Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de MJE Alania pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Certification biologique de producteurs de Guayusa

par MJE Alania

Appui à la certification biologique de producteurs de plantes médicinales de l'Amazonie équatorienne


Qui sommes-nous ?

La MJE Alania est composée de 9 étudiants ingénieurs à l'ISTOM, Ecole Supérieure d'Agro-Développement à l'International. 

La MJE (Mission Jeunes Experts) se déroule tout au long de notre 4ème année et consiste à monter, financer et réaliser une expertise pour un commanditaire œuvrant dans le domaine du développement international.

Sensibles aux problématiques touchant les populations rurales, nous avons souhaité travailler avec des petits producteurs pour l'amélioration de leur revenus et la préservation de leurs conditions de vie. 

Et ou partons nous ?


L'équateur est situé au Nord-ouest de l'Amérique du Sud entre le Pérou et la Colombie.

Quelques unes de ces caractéristiques :

  • Une grande diversité d'écosystèmes allant de la côte Pacifique, avec son climat tropical, à la Cordillère des Andes, tout en passant par la forêt Amazonienne ;
  • Une richesse culturelle exceptionnelle avec une population très métissée dont plus de 13 "nationalités indigènes" qui sont reconnues par l'état ;
  • Un territoire qui représente seulement la moitié de la France métropolitaine.

L'économie du pays est basée sur l’exportation de matières premières ; principalement le pétrole mais également des minerais et de nombreux produits agricoles (banane, café, cacao). Le secteur touristique y est en plein essor grâce à son potentiel attractif, notamment ses fameuses Îles Galapagos.

Notre zone d'action :

Nous allons intervenir plus particulièrement dans la région de “l’Oriente”, située dans l’Amazonie équatorienne qui couvre 48% de la surface du pays tandis qu'elle y abrite seulement 5% de la population. Ce territoire présente une richesse naturelle exceptionnelle et renferme notamment le Parc Naturel Yasuni, considéré par les scientifiques comme l’endroit avec la plus grande biodiversité du monde. Cela profite aux différentes communautés indigènes qui y vivent, parfois dans un isolement volontaire et qui y trouvent toutes les ressources nécessaires à leurs besoins.

Cependant, cette zone est de plus en plus menacée par la déforestation et la pollution, dues principalement aux activités pétrolières (la quasi-totalité des réserves pétrolières du pays s’y trouvent) et minières, à l’urbanisation ainsi qu'à l’extension des surfaces cultivées.

La déforestation pose d’importants problèmes écologiques car l’Amazonie et les forêts équatoriales sont considérées comme les “poumons du monde” en raison de leurs capacités de stockage du CO2 qui limitent le réchauffement climatique.

On observe en effet :

- Des impacts écologiques et agronomiques (appauvrissement rapide du sol, chute de la biodiversité, phénomènes d’inondations) qui menacent la sécurité alimentaire des populations à long terme.

- Des impacts sociologiques et économiques (perte des ressources, la diminution des espaces de vie qui crée un exode rural important, notamment chez les jeunes).

Notre mission ?

Pour les raisons présentées ci-dessus, il est nécessaire de trouver des nouvelles formes de développement afin de concilier le développement économique avec la protection de l’environnement et des modes de vies des populations.

C’est l’objectif de notre commanditaire :

  • L’entreprise équatorienne Raywana, fondée et dirigée par Edwin Lopez est basée à Gualaquiza au Sud-Est du pays, dans la forêt amazonienne. Raywana transforme et exporte principalement une plante : la guayusa, fournie par 150 producteurs issus de communautés proches de Gualaquiza.

La guayusa (Ilex guayusa) :

  • Une plante endémique de l’Amazonie équatorienne ;
  • Traditionnellement utilisée en tisane par les indigènes pour ses vertus médicinales et particulièrement ses propriétés stimulantes ;
  • De plus en plus populaire aux Etats-Unis et en Europe ;
  • Taux très élevé de caféine, ce dernier associé à des anti-oxydants qui limitent les effets négatifs de cette molécule et rend l’effet stimulant plus doux que celui du café.

L’entreprise exporte aujourd’hui de la guayusa aux Etats-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, en République Tchèque et en Pologne et souhaite développer sa production et atteindre ainsi de nouveaux marchés. 

C’est pourquoi elle a entamé un processus de certification biologique de ses produits. Cela permettra d'augmenter la valeur ajoutée du produit (en le vendant plus cher sur les marchés internationaux) et donc de mieux rémunérer ses producteurs.

D’autant que M. Lopez est lui-même originaire de la région, il a pour objectif de contribuer au développement de celle-ci et garantit une rétribution juste et “équitable” aux producteurs associés. Enfin, cela participerait à promouvoir des pratiques agricoles durables pour l’environnement.

