MJC les petites rivières

Action sociale

Ce qui compte avant tout, c’est de produire du mouvement pour élargir le lien social.

Nos actions en cours

À la une

Adhérer à nos activités 1

Nous faire un don 1

Qui sommes-nous ?

Créé à l’initiative de parents et des jeunes du village, le foyer d’animation socio-culturelle a vu le jour en 1985, l’objectif premier étant de proposer des activités pour les jeunes et les enfants. Ainsi, des sections ont été constituées comme la danse, les échecs, le ping-pong…

Une dizaine d’années plus tard, la section théâtre adulte s’est mise en marche. Dans les premières années, elle donnait uniquement des représentations au bénéfice du Foyer. Puis, elle a élargi sa diffusion avec une quinzaine de représentations auprès des associations locales et des villages alentours.  

Depuis septembre 2013, l’association a adhéré à la Fédération Française des MJC. Cela répond  à l’évolution de l’environnement.  Elle a pris  le nom de MJC, « LES PETITES RIVIERES ».

AVAILLES a changé ainsi que le contexte économique et social. Il est nécessaire de s’inscrire dans un réseau régional et national pour bénéficier d’informations, de conseils, de partenariat et de dispositifs qui permettent de s’ouvrir à des horizons nouveaux.

La MJC est laïque, indépendante, respectueuse des convictions personnelles. Elle s’interdit toute attache avec un parti ou une confession.

La MJC souhaite développer une programmation culturelle en lien avec le territoire, d’autres associations locales et à l‘initiative des personnes investies dans nos communes. A l’heure actuelle, la MJC a élargi son domaine d’intervention en direction de la jeunesse sur deux communes voisines, BONNEUIL-MATOURS et VOUNEUIL SUR VIENNE en élargissant ses partenariats avec la CAF de la Vienne, le GRAND CHÂTELLERAULT, des associations locales.

La MJC a l’ambition d’asseoir son ancrage et son action en accompagnant les associations dans leur évolution, en renforçant les compétences des acteurs associatifs, en valorisant les projets de territoire. Pour cela, elle emploie les moyens offerts par l’éducation populaire comme moteur de développement. Ce qui compte avant tout, c’est de produire du mouvement pour élargir le lien social.