Envoi de boites à chaussures cadeau

par Maison des Etudiants du Monde

Faire un don

Envoi de boites à chaussures cadeau

par Maison des Etudiants du Monde

Faire un don
Envoi de boites à chaussures cadeau - Maison des Etudiants du Monde

Avec des écoles, nous avons confectionné des boites à chaussures cadeaux, pour les enfants d'Esse Gnon qui n'ont jamais eu de Noël

Présentation du projet

Tout ceci a commencé en découvrant, sur YouTube, une vidéo, montrant des écoliers, au Burundi, recevant des boites à chaussures cadeaux 

C'était tellement émouvant que nous avons voulu faire la même chose dans un village très pauvre de planteurs de Côte d'ivoire. Nous avons donc organisé des ateliers   . 
et demandé à des écoles de participer à ce projet 

Origine du projet

Nous avons voulu offrir un Noël aux enfants du village d'Esse Gnon en Afrique (ils n'en ont jamais eu). Avec l'aide d'écoles maternelles et primaires et un collège, nous avons confectionné des boites à chaussures cadeaux. Les petits français ont mit tout leur cœur pour offrir un Noël à leurs petits frères africains.

Nous avons envoyé notre fourgon rempli de boites jusqu'au toit (plus de 400 boites) et quand le fourgon était à bord du bateau, nous avons apprit que nous n'aurions aucune dérogation, en tant qu'association humanitaire, que notre véhicule, ayant plus de 5 ans, ne mettrait pas une roue sur le sol ivoirien. Nous avons dû rajouter une belle somme pour changer sa destination dans le pays le plus proche, soit, le Ghana.

Notre véhicule n'est arrivé au port que le 5 novembre et mettait 7 jours pour sortir du bateau. Nous sommes donc partis au Ghana, le 12 novembre, heureux d'aller chercher notre fourgon et le ramener en Côte d'ivoire par la route, ceci est possible à condition qu'il reparte au Ghana pour rentrer en France.

On nous avait dit que, comme nous avions le visa pour la Côte d'ivoire, nous n'avions pas besoin de visa, pourtant nous avons été recalés à la frontière. le lendemain nous avons supplié l'ambassade de nous faire immédiatement le visa (normalement ça prend 4 jours) et après de longues négociations, l'aide de personnes bien sympathiques et 3 h d'attente, nous avons obtenu les précieux visas. Nous sommes immédiatement repartis au Ghana par un bus de nuit (qui ne respectait ni les ralentisseurs, ni les monstrueux dos d’âne, nous avons décollé de nos places et sommes tombés plusieurs fois pourtant nous pesons notre poids) et sommes arrivés vers 3 h du matin dans un hôtel qui n'en avait que le nom LOL c'est aussi ça l'Afrique.

Le matin nous sommes partis au port (30 km en taxi il n'y a que des taxis) on nous avait dit que le BL était au port. Il faut préciser que le Ghana est anglophone, que Stéphane ne parle pas l'anglais et que moi, j'ai quitté l'école en 1978, alors, même si je me débrouille, l'anglais commercial et moi ça faisait deux.

Là on nous apprend que le BL n'est pas là-bas.

Après de nombreuses recharges de téléphone et d'appels avec l'entreprise qui a envoyé le BL de France, de déplacements vers la capitale et l'ambassade de France, des heures d'attente, une chaleur torride, les courses en taxi, auberge de jeunesse etc....nous n'avons trouvé ce BL que 3 jours plus tard chez DHL au lieu de Chronopost, là où il avait été envoyé et qui n'existe pas au Ghana.

Munis du précieux BL, nous sommes repartis au port, pour y apprendre que, non seulement il fallait 4 à 5 jours pour sortir le véhicule du port, de nombreuses taxes mais aussi qu'il fallait absolument un transitaire pour sortir le véhicule du port.

On nous a expliqué que nous n'avions absolument pas le droit, en tant que particulier ou association ne résidant pas au Ghana, de récupérer notre fourgon nous même. Ceci était le jeudi vers 16 h et notre vol vers la France était le vendredi soir, il nous restait 6 h minimum de route à faire et à attendre que la frontière qui ferme à 18 h ré ouvre à  6 h pour rentrer en Côte d'ivoire pour prendre notre vol triste et désappointés.( et encore je vous passe beaucoup de détails de taille)

Nous sommes rentrés, mais maintenant, pour récupérer notre véhicule et que la distribution soit faite au village, nous devons réunir au minimum 2500 Euros pour payer la facture du transitaire et lui faire le virement au plus vite , car le 5 janvier, si le véhicule n'est pas sorti du port, il sera saisi par l'Etat et tout sera perdu. Nous aurons aussi toutes les taxes de port et autre dédouanement et amende par rapport au temps passé au port mais je me charge de faire tous les vide-greniers, chaque dimanche, pour réunir cette somme.

Beaucoup d'enfants des écoles ont donné de leur temps, leurs jouets, fournitures scolaires et autres pour les enfants du village, je ne peux pas abandonner les boites au Ghana , les rendre triste et les décevoir. Ils attendent les vidéos de l'ouverture des boites et du bonheur de leurs petits frères africains à l'ouverture de leur boite.

S'il vous plait, aidez nous à finaliser leur action. Un grand merci.

A quoi servira l'argent collecté ?

A mandater un transitaire pour sortir les boites cadeaux du Ghana et les emmener en Côte d'ivoire, au village, pour enfin distribuer les cadeaux aux enfants.

Notre équipe

Sylvie Roubin, Fondatrice et Présidente qui revient de Côte d'ivoire

Marie Joe Perel, bénévole qui revient de Côte d'ivoire

Stéphane Laurent Bénévole qui revient de Côte d'ivoire

Et une bonne vingtaine de bénévoles, au grands cœurs,  que je ne citerai pas pour ne surtout pas en oublier un ou une 

Donner 1 euros

Donner 20 euros

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 4 euros

Donner 25 euros

Donner 2 euros

Donner 3 euros

Donner 15 euros

Donner 50 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
A
Adrien André
30/11/2018
J
Jennifer Jacques
28/11/2018
L
Ludovic Girardin
28/11/2018
Signaler la page