Nuits sans larmes, parents debout - projet photographique

Un projet photo pas comme les autres... témoin, militant, tendre. Nous vous emmenons à la découverte des inénarrables nuits de nos bambins. En essayant de faire changer le regard... pour plus de douceur nocturne. Sans culpabilité, car nous en sommes convaincus : "parents... vous êtes incroyables !"

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Il était une fois...

Ce projet est né d’une histoire individuelle devenue collective… récit, en deux mots.

« Je suis photographe. Et maman. Mes deux premiers enfants ont dormi vite et bien, entre leur premier et leur deuxième mois de vie. J’étais tellement chanceuse que je ne m’en suis même pas rendue compte. Et puis le petit troisième est arrivé 10 ans après, et nous a chanté une autre sérénade… reflux, allergie, bronchiolite à 20 jours, réanimation, angoisse de séparation, asthme… ce bébé-là n’a dormi que par tranches de 20 minutes ses toutes premières semaines, pendant que nous retenions notre souffle, 1h pendant plus d’un an, et maintenant qu’il approche des deux ans, ne fait plus « que » un à six réveils par nuit. Les six premiers mois, nous (parents) avons pris la situation avec patience et espérance. Les 6 mois suivants, nous avons cherché mille solutions, un brin désespérés. Et après un an, et avoir pris en charge tout ce qui relevait du pathologique, nous avons lâché, et accepté tout simplement de laisser du temps au temps.

Vers ses 8 mois, en 2016, je me suis inscrite sur un groupe facebook de soutien entre parents, un groupe qui s’appelait « mon bébé ne fait pas mes nuits et je suis là pour lui », et qui comprenait quelques centaines de membres. Il en regroupe aujourd’hui plus de 1800. Ce groupe m’a permis, comme des centaines d’autres parents, de continuer à répondre aux besoins de mon enfant malgré les moments de découragement, de tenir malgré une fatigue parfois extrême, et de réguler les tensions de couple qui en naissent forcément.

A force de côtoyer virtuellement ces parents qui essaient de rester zen et présents malgré des poches de trois kilomètres sous les yeux, j’ai eu envie d’aller les rencontrer, de les photographier. De les donner à voir, aussi, tant cet engagement à répondre aux pleurs est habituellement noyé dans la masse des appels à laisser pleurer. Eux… qui tous, ont expérimenté leurs limites, et pourtant, sont toujours là, debout.

J’ai proposé mon idée au groupe en me disant « il y aura bien quatre ou cinq parents pour me suivre »… mais plus de 50 familles se sont immédiatement portées volontaires pour les prises de vues, et près d’une cinquantaine d’autres ont souhaité suivre le projet de près, dans tout le monde francophone. Nous avons donc décidé de changer d’échelle, d’en faire un vrai projet d’exposition et de sensibilisation, en essayant d’inclure le maximum de personnes, et créé une association personne morale qui porte ce projet. »

(Antoinette, photographe, novembre 2017)

 



Et fin 2018…

Depuis, l’association a été créée (novembre 2017). Un petit groupe a pensé et animé une campagne de financement participatif pour rendre le projet possible (janvier 2018). Par leur implication croissante, ils ont ainsi constitué un conseil d’administration (6 membres) et un groupe de bénévoles actifs (30 personnes) qui anime désormais en continu une sensibilisation sur le sujet sur les réseaux sociaux, à partir de 3 publications hebdomadaires. En novembre 2018, l’association compte 200 membres cotisants et la page Facebook de l’association rassemble 3000 personnes, essentiellement des parents, mais également des professionnels médicaux et de la petite enfance.

En parallèle, le road-trip photographique a été mené de mars à octobre 2018, en immersion auprès finalement de 26 familles, de tous formats et multiples compositions, en France et en Belgique.

Le commissariat de l’exposition a été confié à Raphaëlle Frémont, également membre du groupe initial.

L’exposition « Noctambule[s] Tabou » est désormais éditée et produite (cf. caractéristiques techniques plus bas). Elle commence à être diffusée à partir du 15 novembre 2018, où elle a été présentée pour la première fois au colloque de l’ARIP[1], en Avignon, au Palais des Papes.



[1] ARIP : Association pour la Recherche et pour l’(In)formation en périnatalité. Elle regroupe les professions pédiatriques, pédopsychiatriques et autre médicaux et para-médicaux autour de la naissance et la petite enfance, du grand quart Sud-Est de la France. Elle est présidée par le Dr Michel Dugnat,


Notre finalité, ce qui nous fait rêver

Avec cette démarche, nous espérons contribuer à changer le regard sur les réveils et pleurs nocturnes des bébés.

Nous souhaitons faire signe, indiquer l’existence d’espaces de solidarité, d’échanges de pratiques permettant d’avoir du soutien dans ce rôle parental nocturne qui n’a rien de facile. 

Nous espérons aussi participer à amener plus de douceur, pour les enfants aujourd’hui… petite pierre dans l’assurance affective, l’équilibre et la capacité d’empathie des adultes qu’ils seront demain.

A l’instar des mouvements pacifiques, nous avons l’espoir que la diminution de la violence éducative ordinaire peut, en quelques générations, apaiser et pacifier le corps social.

Ce témoignage photographique est donc notre contribution à la paix du monde que, demain, nous laisserons à nos enfants.


Pour participer vous pouvez...






Siège social

54 rue Fernand Rambert 13190 Allauch

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

quiroga contreras javiera fasoli anne sophie gicqueau elodie laurent antoinette rajerison noro
Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association HAY CHESS
HAY CHESS
Association LICA
LICA
Association LES CAP WE CAN
LES CAP WE CAN
Association planete waraos
planete waraos