Sauvons les chauves-souris de la SABLA

par LPO Auvergne-Rhône-Alpes

Faire un don

Sauvons les chauves-souris de la SABLA

par LPO Auvergne-Rhône-Alpes

Faire un don

Achetons la SABLA : un site menacé et d'intérêt majeur pour les chauves-souris dans l'Ain et en région Auvergne-Rhône-Alpes !

Présentation du projet : les enjeux de conservation du site

En France métropolitaine, les 35 espèces de chauves-souris sont protégées par la loi. Depuis 2007, la protection s’étend aux sites que les Chiroptères utilisent au cours de leur cycle annuel (gîtes de mise-bas, d’hibernation, sites de passages et de repos). De plus, un bon tiers détient un statut d’espèce menacée à diverses échelles géographiques (régionale, nationale, européenne). Dans l’Ain, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes œuvre au quotidien pour la préservation des chauves-souris et des sites qu’elles occupent. Les suivis d’effectifs depuis parfois 40 années permettent de désigner les sites majeurs et prioritaires à préserver.

Parmi eux, le site dénommé « la SABLA » figure en 3ème position ! En effet, il comprend à la fois la deuxième plus importante colonie de parturition (en été, les femelles y donnent naissance et élèvent leur jeune) dans un bâtiment désaffecté pour le grand rhinolophe et le murin à oreilles échancrées principalement, ainsi que le site souterrain d’hivernage pour plus de 250 grands rhinolophes.

Au printemps et à l’automne, le minioptère de Schreibers, chauve-souris strictement cavernicole et menacée au niveau européen, est de passage dans les sites souterrains. D’autres espèces d’intérêt patrimonial utilisent ces sites toute ou partie de l’année, en moindre nombre : citons le rhinolophe euryale, le petit rhinolophe, la barbastelle d’Europe.

L’environnement alentours explique en partie cela. Nous sommes au pied du massif du Grand Colombier, à la limite des communes de Béon et de Culoz, ainsi qu’à deux pas de la Réserve Naturelle Nationale du Marais de Lavours. Plus globalement, les montagnes du Bugey et la haute vallée du Rhône demeurent des secteurs ayant un environnement de grande qualité.

Le Grand Colombier, depuis la Réserve naturelle Nationale du Marais de Lavours

L'extrémité sud du massif du Grand Colombier, vu depuis la Réserve Naturelle Nationale du Marais de Lavours (©RL/LPO)

La protection de ces sites majeurs peut être réalisée par différents moyens, mis en place selon le contexte : espaces naturels protégés (réserves naturelles, arrêtés préfectoraux de protection de biotopes), sites Natura 2000, labels environnementaux (Espace Naturel Sensible) ou conventions avec le(s) propriétaire(s) public ou privé(s). Le site de la SABLA bénéficie du label « Espace Naturel Sensible » du Département de l’Ain depuis 2015 sur 11 hectares.
La protection stricte des gîtes à chauves-souris nécessite ici d’acquérir le terrain sur environ 4600 m². C’est pourquoi la LPO a signé une promesse de vente avec le propriétaire le 2 octobre 2019 pour acheter une partie de sa parcelle qui comprend les gîtes majeurs à chauves-souris et leurs accès. De plus, un objectif est lié au patrimoine industriel du département : la SABLA était un lieu de production de ciment et chaux hydraulique. La parcelle comprend les anciens fours qui doivent être préservés voire restaurés.

Ancien site industriel et fours à chaux
Le site de la SABLA : un patrimoine industriel du département de l'Ain. A droite, les anciens fours, compris dans la partie à acheter.

Origine du projet : Pourquoi une acquisition foncière ?

Depuis 1993, la LPO (précédemment le Centre Ornithologique Rhône-Alpes) effectue le suivi des effectifs de chauves-souris au cours de l’année, cela en accord avec le propriétaire précédent mais sans formalisation particulière. En 2015, les héritiers du dit propriétaire ont décidé de mettre en vente l’ancien site industriel (1,3 hectare, tènement et bâtis). L’année suivante, ce site a été acheté par un entrepreneur ayant pour projet la réhabilitation des bâtiments pour diverses activités. Malgré les contextes réglementaires au titre de l’urbanisme et du code de l’environnement (« espèces protégées »), un risque réel d’atteinte persistait. D’autres locaux, sans enjeux environnementaux, ont pu être toutefois rénovés et utilisés pour diverses activités économiques.

L’unique issue trouvée avec le propriétaire a été la cession de la partie de parcelle qui abrite la colonie de reproduction et l'accès à la carrière souterraine d'hivernage, soit environ 5000 m². Depuis le printemps 2019, la LPO a mobilisé ses partenaires pour envisager le financement de cette acquisition. La Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de l’Ain sont sollicités à hauteur de 80% du budget global de l’opération.

A quoi serviront vos dons ?

L’objectif de 15 000 € correspond aux 20% du financement de source privée à mobiliser ainsi que les premiers achats nécessaires à la sécurisation du site.

Ce financement participatif et l’atteinte de l’objectif permettront de pérenniser la préservation de ce site majeur par l’acquisition foncière du terrain comprenant le bâtiment de la colonie de mise-bas, l’accès au site souterrain d’hivernage mais aussi les anciens fours à chaux.

Vous souhaitez effectuer votre don par chèque ou virement bancaire ?

Téléchargez, imprimez et remplissez ce formulaire ! Il est à adresser par voie postale, accompagné de votre chèque, à : LPO Auvergne-Rhône-Alpes, 100 rue des Fougères, 69009 LYON.

Pour un don par virement bancaire, après réception de votre formulaire, nous vous communiquerons le RIB/IBAN.

Avant le 31 décembre 2019, les reçus fiscaux pour réduction d'impôt concerneront l'année 2019.

Notre équipe

Depuis plus de 100 ans, la LPO agit en faveur de la biodiversité dans toute la France. En Auvergne-Rhône-Alpes, l’histoire de la LPO découle de l’évolution du Centre Ornithologique Auvergne et du Centre Ornithologique Rhône-Alpes.

Neuf associations locales et une coordination régionale ont fusionné le 1er janvier 2019 pour mener ensemble leur combat et leurs actions envers la préservation de la biodiversité. Forte de cette histoire associative riche et diverse, la nouvelle LPO Auvergne-Rhône-Alpes continue à porter son message de protection de la nature partout dans la région, d’une seule et même voix. L’ancrage local de la LPO en fait aujourd’hui une actrice incontournable de la préservation de la biodiversité. La LPO est organisée en délégations territoriales, forte de 110 salariés et 9000 adhérents.

Ce projet est porté par la délégation territoriale de l’Ain de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes. Cinq salariés agissent dans cette délégation, sous la responsabilité de la directrice générale régionale et des membres bénévoles du comité territorial de l’Ain.

Contact et informations : LPO Auvergne-Rhône-Alpes • Délégation Territoriale de l'Ain, ain@lpo.fr ; 09.70.90.20.61



Donner 30 euros

Adopte une chauve-souris ! (500 individus en été...)

Donner 50 euros

Contribue au bon hivernage du Grand rhinolophe (jusque 300 ind.)

Donner 100 euros

Renforce le cycle annuel des espèces

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association LPO Auvergne-Rhône-Alpes. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Signaler la page