Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de MAXI SANTE DEVELOPPEMENT EDUCATION pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

RECONSTRUCTION ET REHABILITATION DE L'HOPITAL DE LINZOLO

par MAXI SANTE DEVELOPPEMENT EDUCATION

RECONSTRUCTION ET REHABILITATION DE L'HOPITAL DE LINZOLO  - MAXI SANTE DEVELOPPEMENT EDUCATION

Reconstruire et réhabilité l'hopital de Base soeur Maurice Philip de Linzolo en République du Congo dans la région du Pool

Présentation du projet

La situation humanitaire dans le département du Pool en République du Congo a pris un tournant alarmant. Près d’une personne sur trois se trouve en situation d’urgence, obligée de trouver refuge chez des amis, des parents ou dans une paroisse. Des milliers de personnes malades ou des femmes enceintes ne peuvent plus accéder à des soins de base dans leurs districts respectifs.

Estimée à environ 300 000 habitants dont 51,2% de femmes (projection 2014 sur base du recensement de 2007 de l’Institut National de la Statistique). Cette population a été victime des affrontements armés qui ont totalement détruits les infrastructures hospitalières et laissés la population exsangue.

La précarité de la situation sanitaire s’est fortement accentuée par les effets de la crise qui perdure et par les faibles performances du système de santé. Environ 35 % des formations sanitaires sont fermées essentiellement pour cause de pillages, de destructions, de délabrement et faute de personnel de santé. Une enquête sur la situation nutritionnelle et la sécurité alimentaire a été menée mi-mai 2017 dans certaines localités accessibles du Pool ayant accueilli les déplacés (Kinkala, Mbandza-Ndounga, Louingui, Boudzouka, Voungouta) ainsi que dans les localités du département voisin de la Bouenza (Loutété, villages Moutélé et Sonel dans le district de Yamba). Les résultats révèlent des taux de malnutrition aiguë globale alarmants parmi les enfants déplacés de moins de 5 ans ayant atteint 17,3% et même 20,4% pour les déplacés qui se trouvent dans le département de la Bouenza.

En avril déjà, 30 enfants en situation de malnutrition aiguë et leurs parents accompagnateurs avaient été héliportés de Kibosi (Kinkala) vers Brazzaville pour y être admis en centre thérapeutique. Ce n’est que la pointe de l’iceberg et les taux de malnutrition parmi les enfants restés chez eux dans les huit districts touchés risquent d’être tout aussi inquiétants.

53 000 personnes déplacées dont 31 800 femmes-filles (12 370 filles de moins de 15 ans, 13 706 filles et femmes entre 15-49 ans et 5 724 femmes de plus de 50 ans)

35 000 personnes parmi ces déplacés sont dans des familles d’accueil.

7 800 familles d’accueil (35 000 personnes) dont 25 000 personnes dans le Pool et 10 000 dans la Bouenza.

50 000 personnes résidentes (restées chez elles) 

Un total de 138 000 personnes dont les besoins ont été ciblées, avec une proportion de femmes et filles supérieure à la moyenne nationale en raison du nombre élevé de femmes chef de ménage parmi les personnes déplacées (plus de 40% par rapport à 25% en moyenne nationale).  Les besoins humanitaires les plus urgents sont liés à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à l’amélioration des conditions de vie et d’hygiène dans les sites de déplacés et familles d’accueil, et à l’accès aux soins de santé de base.

Des taux de malnutrition bien supérieurs au seuil d’urgence ont été constatés parmi les enfants déplacés dans le département du Pool ou le département voisin de la Bouenza. Des jeunes femmes se retrouvent chefs de ménage du jour au lendemain, loin des autres membres de leur famille. Tel est le bilan, partiel et douloureux, de plusieurs mois d’insécurité dans plusieurs districts du département du Pool. L’enquête nutritionnelle menée en mai 2017 démontre l’urgence d’une réponse humanitaire pour sauver des vies et prévenir une aggravation des conditions des personnes affectées par cette crise. Une pénurie de fournitures médicales et un manque de personnel qualifié contribuent à la détérioration de la santé de la population touchée. 

