Nouveau dictionnaire des anglicismes

par Observatoire européen du plurilinguisme

Faire un don

Nouveau dictionnaire des anglicismes

par Observatoire européen du plurilinguisme

Faire un don

Les anglicismes sont un phénomène massif aujourd'hui. Mieux comprendre les anglicismes est la condition pour mieux les maîtriser.

Présentation du projet

Le projet de Nouveau dictionnaire des anglicisme développe une nouvelle approche d'un phénomène aujourd'hui massif. Il n’est nullement questions de rejeter les anglicismes par principe mais de poursuivre trois objectifs : - comprendre les anglicismes - les évaluer - influer sur les usages. Il s’agit d’une tâche que les dictionnaires ne font pas généralement. Il faut donc aller plus loin grâce à une plateforme interactive. UN prototype est déjà en place à cette adresse https://nda.observatoireplurilinguisme.eu. Mais il faut l’alimenter et cela demande un travail quasiment à plein temps. La ressource existe. Il s’agit du professeur ukrainien, interprète et traducteur, qui est à l’origine du projet, Alexandre Klimenko. Il faut pouvoir le payer. C’est pour cela que nous prévoyons un budget de 12000 euros annuels. La cagnotte a pour but de lancer le site la première année afin de poursuivre par une cotisation modique et les contributions de généreux donateurs. Nous démarrons avec le français et l'anglais, mais avons à l'esprit d'étendre à l'allemand et l'italien aussi vite que possible.

Origine du projet

L'OEP s'intéresse par construction à la diversité linguistique et aux interactions entre les langues. Loin d'être une menace, l'emprunt fait partie de la vie des langues et contribuent en principe à leur enrichissement. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas, et le caractère massif des anglicismes aujourd'hui nous interpelle car s'ils recouvrent pour une part un phénomène naturel, il est aussi et très largement l'expression d'un pur effet de domination, qui touche non seulement le français mais de nombreuses langues. Aussi l'ambition du projet proposé à l'OEP par Alexandre Klimenko est par l'analyse critique des usages de mieux comprendre le phénomène pour le maîtriser à ravers une grille d'évaluation en quatre positions. L'OEP veut poursuivre les objectifs complémentaires suivants :

- permettre à chacun d'améliorer son français et son anglais, sachant que mieux connaître l'anglais ne signifie pas truffer son propre parler français d'anglicismes dont certains ne sont même pas empruntés à l'anglais.

- permettre à chacun de mieux saisir le fait linguistique, ce qu'est une langue, car pour ce faire il n'est nul besoin de grandes théories. Il faut le sentir, et la traduction est l'exercice idéal pour acquérir ce sens de la langue.

- susciter dans d'autres langues, telles que l'allemand, l'italien, l'espagnol, des démarches similaires. Beaucoup de locuteurs natifs dans ces langues se posent les mêmes questions. L'objectif est de cheminer ensemble, non pour bannir l'anglais mais pour organiser une sorte de "coexistence pacifique" qui est tout-à-fait nécessaire.

- ce travail collectif doit être très en prise sur le quotidien. Il en résulte une politique éditoriale dans laquelle chacun devrait découvrir des anglicismes auxquels il s'est trouvé confronté récemment, ce qui conduit à retenir comme anglicismes des mots ou expressions non encore identifiés comme tels dans les dictionnaires, mais qui commencent à entrer dans les usages. Il faut pouvoir cueillir l'anglicisme à sa naissance, ce qui veut aussi prendre le risque de signaler un anglicisme qui peut-être disparaîtra aussi vite qu'il est apparu. Même sous cet angle-là, l'exercice est intéressant, car il peut permettre d'estimer la résistance de nos langues. Il faut en effet que nos langues soient capables d'engranger des apports venus de l'extérieur, à condition que ceux-ci les fortifient et non l'inverse.


A quoi servira l'argent collecté ?

A rémunérer le chercheur qui se consacrera à plein temps à cette tâche au cours de la première année. Ensuite, l'objectif est que le projet trouve en lui-même, par les adhésions et les dons les sources de son autofinancement.

Notre équipe

L'équipe est la suivante :

- Professeur Alexandre Klimenko

- Guillemette Mouren, Secrétaire générale de Défense de la langue française

- Christian Tremblay, Président de l'Observatoire européen du plurilinguisme

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Observatoire européen du plurilinguisme. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Signaler la page