Non à la Tour Occitanie ! Non au quartier d'affaires !

par Non au gratte-ciel de Toulouse-Collectif pour un urbanisme citoyen

Adhésion valable du 20/12/2018 au 31/12/2019

Non à la Tour Occitanie ! Non au quartier d'affaires !

par Non au gratte-ciel de Toulouse-Collectif pour un urbanisme citoyen

La date limite d’adhésion est dépassée !

Pour plus d’informations, rapprochez-vous de l’association organisatrice

Voir la page
Non à la Tour Occitanie ! Non au quartier d'affaires ! - Non au gratte-ciel de Toulouse-Collectif pour un urbanisme citoyen

Non à la Tour Occitanie ! Non au quartier d'affaires !

;
undefined

Rejoignez  notre association pluraliste " NON au Gratte-Ciel de Toulouse - Collectif pour un urbanisme citoyen"

Nous nous opposons PACIFIQUEMENT à la construction de la "Tour Occitanie" en plein centre ville de Toulouse, mais aussi à la transformation de quartiers populaires et vivants en un "quartier d'affaires Matabiau" annoncé par le Maire-Président de Toulouse Métropole .

Nous contestons une décision de construire un gratte-ciel, prise  en catimini en comités restreints, sans  aucune information préalable des 80 000 riverains et des centaines de milliers de Toulousains !

Il est temps de se mobiliser pour obtenir que ce projet fasse l'objet d'un vote démocratique des Toulousains lors des prochaines élections municipales de 2020, et ne soit pas imposé à la population . A l'heure actuelle , le Maire-Président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc et le promoteur immobilier la Compagnie de Phalsbourg persistent à vouloir  commencer les travaux en 2019 quelques mois avant le scrutin.

Nos actions seront dans la continuité de ce qui a été mis en place depuis le printemps 2017 :

  •  informer, créer et participer à des débats avec tous les citoyens de toutes opinions
  •  mettre en place une riposte juridique en attaquant le permis de construire de la "Tour Occitanie"  et rester vigilants pour tout autre  projet inutile ou polluant en préparation dans la zone ou dans l'agglomération toulousaine. 
  • proposer avec d'autres acteurs des alternatives à la bétonisation forcenée en cours dans notre métropole
Signaler la page