FR EN

UN FILM SUR LA GRANDE HISTOIRE DE LA VITICULTURE

Mon don

Je donne une fois

  • 100 €
  • 200 €

Pourquoi nous aider à faire le film ?

Lors du tournage du documentaire « Vitis prohibita, le retour des cépages résistants » (sortie nationale le 6 novembre 2019), le réalisateur Stéphan Balay s'est vite rendu compte qu'un seul film ne suffirait pas pour raconter la passionnante histoire de la viticulture et montrer au combien sont liées les viticultures américaine et françaises.

À l'occasion du tournage d'une séquence aux États-Unis Stéphan Balay s'est rendu à Charlottesville (État de Virginie) chez l'ampélographe Lucie Morton pour une interview. De cette rencontre est née l’envie de donner une suite au premier film.

Leur volonté commune est de proposer une vision positive de la viticulture à travers les échanges de matériel végétal et de connaissances ampélographiques entre la France et les États-Unis.

Cette collaboration cinématographique est la continuité de celle des viticulteurs des deux continents commencée il y a 2 siècles.

 



Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Les vignerons français et américains à l'unisson

On sait, par exemple, que les variétés Vitis riparia, rup, Berlandieri, etc. sont partie du Midwest américain vers la France et, après une intense hybridation, sont revenus en Virginie, en Californie et dans le monde entier en tant que porte-greffes.
 

C'est une belle histoire qui se poursuit encore aujourd’hui.
et lui a offert une bouteille de vin français prohibé
Très intéressée par la composition du vin reçu en cadeau, Lucie Morton a étudié attentivement la liste des cépages sur l'étiquette. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir la présence de Cunningham ! Ce cépage américain originaire de Farmville en Virginie, importé en France au XIXème siècle, est en effet aujourd'hui introuvable aux États-Unis.
 
Lucie a profité de son récent voyage en France pour rendre visite au vigneron Cévenol Gilbert Bischeri en compagnie de Stéphan et un rapatriement de quelques boutures de Cunningham vers le conservatoire de l'Université Cornell USA a été organisé dans le plus grand respect des règles sanitaires. *
 
Le nouveau film débutera avec ces images de la taille et de l’expédition de ces boutures que nous retrouverons en quarantaine à l'USDA pour subir des tests de dépistage de virus sous les soins du Dr Marc Fuchs. Il s’agit d’un processus de 3 à 5 ans qui sera développé dans le scénario pour montrer la manière moderne et correcte d’introduire du nouveau matériel végétal dans tout pays afin de réduire les contaminations internationales par les maladies et ravageurs envahissants.
 
Côté américain, le film racontera comment le gouvernement a ruiné une économie viticole prometteuse en instaurant la prohibition et en interdisant la consommation de vin.
 
De nombreuses séquences seront tournées sur le territoire américain, à la rencontre des cépages indigènes ou hybrides (Catawba, Niagara, Delaware, Norton, Othello, Clinton, Noah, Isabelle, Jacquez, Herbemont…) en particulier dans les États de Virginie, Missouri, Maryland, New Jersey, Texas…
 
Cette partie du tournage fera l’objet d’une recherche de financements aux États-Unis.
 
Côté France, une recherche de financement permettra, entre autres, de filmer dans le vignoble parisien de Montmartre au milieu des cépages franco-américains non autorisés et dont le vin produit est pourtant toujours vendu à l’heure actuelle. (https://www.solosophie.com/le-clos-montmartre/)
 
Le film racontera aussi la façon dont les paysans prolétaires cévenols ont sauvé de l’extinction les cépages franco-américains, malgré un statut illégal flagrant.

 

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

Total

Pourquoi votre soutien compte ?

Mode de paiement

les réalisateurs et la production

Stéphan Balay

Réalisateur de documentaires

  • VITIS PROHIBITA
    documentaire de cinéma, 2019, 92 minutes

  • DANS LA LUMIÈRE D'ALBERT
    documentaire, 90 minutes, en cours de production.

  • COMME DES FUNAMBULES
    documentaire, 2016, 110 minutes, co-réalisé avec Alain Albaric, projections en salles et édition DVD.

  • ÉCRITS, À L'ABORDAGE !
    documentaire, 2009, 26 minutes. Pour Languedoc-Roussillon Livre et Lecture.

  • L’EAU, LE SEL, LA VIE, VOYAGE DE SOLIDARITÉ AU NIGER
    documentaire, 2006, 60 minutes, édition DVD.

  • PETIT À PETIT, PREMIÈRE ANNÉE DE MATERNELLE
    documentaire, 2005, 52 minutes, France Télévisions.

Lucie Morton

Formée dans les années 70 par Pierre Galet, incontournable ampélographe français, dans le cadre du cours international sur la viticulture à l’école d’agronomie de Montpellier. Une fois son diplôme obtenu, l’étudiante a traduit et augmenté l’ouvrage de son professeur : Précis d'ampélographie pratique édité par l'université Cornell à Geneva, dans l'État de New York, régulièrement réédité et mis à jour.

Par la suite, dans son livre Winegrowing in Eastern America, 1985 (« La viticulture dans l’est des États-Unis ») Lucie Morton fait le point sur une viticulture confrontée aux barrières politiques et sociologiques résiduelles de l'ère de la Prohibition. Elle célèbre également l’histoire des variétés américaines et la croissance émergente de la culture de la Vinifera européenne, indispensable pour un positionnement sur la scène internationale.

Consultante et conférencière internationale, auteure de nombreuses publications et ouvrages de référence sur la viticulture et en particulier sur les cépages natifs américains, Lucie Morton est particulièrement qualifiée pour co-réaliser ce film avec Stéphan Balay.

Lumière du jour

structure de production audiovisuelle associative basée à Uzès dans le sud de la France. Elle accompagne des projets documentaires qui abordent les questions liées à l'humain et à la société. Certains films font l'objet d'une édition DVD.
  • VITIS PROHIBITA
    documentaire de cinéma, 2019, 92 minutes

  • HOANG SA VIETNAM : LA MEURTRISSURE, LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES
    édition DVD regroupant deux documentaires de André Menras (2010 et 2017).

  • DANS LA LUMIÈRE D'ALBERT
    documentaire de Stéphan Balay, 90 minutes, en cours de production.
  • COMME DES FUNAMBULES
    documentaire de Alain Albaric et Stéphan Balay, 2016, 110 minutes, projections en salles et édition DVD.

Signaler la page