Pour la certification:

  •  L’entreprise et l’ensemble des producteurs affiliés doivent répondre à un cahier des charges précis émis par l’organisme certificateur qui englobe le processus de production de la plantation jusqu’à la mise en sachet des tisanes.

Notre mission principale :

  • Enquêter auprès des producteurs pour établir un diagnostic complet de leurs pratiques agricoles et de mieux comprendre les contraintes agronomiques et socio-économiques auxquelles ils font face (par exemple : mieux comprendre ce qui déclenche l’exode des jeunes).
  • Permettre à l’entreprise de répondre aux demandes de l’organisme certificateur et de mieux connaître ses producteurs pour ainsi orienter au mieux la stratégie de l’entreprise par rapport à leurs besoins.

A l’issue de ce diagnostic, nous produirons ;

  • Des recommandations techniques à destination des producteurs pour améliorer leurs systèmes de cultures (notamment au niveau de la fertilité du sol qui semble être un problème récurrent) ;
  • Des corrections des pratiques agricoles incompatibles avec le cahier des charges qu'impose la certification.

Nous travaillons sur ce projet avec le commanditaire et les enseignants-chercheurs de notre école, en établissant une méthodologie efficace pour répondre au mieux aux attentes de l’entreprise et être les plus utiles possible pour les producteurs.

Ce travail se concrétisera par une phase d’enquête sur le terrain d'une durée d' 1 mois et demi réalisée par l’ensemble du groupe. 

Ces enquêtes seront réalisées au sein des communautés où vivent les producteurs dispersés dans la province, dans un rayon à 5h de voiture autour de Gualaquiza. 

A l’issue de cette phase d’enquête, nous rendrons au commanditaire :

  • Une base de données regroupant l’ensemble des informations recueillies ;
  • Une synthèse de nos résultats sur le contexte agronomique et socio-économique ;
  • Le document nécessaire à la certification ;
  • Un document regroupant l’ensemble des recommandations techniques, qui servira de base de travail conjointe à l'entreprise et aux producteurs.

Notre budget ?

La phase terrain est évidemment la phase la plus coûteuse de la mission, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité. 

Depuis le mois d’Octobre, nous travaillons pour financer notre mission à travers différentes actions : 

  • Ventes de pâtes à tartiner et d’huiles essentielles ;
  • Emballage de cadeaux à la période de Noël ;
  • Travaux personnels : inventaires dans les magasins, récolte du muguet, etc. Nous avons également sollicités des subventions.
Le budget prévisionnel de la mission est estimé à 11 000 euros :
  • Les billets d'avions ;
  • Le transport local ;
  • Le logement ;
  • La nourriture ;
  • Les outils nécessaires à la mission (enregistreur, caméra...)
Les différentes opérations que nous avons menées nous on permis de récolter une partie des fonds qui s'joute à ce que le commanditaire prend en charge (environ 1/4 du budget total) mais il nous reste encore des financements à trouver afin de pouvoir mener à bien notre mission. C'est pour cela que nous comptons sur votre participation (même quelques euros) pour réaliser cette expertise qui contribuera au développement local et à une meilleure rémunération des producteurs de guayusa !

En contrepartie de votre aide, nous nous engageons à vous tenir informer de l'évolution de la mission à travers divers moyens (mails, page facebook) afin de montrer la bonne utilisation de la cagnotte et de faire partager nos expériences et nos découvertes.

Nos partenaires:

Dans le cadre de notre projet nous avons contacté la protection civile du val d'Oise avec laquelle nous avons créé un partenariat. C'est dans ce cadre que nous allons réaliser des ateliers de sensibilisation aux soins de premières urgence dans les écoles et collèges équatoriens. 


undefined

D'autre part, nous tenons à remercier M Cancouet, vice-président de SRBFM, association oeuvrant dans le développement agricole au Burkina Faso qui nous a soutenu financièrement.

Un grand merci !

Toute l'équipe Alania

Julien, Manon, Isaure, Charlotte, Kevin, Lucas, Ellyn, Leila, Camille

Pour plus d'information :
Site internet : https://mje-alania.wixsite.com/alania
Facebook : mission jeunes experts Alania
Mail: mje.alania@gmail.com

Donner 20 euros

Transport Aéroport-Gualaquiza pour 1 personne

Donner 50 euros

7% d'un billet d'avion

Donner 100 euros

14% d'un billet d'avion

Donner 150 euros

1,3% du budget de la mission

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
M
Michèle RIGAL
10/06/2018
A
André Lasnon
04/06/2018
C
Charlotte Deveaux
31/05/2018
Signaler la page