La page demandée n'est pas accessible, mais celle ci peut vous intéresser !

Monnaie Locale du Roannais (La Commune)

Action sociale

Monnaie locale à l'origine depuis 2010. Nous avons décidés d'arrêter La Monnaie Locale LA COMMUNE par manque de particuliers et de prestataires acceptant cette monnaie locale. Depuis Septembre 2020, nous investissons dans la mise en place d'une EPICERIE PARTICIPATIVE sur le centre de Roanne

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

Nous appuyons notre projet, sur le constat du territoire du Roannais élaboré lors de diverses réunions pour la formalisation de la charte du Plan Alimentaire Territorial du Roannais

 

Le diagnostic a permis de mettre en valeur les caractéristiques et le potentiel du Roannais :

v  Une population attachée à son terroir et à son alimentation

v  Un maillage associatif qui organise de nombreuses initiatives en lien avec l’alimentation ;

v  Une agriculture spécialisée en élevage bovin allaitant actuellement en difficulté ;

v  Un questionnement sur le fonctionnement des filières classiques ;

v  Un besoin de diversifier les productions pour répondre à la demande locale (déficit en légumes notamment) ;

v  Un taux de gaspillage alimentaire inférieur aux moyennes nationales qui pourrait toujours être amélioré ;

v  Une ville, Roanne, qui regroupe les acteurs économiques et culturels et un monde rural l’entourant avec une forte dépendance à la voiture ;
Un accès inégal à l’alimentation (insécurité alimentaire multiforme : économique, logistique …) ;

v  Des modalités de réponses proposées à l’insécurité alimentaire qui peuvent amener un rejet de la part des personnes les plus concernées (préconisations hors contexte pouvant conduire à une stigmatisation des populations en situation de précarité) ;

v  Malgré des habitudes d’achat toujours très liées à la grande distribution, une méfiance vis-à-vis de l’industrie agro-alimentaire qui conduit peu à peu à la modification des habitudes d’achat.

Nous avons identifié deux éléments importants

 

                        A la fois une forte captation de la consommation via la grande distribution

                       

                        Et d’autre part, un besoin de « réassurance alimentaire » des individus

 

Cette synthèse a été réalisée dans le cadre du Projet TERRAE. Il s’agit d’une recherche financée par la Fondation France coordonnée par Perrine VANDENBROUCKE, ingénieure agronome à l’ISARA Lyon.

 Ce projet est réalisé en partenariat avec Roannais Agglomération, institution qui porte le Projet d’alimentation territorial (PAT) de l’ex Pays Roannais

Ce besoin de réassurance, est aussi une prise de conscience de personnes qui peuvent financièrement accéder à une offre alimentaire

 

Nous proposons un projet qui

 Concilie un besoin de manger sain, à un coût juste pour le producteur

Soit accessible financièrement à tous

Nécessite l’investissement personnel des membres pour que le projet existe, fonctionne, grandisse