphone Bell. Il a miniaturisé des piles (à l’origine des piles Leclanché), des moteurs électriques, des lampes d’éclairage, etc…            

Il a été très souvent copié, voire pillé. À la lecture de l’inventaire après son décès, il apparaît qu’il est décédé quasi pauvre, mais des villes, des grandes sociétés, des hôpitaux, … étaient ses débiteurs.

Un auteur anglais, Kevin Desmond, habitant en France, nous le fit redécouvrir en 2012, après environ 20 années de recherches, dans : « À la recherche de TROUVÉ – La quête d’un génie Français oublié ». 

A quoi servira l'argent collecté ?

La section Histoire et Patrimoine de l'association LACC en découvrant l'importance du travail accompli par Gustave TROUVÉ et les répercussions de ses inventions et travaux sur notre quotidien a décidé de rendre hommage à ce génial inventeur. Une première exposition a été organisée en 2019 et a permis à notre association d'acquérir quelques objets tout en faisant redécouvrir Gustave TROUVÉ aux descartois. 

En 2022, nous passons à l'étape supérieure. Il faut que l'homme qui est l'inventeur du premier véhicule à moteur électrique retrouve la renommée qu'il mérite. En 2021, un artisan anglais a réalisé pour un particulier une réplique du tricycle inventé par Gustave TROUVÉ, à l'heure où on ne parle que de voitures et vélos électriques, nous ne pouvions pas faire autrement que de commander à notre tour une réplique qui sera la pièce maitresse de l'exposition d''octobre 2022 et du musée consacré à Gustave TROUVÉ qui est dans les projets de la municipalité de Descartes.

Les frais engagés pour la réalisation et la livraison du tricycle s'élevant à 7 000 euros, il n'est pas possible pour notre association de supporter seule une charge aussi lourde.

Les dons récoltés lors de cette campagne serviront à compléter les subventions des collectivités locales, départementales et régionales.

20 €
50 €
100 €
200 €
10 €
Montant à payer :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l'organisme LOISIRS ET AMITIE ENTRE CLAISE ET CREUSE . Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

345 € collectés
Objectif : 4 000 € Contribuer au projet
Fin dans 86 jours
9 contributeurs

Partager la collecte

TRICYCLE A MOTEUR ÉLECTRIQUE INVENTÉ PAR GUSTAVE TROUVÉ

par LOISIRS ET AMITIE ENTRE CLAISE ET CREUSE

Financé à 9% - 345€ / 4 000€
Contribuer au projet

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS