Projection du film Eric Escoffier" La Fureur de vivre"

par O.T.T.E.u.R

Le 20 février 2020 de 19:30 à 21:30

Projection du film Eric Escoffier" La Fureur de vivre"

par O.T.T.E.u.R

Le 20 février 2020 de 19:30 à 21:30

Choix des billets

Participants

Coordonnées

Récapitulatif

80 places restantes

Eric Escoffier La fureur de vivre

C’est Eric Escoffier lui-même, à travers les entretiens qu’il a pu donner pour la télévision et des images d’archives, qui raconte cette vie qu’il préférait « vivre sur une courte période comme un lion, plutôt que 200 ans comme un mouton"

5,00 €
Montant à payer :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association O.T.T.E.u.R. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Projection du film" Eric Escoffier ,La fureur de vivre." Ce Film apporte un éclairage sur la pratique de la montagne dans années 80.



Un film documentaire de Bertrand Delapierre et Séverine Gauci

Ce documentaire s’inscrit dans la collection »Une vie pour la montagne » Série de portraits d’homme dont l’itinéraire en ont fait les grands témoins de leur époque. Au coté de ‘’Pierre Mazeaud .La vies en Face(s)’’,de ‘’Lionel Terray, La voie Terray ‘’ ,’’Le monde de Gaston Rébuffat ‘’,’’Jean Marc Boivin.Extrêmement Votre ‘’ ‘’Marco Siffredi.Etoile filante’’. ‘’Eric Escoffier, La fureur de vivre ‘’ vient étayer cette collection .


  • Que pensez-vous d’Éric Escoffier ? Posez cette question à Chamonix, c’est vous attirer à coup sûr des haussements d’épaules, des sourires narquois ou des réponses genre « Escoffier, bof ! il est un peu fou. » Et oui, ce Lyonnais de 27 ans dérange. Pensez donc, il touche à tout : pilote de rallye, saute en delta, en parapente et, crime des crimes, s’amuse avec la montagne en lançant des défis insensés apparemment comme ça, sans réfléchir et aussi sans se préparer sérieusement. » Ainsi commence le film.


«Je ne connaissais que les Jorasses, et mes chances étaient seulement de 50 % ; c’était un choix personnel... Je préfere le plaisir de la découverte, moi j’ai envie d’improviser... » Eric Escoffier, Hiver 87 lors de la Trilogie Eiger, Cervin, Grandes Jorasses.


Le 11 septembre 1987, un accident de voiture le laisse hémiplégique. II remonte la pente. En 1997, Eric Escoffier a un nouveau plan : escalader les quatorze sommets de plus de 8000 mètres et les sept points culminants des 7 continents et les 2 pôles. Son rêve, finir en l’an 2000 au sommet de l’Annapurna pour y fêter le cinquantenaire de la conquête du 1er 8000 par Maurice Herzog, Louis Lachenal et le sherpa Tenzing Norgay.


Après avoir réussi plusieurs objectifs de son projet, iI semblait indestructible. Mais le destin l’attend au sommet du Broad Peak. Le 28 juillet 1998, la montagne a raison de lui. Eric Escoffier, l’enfant terrible de l’alpinisme, disparait sur ses pentes, avec Pascale Bessière.


Le « style Escoffier », c’est un cocktail unique de légèreté, de rapidité et de culot. Pas de logistique coûteuse, pas de reconnaissance fastidieuse, pas de stress, mais des paris à la limite du possible. Et une solide réputation de casse cou. « Etre autonome, indépendant pour me déplacer, c’est ma règle de vie. »

C’est Eric Escoffier lui-même, à travers les entretiens qu’il a pu donner pour la télévision et les images d’archives, qui raconte cette vie qu’il préférait « vivre sur une courte période comme un lion, plutôt que 150 ou 200 ans comme un mouton ».

Je reconnais que nous avons commis des excès dans les années 80 et qu’ils ont eu le mérite de baliser le terrain pour les générations suivante : en dépassant les bornes, on a fixé les limites.” Eric Escoffier

 


auditorium-Maison de la montagne

14 rue de la république
38000 Grenoble
France

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page