La Voix du rêve - Le documentaire

par Mine de Rien - Amiens

Faire un don

La Voix du rêve - Le documentaire

par Mine de Rien - Amiens

Faire un don
La Voix du rêve - Le documentaire - Mine de Rien - Amiens

Les derniers témoignages des résistants déportés NN, rescapés du camp de concentration de Natzweiler-Struthof.

undefined

undefined

Il ne reste que quelques jours pour soutenir ce documentaire 

 et pour réserver votre DVD !  Merci à tous !


undefined

Les derniers témoignages des résistants déportés, rescapés du camp de concentration de Natzweiler-Struthof, c'est aussi l'histoire de ce lieu, en Alsace. Des témoignages essentiels pour la transmission de la Mémoire.

2019 sera l'année du 75ème anniversaire de l'évacuation du Kl-Natzweiler-Struthof par les nazis vers Dachau en septembre et de la découverte du camp "vide" par les alliés en novembre.


Jeunesse, Résistance, Répression, Déportation,

Pendant l'occupation, la jeunesse française privée de liberté, humiliée et rationnée, subit de nombreuses brimades.

De toutes tendances politiques et religieuses confondues, nos témoins ont entre 16 et 22 ans en 1943 et refusent de se soumettre à l'ennemi, à Hitler,  à la politique de Vichy.

Certains d'entre eux, nés entre 1922 et 1924, refusent de partir au STO (Service du Travail Obligatoire en Allemagne, loi du 16 février 1943 promulguée par l'état français). Au risque de représailles sur leurs familles, ils entrent en clandestinité. Refusant l'ordre établi, ils s'engagent dans différents groupes de résistants et participent à diverses actions. Sur dénonciation, ils sont arrêtés par la Gestapo et la police française de Vichy. Emprisonnés, battus, torturés, ils sont condamnés à mort. Convaincus d'être fusillés comme l'ont été certains de leurs camarades, ils sont envoyés et internés dans le camp de concentration de Natzweiler-Struthof.

Représentant un danger pour le III Reich, ils sont classés "NN" "Nacht und Nebel", "Nuit et brouillard" voués à disparaître sans laisser de trace dans le plus grand secret. Déshumanisés, ils subiront l'horreur absolue du système concentrationnaire nazi. 

Ce documentaire est l'histoire de ces jeunes hommes.

Le KL-Natzweiler-Struthof.

C'est aussi l'histoire de ce camp, l'un des plus meurtriers du système nazi, le seul camp de concentration installé en France par les SS sur le territoire alsacien alors annexé par le Troisième Reich en 1940. Outre les sévices sur les détenus de toutes nationalités, dans ces lieux, les médecins nazis ont perpétré de nombreuses expériences en tous genres sur les déportés, particulièrement sur les personnes de religion juive et sur les Tziganes, expressément arrivées d'Auschwitz. Ce camp fut le lieu de nombreuses exécutions de masse qu’elles soient par pendaison ou fusillades. Les cadavres disparaissaient dans le four crématoire.

undefined

"La Voix du rêve"

Est le titre de ce documentaire. C'était aussi le titre du chant des déportés "NN" du camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Il était murmuré discrètement le soir par les détenus, leur donnant l'espoir et le sentiment de pouvoir s'évader par le songe. Cette chanson a été composée le 19 janvier 1944, dans le Block 10 du camp de Natzweiler par un résistant aveugle, Arthur Poitevin, professeur de musique.

Pourquoi ce documentaire ?

Dans l'Europe d'aujourd'hui où la haine, le racisme et l'intolérance sont de retour, il est important de rappeler les monstruosités d'un passé récent et tout faire pour éviter que cela recommence.  Malheureusement, nous ne sommes pas à l'abri de ce genre de catastrophes humaines.

C'est la rencontre avec Jean VILLERET, ancien résistant déporté qui a déclenché en nous, la nécessité de collecter les derniers témoignages de ces survivants du camp de concentration de Natzweiler-Struthof et Dachau. Jean Villeret a œuvré toute sa vie, sans relâche pour témoigner sur les atrocités infligées dans les camps de la mort, au nom également de tous les résistants, déportés qui n'ont pas survécu.

Jean VILLERET est retraité des industries électriques et gazières. Il est l'actuel président délégué de la FNDIRP, Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes. Créée par les déportés et les internés, la FNDIRP est née en octobre 1945. Son cofondateur, Marcel PAUL en a été le premier président, jusqu'à sa mort.

Ultimes témoignages.

Jean VILLERET sera le fil rouge de ce documentaire. Lors de nos repérages et préparations, nous avons pris contact avec les derniers témoins survivants. Dans leur 96e année, ils nous ont donné leur accord, pressés sans doute pour un ultime témoignage filmé.

