A l'INFINI DU BAISER

par Nuage Citron

Faire un don

A l'INFINI DU BAISER

par Nuage Citron

Faire un don
A l'INFINI DU BAISER - Nuage Citron

CREATION A l'INFINI DU BAISER

Présentation du projet

De Frédérique Keddari-Devisme (le texte est édité aux éditions Riveneuve / Archimbaud)
Mise en scène Frédérique Keddari-Devisme et Vincent Reverte 
Avec Olivia Dalric, Ali Esmili, Stéphane Hervé, Mathilde Leborgne et Aude Léger, 
Musique: LA MAISON TELLIER
Technique et scénographie en cours.

Le texte est accompagné par le collectif A Mots Découverts, avec le soutien de La Manekine- scène intermédiaire des Hauts de France- 60. 
Toutes les infos sur les activités de la compagnie sur www.nuagecitron.fr 


Origine du projet

Après A 90 DEGRES interprété par Elizabeth Mazev que nous avons joué au Théâtre des Halles à Avignon et au Théâtre des Déchargeurs à Paris et qui poursuit son petit bonhomme de chemin, voici une nouvelle aventure Théâtrale ! 

Avec la belle équipe: Olivia Dalric, Ali Esmili, Stéphane Hervé, Mathilde Leborgne et Aude Léger, nous commettrons en scène, Vincent Reverte et moi-même le dernier texte que j'ai écrit: A l'INFINI DU BAISER, édité chez Riveneuve/Archimbaud. Nous aurons la joie d'être accompagnés par une création musicale de La MAISON TELLIER. 

Deux couples: Marie et Marco, elle est médecin oncologue et lui cadre supérieur, ils ont 2 enfants. Ils s’aiment mais le quotidien a noyé leur désir. Janet et Malek, ils ont un enfant. Ils apprennent par Marie, le médecin de Janet, que cette dernière est atteinte d’un cancer. Et c’est dans cette rencontre, cette lutte contre la maladie, les rechutes, que naît un désir vital entre Malek et Marie, lui pour survivre à la probable  disparition de sa femme, elle pour se sentir vivante.  On entre alors dans les pensées les plus intimes des personnages, leur espoirs, leurs doutes, leurs attentes. Marco qui réalise qu’il a laissé le temps et le quotidien lui voler son désir, sans se battre, Marie qui pourrait tout envoyer balader pour un baiser, Malek qui affronte la maladie dévastatrice de sa femme, Janet qui perd pied. Et dans cette histoire surgit la pulsion de vie, celle qui permet l’espoir, celle qui garde en vie. C’est difficile de parler du désamour, du désir qui s’étiole, du quotidien qui anesthésie les corps, d’aborder la pulsion sexuelle qui irradie, fait perdre le nord et le sud, supplante tout, le couple et la vie de famille, dans un contexte où le cancer, la mort imminente devraient nous empêcher de nous pencher sur ces questions là.

Je tente ici un texte cruel et poétique, émouvant et drôle, j’espère bouleversant, qui rend compte d’une part précieuse de notre humanité.

Frédérique Keddari-Devisme.

Dossier du projet sur demande à nuage.citron@gmail.com

A quoi servira l'argent collecté ?

Avant d'obtenir des subventions  - et nous sommes sur les starting-block question dossiers institutionnels, cet argent permettra la rémunération des 5 acteurs et des musiciens pour cette période de répétitions: une semaine en décembre aux Tréteaux de France à Aubervilliers et deux semaines à la Manekine- scène intermédiaire des Hauts de France (60) en avril et 3 en septembre. Sortie de résidence à Manékine le 18 octobre 2019 et créations au Théâtre de Belleville le 4 janvier 2020 (12 dates de représentations ) 

Donner 15 euros

Merci ! On vous aime !

des bises

Donner 20 euros

Merci ! On vous adore

des bises

Donner 30 euros

Merci ! On vous kiffe

des bises

Donner 50 euros

Merci ! On vous love

une invitation

Donner 100 euros

Merci ! Vous êtes incroyables pas moins ! ! ! ! !

le livre de la pièce dédicacé

Donner 200 euros

Merci ! Vous êtes formidabulusssssssssss ! ! ! ! !

le livre de la pièce dédicacé et une invitation

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
Y
Yvette Garnier
04/06/2019
M
MATHIAS BENTAHAR
30/05/2019
V
Virginie Weigel
24/05/2019
Signaler la page