Campagne glyphosate

par NatureRights

Faire un don

Campagne glyphosate

par NatureRights

Faire un don

Campagne d'analyse d'urines des citoyens pour mesurer la concentration en glyphosate et porter plainte contre les responsables

Pour faire face à l’effondrement de la biodiversité, et aux dégradations que connaissent actuellement nos écosystèmes, l’association Nature Rights milite pour la protection de la Nature. Devant la menace que présentent les pesticides pour les écosystèmes et toute la chaîne du vivant, l’association met en place la campagne glyphosate à Paris et en proche banlieue.

La campagne française a commencé en avril en Ariège. Elle consiste à donner la possibilité aux citoyens de tester leurs urines pour mesurer leur taux de concentration en glyphosate. Les personnes souhaitant réaliser leurs analyses peuvent par la suite porter plainte. Toutes les personnes testées jusqu’à ce jour ont confirmé la présence systématique de glyphosate dans leurs urines, avec en moyenne des taux 15 fois supérieurs à celui autorisé dans l’eau potable.

Les pesticides sont aujourd’hui omniprésents. Si tout le monde en a dans ses urines, même les consommateurs de bio, nous pouvons supposer que les plantes et les animaux y sont eux aussi tous exposés. C’est pour que les pouvoirs publics réalisent l’ampleur de la contamination que cette campagne s’organise. Il faut urgemment prendre des mesures pour mieux cerner les conséquences de cette intoxication.


La campagne a pour objectifs de :

  • montrer que chacun d’entre nous a des pesticides dans le corps, le glyphosate en étant le marqueur.
  • sensibiliser le grand public, les utilisateurs et les décideurs sur l’omniprésence des pesticides de synthèse dans notre environnement
  • porter plainte contre les responsables du maintien des produits à base de glyphosate sur le marché pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteinte à l’environnement
  • obtenir, grâce à l'étude statistique des modes de vie des personnes testées, les premières conclusions sur la provenance du glyphosate retrouvé dans l'urine des citoyens

Tous les organisateurs sont bénévoles et chaque personne souhaitant réaliser ses analyses paye son test, ce qui permet à la campagne d’autofinancer une partie des dépenses.

Aujourd'hui, nous recherchons des fonds pour mettre en place des tests en Argentine :

  • la communication de la campagne argentine (graphisme, flyers),
  • la logistique des analyses (location de salles, organisation des réunions publiques, envoi des prélèvements, …)
  • l’achat du matériel essentiel aux prélèvements (tubes à essai stériles, support de laboratoire, barnums…)

    Nous évaluons à un minimum nécessaire de 5 000€ pour que la campagne puisse commencer en Argentine :



    S’engager dans cette campagne doit répondre à un engagement personnel, citoyen et responsable : « Je me lève pour affirmer mon refus d’être en permanence exposé à des pesticides qui mettent en danger ma santé, celle de mes proches et celle de tous les êtres vivants sur terre ».

    50 ans d'agriculture dite conventionnelle, quel bilan ?


    En 2018, le constat de décennies de recours massifs aux pesticides est affligeant. La micro-biologie des sols est devenue quasi nulle, ils n’absorbent plus l’eau et les inondations sont de plus en plus fréquentes. La population d’insectes pollinisateurs, gage de biodiversité, est en déclin. Les fruits et légumes issus de l’agriculture dite conventionnelle ont une qualité nutritionnelle nettement moins élevée qu’à l’époque de nos grands-parents. Les cancers et maladies dégénératives deviennent de plus en plus courants. Les lobbies de l'agro-business sont si puissants qu’ils ont l’aval de nos gouvernements pour la généralisation de leur modèle agricole.

    Le glyphosate, quésaco ?


    Les herbicides à base de glyphosate, massivement utilisés dans le monde, sont dangereux pour les écosystèmes. La molécule de glyphosate a été brevetée en 2010 comme antibiotique et antiparasitaire à large spectre. Nous épandons sur nos terres des biocides qui tuent les micro-organismes essentiels à la vie, et c’est par l’ajout d’engrais qu’elle peut encore être cultivée. Le glyphosate est aussi un puissant chélateur de métaux (propriété de dissoudre les métaux dans l’eau) ce qui charge tous les ans un peu plus les eaux souterraines et de surfaces en métaux lourds. Ces herbicides créent par ailleurs des ruptures dans l’ADN de tous les êtres vivants (végétaux comme animaux), ce qui peut conduire à des aberrations chromosomiques et des cancers. Le glyphosate et ses co-formulants sont, pour finir, tératogènes, ils sont à la base de malformations.

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _

    Si vous souhaitez réaliser votre analyse urinaire à Paris, merci de vous inscrire via le formulaire en ligne.

    Si vous voulez faire le test, mais que vous n'êtes pas à Paris, contacter le groupe local le plus proche de chez vous.

    Vous pouvez contacter le groupe en charge de la campagne parisienne ou argentine: campagneglypho75@gmail.com.

    Rendez-vous sur la page Facebook Campagne glyphosate Paris pour connaître les dernières actualités.

    Donner 10 euros

    Donner 20 euros

    Donner 50 euros

    Donner 100 euros

    Donner 150 euros

    Plateforme de paiement 100% sécurisée

    Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

    Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
    D
    Denis Laurent
    07/04/2019
    M
    Mathilde Lagrange
    31/03/2019
    D
    Dominique Berthelier
    08/03/2019
    Signaler la page