Ce n’est pas que le Pool qui souffre, c’est aussi les départements voisins. Des approvisionnements perturbés par la coupure de la ligne de chemin de fer. 

Tenant compte de ces éléments, l'association Maxi santé développement éducation, en sigle MSADE, créée le 05 mai 2006 en France a engagé un vaste projet de développement dans différents domaines, dont celui de la santé. A ce titre, elle souhaite initiée le projet de reconstruction l’Hôpital de base de Linzolo en République du Congo dans le département du pool.

Origine du projet  

L’hôpital de base sœur Maurice Philip de Linzolo, avec une capacité 90 lits actuellement, est l’unique centre de soins dans le district de Goma tsé-tsé.  Située à 30 kilomètres de Brazzaville, sur une des bretelles de la route nationale n°1, Linzolo est une des bourgades du district dans le département du pool. Avec 32118 habitants, le centre hospitalier Sœur Philip est d’une importance capitale.

Cet hôpital, qui appartient à la congrégation des Sœurs de Saint joseph de Cluny, a aussi une dépendance qui est le centre de soins intégrés (CSI) où se déroulent les consultations prénatales et vaccinales pour les préscolaires. Il est sied de signaler également à toutes fins utiles que pour les Sœurs de Saint Joseph de Cluny, Linzolo est l’une des premières missions au Congo après LOANGO. Les sœurs de Cluny arrivent en 1942 et se mettent à construire un dispensaire et une école pour soigner les malades et instruire les enfants.

Dans un passé récent, grâce à l’aide de plusieurs organismes d’entraides, sœur Maurice Philip à mis en œuvre tout son dynamisme pour faire construire les bâtiments de l’hôpital : ainsi vont voir le jour :

La Maternité, la Gynécologie, le bloc opératoire, le bloc administratif et les urgences médicales.

Détruit par les guerres successives, cet hôpital est aujourd’hui dans une situation de délabrement avancée. D’où ce projet ambitieux que porte la MSADE.  

Pour ce faire, la MSADE prévoit un budget global de 1.621.600 € euros incluant 330.000 euros pour les équipements, pour cet hôpital qui sera reconstruit sur une surface de quelques hectares dans la localité de Linzolo, au bénéfice des districts voisins de la région du pool. 

Les travaux de préparation du terrain, offert par la congrégation des sœurs de saint de Cluny ont commencé depuis le 30 mars 2018 avec la visite de conformité du site faite par un architecte.

« Ce projet vient combler le déficit des centres de santé dans la région et palier aux manques de soins de première nécessité dans cette zone majoritairement villageoise, et par conséquent, créer des emplois pour les jeunes médecins et des paramédicaux.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira non seulement à la reconstruction et à la réhabilitation mais aussi à l'équipement de cet hôpital de base .

Avec cette reconstruction, l’hôpital pourrait accueillir les malades en provenance du district de Mbanza-ndouga et des grands villages voisins comme : Mbanza-koubatika, Moutampa 1 et 2, Loukami, Hombé, Bissinza, Mbenga, Loukanka, Kibossi, Mayala, Dzoumouna, Mbaya, Taba, Goma tsé-tsé.

Notre équipe

Notre équipe sera composée de: 

- Docteur Lazare BOUDZOUMOU (Président de la MSADE) Tél :06.61.40.74.23 et des membres du bureau de la MSADE

- La Supérieure generale de la Congrégation des sœurs de saint joseph de Cluny

Adresse : 21 Rue Mechain, 75014 Paris

Téléphone : 01 47 07 26 85

- Sœur Marie FATIMA (Responsable de la Congrégation zone Afrique centraleTél :07.53.65.71.78 / 01.47.07.23.24

- Sœur Marie Florez MILONGO (Directrice de l’hôpital de base de Linzolo)

Tél : (242) 069519581 / 053397853

Mail : clémencemilongo@gmail.com



Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme MAXI SANTE DEVELOPPEMENT EDUCATION. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Signaler la page