Jean VILLERET, René BAUMANN, André MARATRAT, Henri MOSSON, Pierre ROLINET, André MARCHISET, René THALMANN, déportés NN au camp de Natzweiler-Struthof, nous confieront leurs témoignages exceptionnels et précieux.

Ils ont tous promis, que s'ils en revenaient, leur devoir serait de témoigner et de combattre les nombreuses injustices qui persistent encore. Toute leur vie a été un combat.

Nous aurons également le privilège de suivre Jean VILLERET dans ses interventions auprès de la jeunesse dans les collèges et les lycées ainsi que sur l'ancien camp de concentration de Natzweiler lors des voyages scolaires programmés. Nous recueillerons les impressions de ces lycéens.

undefined

undefined

Toutes nos pensées vont à René BAUMANN qui nous a déjà quitté ce 27 décembre 2018, Merci infiniment René de nous avoir donné de votre temps précieux.


Mémoire

Ce documentaire est à vocation pédagogique. Il sera en priorité destiné à la jeunesse. Aujourd'hui encore, certains s'opposent à ce qu'un nouveau documentaire soit réalisé sur ce sujet et au moment où les négationnistes continuent de s’exprimer, il est plus qu'indispensable de rappeler cette tragédie humaine pas si ancienne que ça.

Tirer les leçons du passé pour que ne s’éteigne pas la flamme de la vigilance et pour que les femmes et les hommes qui ont combattu pour la liberté de tous ne tombent pas dans l’oubli.

Même si ils font confiance à la jeunesse qu'ils rencontrent, ces derniers témoins, survivants du camp de Natzweiler-Struthof, sont plutôt pessimistes, mettant en garde quant au "retour d'une nouvelle peste brune".

undefined

La réalisation

Les récits des arrestations de ces résistants et les souffrances vécues pendant leur déportation, ponctueront ce documentaire. Des témoignages forts, accompagnés de messages à la jeunesse, d’appels à la vigilance et à la solidarité. Nous faisons le choix d'une écriture cinématographique fondée sur la vérité et l'émotion,  d'un montage qui juxtapose témoignages, analyses d'historiens, archives photos, documents personnels et archives filmées.

Authenticité

La réalisation d'un tel documentaire est une aventure particulière. C'est une responsabilité non négligeable pour une petite association comme la notre. S'immerger dans cette période de l'Histoire par l'étude de documents, récits des survivants et d'historiens, est un enrichissement et une expérience extraordinaire, un saut dans un passé récent pour bien comprendre aussi, les enjeux d'aujourd'hui. Nous souhaitons partager cet enrichissement avec tous par cette réalisation. Au terme de sa production, le documentaire "La Voix du rêve" sera validé pour sa conformité par les membres du Conseil scientifique du Centre européen du résistant déporté.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'association MINE DE RIEN qui produit ce documentaire est une association loi 1901, sans but lucratif. La réalisation et la production d'un tel film représente un coût non négligeable. Vous pouvez nous aider et contribuer au financement d'une partie de ce documentaire. Cette production comprend le frais de tournage (achats et location) la Post Production (disques durs, consommables, locations achat matériel de montage, copie DCP cinéma) , les droits artistiques (Droits musicaux, archives films, archives photos). La somme de 12000 € ne suffira certainement pas à couvrir la totalité des frais liés à cette production, mais elle nous permettra de fabriquer les contreparties que nous vous octroierons. Nous voudrions également travailler sur la traduction des interventions et le sous-titrage en langues Allemande et Anglaise. 

Notre équipe

C'est le quatrième documentaire de  MINE DE RIEN - Amiens.  Ces membres ont une longue expérience en audiovisuel, y compris hors de l'association. L'objectif de notre association est de "faire vivre la mémoire" par la création audiovisuelle sur les réalités sociales, culturelles et historiques. La réalisation sera assurée par Pascal Crépin,  assistants à la réalisation, Dominique Bonvarlet, Céline Moronval et Laurent Carton.

Donner 10 euros

Deux cartes postales de l'affiche dont une avec nos remerciements

Donner 25 euros

Le DVD "La Voix du Rêve" 52 mn

+ la contrepartie précédente

Donner 50 euros

Mon nom au générique.

+ les contreparties précédentes

Donner 75 euros

L'affiche + mon nom en remerciement spécial au générique.

+ les contreparties précédentes

Donner 150 euros

et +, un accès pour voir l'intégralité des témoignages en ligne.

+ les contreparties précédentes

Donner 1500 euros

et plus, un partenariat, une projection HD en public dans la salle de mon choix. Nous contacter.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
Signaler la page