Du cacao sous ombrage pour préserver la forêt au Gabon

par Noé Conservation

Faire un don

Du cacao sous ombrage pour préserver la forêt au Gabon

par Noé Conservation

Faire un don
Du cacao sous ombrage pour préserver la forêt au Gabon - Noé Conservation

Promouvoir le cacao sous ombrage comme levier de développement économique pour les communautés et pour lutter contre la déforestation Brainforest

Présentation du projet

La province du Woleu-Ntem se situe au nord du Gabon où l’exode rural a considérablement réduit la densité de la population active. Au sein de ce territoire occupé par la forêt équatoriale se côtoient des communautés locales et des peuples autochtones, et se trouve le Parc National de Minkébé, une vaste aire protégée de 8000 km2.

Si le développement de la culture cacaoyère dans les années 70 a permis à de nombreuses familles de s’affirmer socialement et économiquement dans cette région, aujourd’hui cette culture stagne voire décline. Les nouvelles politiques du gouvernement, orientées vers l’exploitation des ressources naturelles telles que le bois, ont dévalorisé l’agriculture. Un grand nombre d'agriculteurs ont ainsi délaissé l’activité cacaoyère dans la province.

Le projet est mis en œuvre dans cette province du Woleu-Ntem, très impactée par l’exploitation forestière, notamment d’essences phares comme le kévazingo, et où les populations ont très peu d’opportunités de revenus. 

L’approche originale du projet est de revaloriser d’anciennes cacaoyères et soutenir une filière cacao sans déforestation qui permette le développement économique et social de ces villages tout en préservant la forêt.


Objectifs du projet

Afin de lutter contre la déforestation et la pauvreté, le projet vise à réhabiliter d’anciennes cacaoyères, améliorer leur productivité, mais surtout à encourager la pratique de l’agroforesterie pour une production de qualité, durable et sans déforestation. Le cacao sous ombrage étant reconnu pour sa qualité supérieure, cela permettra aux producteurs d’accéder à un marché fiable et rentable.

L’ambition du projet est de travailler sur tous les maillons de la filière, des cacaoyères aux acheteurs finaux. De grands défis demeurent au niveau national sur la filière cacao au Gabon : appui technique insuffisant, vieillissement des cacaoyères, manque d’infrastructures (notamment de transport), faible main d’œuvre disponible, achat à crédit par la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (CAISTAB), et difficultés de commercialisation des productions, faible niveau de structuration des cacaoculteurs, risques de déforestation, etc.

Les objectifs principaux du projet sont ainsi de :

  • Réhabiliter d'anciennes cacaoyères (au moins 70 ha réhabilités) ;
  • Promouvoir une production en agroforesterie, rentable et de qualité, en formant les cacaoculteurs (au moins 40 personnes formées et 2 pépinières mises en place) ;
  • Structurer les producteurs en coopératives et renforcer leurs capacités de gestion et de négociation (au moins 2 coopératives) ;
  • Renforcer le plaidoyer pour un changement de modèle de production et de commercialisation du cacao au Gabon pour assurer aux producteurs un paiement bord-champs de leur cacao avec possible premium « sans déforestation ». 


A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira à soutenir la mise en œuvre du projet pilote et son extension à d’autres villages de la Province, à renforcer le plaidoyer pour les changements de modèle de production et de commercialisation pour préserver la forêt et sa biodiversité, et à lutter contre la pauvreté en milieu rural.  

Le projet est mis en œuvre en partenariat avec une ONG gabonaise, Brainforest, dont la mission générale est d’ informer et accompagner les parties prenantes pour une gestion durable et équitable des ressources naturelles du Gabon.

Qui sommes-nous ?

Noé est une association de protection de la nature, d’intérêt général et à but non lucratif, créée en 2001 par Arnaud Greth, son Président - Fondateur. 

Elle déploie en France et à l’international des actions de sauvegarde de la biodiversité pour le bien de toutes les espèces vivantes, y compris de l’espèce humaine. Pour cela, Noé met en œuvre des programmes de conservation d’espèces menacées, de gestion d’espaces naturels protégés, de restauration de la biodiversité ordinaire et des milieux naturels, de reconnexion de l’Homme à la nature, et de soutien aux activités économiques et aux organisations de la société civile favorables à la biodiversité.

Le projet est coordonné par l’équipe du Pôle International de Noé, au sein de la mission "Filières naturelles & Economie verte".

Pourquoi soutenir notre projet ?

Le Gabon est l'un des rares pays forestiers à ne pas avoir subi de déforestation massive. Sa forêt est convoitée pour ses ressources ligneuses, mais dont les revenus générés ne bénéficient pas aux communautés locales. 

Soutenir le projet c’est préserver la forêt, développer une filière de cacao rémunératrice pour les communautés locales, et promouvoir un modèle de production et de consommation durable.



Donner 100 euros

Vous permettez à Noé et Brainforest de renforcer la qualité de leur projet pilote (outils, formations)

Donner 200 euros

Vous permettez à Noé et Brainforest de renforcer la qualité de leur projet pilote (outils, formations) et les actions de plaidoyer

Donner 500 euros

Avec 500 euros et au-delà vous permettez à Noé et Brainforest d’étendre le pilote

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Noé Conservation. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
E
EnsemblepourlaBiodiv
26/05/2021
Signaler la page