Des propositions concrètes et solides pour agir au Pérou avec Mano a Mano

par Mano a Mano

Faire un don

Des propositions concrètes et solides pour agir au Pérou avec Mano a Mano

par Mano a Mano

Faire un don

Depuis 1994, Mano a Mano agit au nord de Lima dans un bidonville: La Ensenada. Ayant pour but l'amélioration de vie des habitants.


En 2014, l'association lance un grand programme de parrainage de trois de ses programmes : les femmes constructrices, les étudiants-animateurs et les vacances utiles. 
Avec le parrainage, Mano a Mano souhaite engager des soutiens sur le long terme, afin de pérenniser ces programmes.
Chaque don, qu’il soit petit ou grand, sert à améliorer les conditions de vie des habitants des communautés de la Ensenada à Lima.


Les femmes constructrices

En quelques années, elles ont construit ensemble, au sein de leur communauté, des toilettes privées, un parc à jeux, des espaces verts, un terrain de sport avec vestiaires, un local communal et des murs de soutènement. En plus d'agir en faveur de l'égalité des genres, ce projet permet aux femmes d'être financièrement indépendantes.

Les projets pour 2016 sont la construction de deux parcs pour sécuriser les voix principales de Los Jazmines et les maisons de nombreuses familles en cas de séisme, d’apporter plus d’espaces verts et de jardins familiaux (potagers) et créer une place centrale : espace de vie et d’échanges.

Les jeunes animateurs

Dans ses bibliothèque et ludothèque, Mano a Mano mobilise l'aide de jeunes du bidonville pour encadrer des activités ludiques et formatrices pour les enfants de la communauté. Ces dix jeunes animateurs assurent par exemple l'aide aux devoirs, le matin et l'après-midi, du lundi au vendredi. Chaque année, ce sont plus de 2000 enfants qui ont accès aux livres et aux jeux, mis à leur disposition par l'association. Chaque été, les animateurs animent également les "vacances utiles", le centre aéré péruvien. En échange de leur implication dans le projet, Mano a Mano finance leurs études et assure le suivi de leur scolarité.

  

Les vacances utiles

Les activités extra scolaires étant onéreuses, l’association a décidé de créer un centre aéré dans les années 2000. Les enfants de 5 à 15 ans sont accueillis durant deux mois (janvier février) pour participer à diverses activités à moindre coût (2 soles l’inscription, soit moins d’1 euro).

Ainsi, au travers d’activités variées et ludiques, ces Vacances Utiles permettent de sensibiliser les enfants aux droits des enfants et à la protection de l’environnement, de renforcer leur estime de soi et leurs connaissances acquises à l’école.


Les prochaines Vacances Utiles seront orientées vers la mise en valeur de l’identité de chacun, la lecture et l’architecture ! 

Suite à la réalisation d’un skate parc par les femmes constructrices, une nouvelle activité a été mise en place cette année afin de promouvoir les mélanges de genre, sociaux et culturels. Le skateboard est un sport mixte apprécié des jeunes. Encadrés par un professeur, les enfants les plus assidus durant les Vacances Utiles participent à un cours de fabrication de planches de skate à la fin du mois de février. Chaque enfant repart avec une planche qu’ils décorent eux-mêmes.


Depuis 2007, Mano a Mano forme une trentaine de femmes du bidonville aux métiers du bâtiment: maçonnerie, plomberie, pose de carrelage, installations électriques... En contrepartie, elles s’engagent à suivre des cours d'alphabétisation, de mathématiques et de gestion. Elles peuvent reprendre leurs études primaires et secondaires lors de cours du soir. Elles se voient aussi offrir un suivi médical, social, légal et psychologique, ainsi que des formations dans différents domaines en plus de celui de la construction (pâtisserie, jardinage...).


Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 40 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

j

eric djandjighian

11/02/2018
S

Simon Gouin

31/12/2017
J'ai eu l'occasion de passer plusieurs mois au Pérou, à deux reprises, au sein de l'association Mano a Mano. Toute l'équipe est engagée dans le développement de plusieurs quartiers d'un bidonville : c'est donc une aide sur le long terme qui est mise en place, afin de développer des moyens pérennes de vivre. Des actions salutaires! Bravo à Mano a Mano et à ses dizaines de bénévole en France, qui soutiennent ses actions.
G

Genevieve HELLIER

28/12/2017
Signaler la page