Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Ombre en Lumière pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Le pari de La Commune

par Ombre en Lumière

Le pari de La Commune - Ombre en Lumière

Soutenez ce spectacle de rue qui met en valeur l'héritage de La Commune de Paris, vendredi 28 mai 2021 rue de la Fontaine au Roi !

Le pari de La Commune : vendredi 28 mai 2021 / Information importante !
Au 17 rue de la Fontaine au Roi (au croisement de la rue de la Pierre - Levée)
Compte tenu de la règlementation en vigueur, le spectacle bien que dans la rue, est en configuration assise avec une jauge de 35%. Aussi l'entrée est libre sans réservation. L'accueil du public se fera par le n°1 de la rue de la Fontaine au Roi (75011), dans la limite des places disponibles.  


Présentation du projet :
Sur une barricade « Le pari de La Commune », spectacle de rue, fera revivre les 72 jours du 18 mars au 28 mai 1871 de cette insurrection populaire au cours de laquelle les Parisiennes et les Parisiens montèrent « à l’assaut du ciel » et jetèrent les bases d’une République à la fois démocratique et sociale. 
Ce spectacle fera découvrir, par des témoignages, l’ensemble des revendications portées par les communards et les convictions pour lesquelles ils se sont battus. Le 28 mai 2021, au 17 rue de la Fontaine au Roi, Paris XIème, 150 ans jour pour jour, lieu pour lieu, ce spectacle rendra hommage aux nombreux Parisiennes et Parisiens morts pour leurs idées et à l’une des dernières barricades lors du dernier jour de la semaine sanglante.

Origine du projet 
Ce projet a pour origine un désir : celui des artistes de l'association Ombre en lumière / Le Local, et de son réseau artistique, de participer aux commémorations de la Commune de Paris. 
De plus, l’implantation du Local dans le quartier Fontaine au Roi, lieu des derniers combats de la semaine sanglante en mai 1871, a inspiré l'association au fil du temps. Elle a rendu visible la mémoire de la Commune de Paris tant dans la programmation de spectacles professionnels que dans les projets des ateliers de pratique artistique amateur.
 
À l’occasion de l’anniversaire des 150 ans de la Commune de Paris, Gabriel Debray fait des recherches afin d’écrire le spectacle à partir de témoignages et d’écrits de certains des acteurs de la Commune. Il s’associe à Cathie Couronne (Arts de la rue) pour réaliser la création du « Pari de la Commune ». Ensuite, les comédiens Christophe Auzolles, Xavier Béja, Nina Cruveiller, Chantal Pétillot, Cyril Levi-Provençal, Michèle Taïeb et Vincent Viotti, l'atelier de la Voûte (Eloi Miehe artiste scénographe), le plasticien Patrick Pinon, la chanteuse Claire Chiabaï, les musiciens Nicolas Cambon - fanfare The Improbubble Bang – et Gabi Levasseur rejoignent l'aventure. Avec enthousiasme, tous s'associent pour honorer la mémoire des figures de La Commune dans le 11earrondissement.
 
"« L’histoire de la Commune de 1871 a été fabriquée par des escamoteurs» écrit P.O Lissagaray.
Je souhaite donner à voir et à entendre ce que l’on nous a trop longtemps caché :
- l’idéal de la République Sociale et Universelle de la Commune, avec ses idées novatrices, ses revendications sociales et politiques 
- le rôle des femmes durant ces 72 jours
- les 20 000, 30 000 Parisiens et Parisiennes qui ont été massacrés durant la semaine sanglante entre le 21 et le 28 mai 1871 
Je souhaite faire découvrir, par certains de leurs écrits, la pensée et les paroles d’André Léo sur l’égalité et d’Eugène Varlin sur l’asservissement des travailleurs. 
Cela résonne tant avec ce que nous vivons aujourd’hui.
Je souhaite donner la parole à Louise Michel, aux « souvenirs d’une morte vivante » de Victorine Brocher et aux propos de Jules Vallès.
Je souhaite rendre grâce à Prosper Olivier Lissagaray et à ses écrits, lui, tout à la fois témoin et acteur, reporter de guerre civile et historien, qui nous a permis de garder la trace vive de cette période si peu transmise.
Je souhaite, enfin, que nous puissions nous recueillir sur le sort de ces hommes et de ces femmes, « sans nom », qui se sont engagés pour leurs idées et qui se sont battus pour vivre libre ou mourir !
Réaliser un tel événement avec une barricade, c’est nécessairement une création dans la rue. 
Aussi, c’est naturellement à Catherine Couronne que je me suis adressé, avec son expérience des arts de la rue, pour créer ensemble, « Le pari de la Commune »."
Gabriel Debray
 
" Quand Gabriel Debray m’a invitée à partager cette aventure « du Pari de la Commune », cela m'est apparu comme une évidence. La résonance avec « le spectacle vivant dans la rue » ne faisait aucun doute.
Cette création dans l’espace public ne pouvait pas mieux correspondre à ce que je défends et crois : « L’Art est Public ». Les habitants et les passants vont devenir, avec les artistes, le peuple de Paris. 
Les Arts de la rue sont toujours des moments rares de partage d’émotions, conviviaux et démocratiques. 
Ce qui donne encore plus de force à cette création, c‘est l'endroit où elle va se dérouler : le 17 rue de la Fontaine au Roi, emplacement de la dernière barricade de la Commune de Paris, tombée le 28 mai 1871.
Notre barricade sera le lieu où nous mettrons en jeu(x) cette insurrection du peuple de Paris." 
Cathie Couronne
 
A quoi servira l'argent collecté ?
Votre soutien permettra de participer au financement de l'équipe artistique composée de 21 artistes professionnels : 7 comédiens dont un artificier, une chanteuse, une fanfare composée de 10 musiciens, un accordéoniste, un plasticien et un scénographe. 
Une part sera consacrée également au budget technique et au décor du spectacle ainsi qu'à la restauration de l'équipe professionnelle et des figurants bénévoles lors des répétitions.
 
Notre équipe : Nous sommes 28 personnes, artistes et professionnels du spectacle vivant impliqués dans le projet : 

Mise en scène : Gabriel Debray et Cathie Couronne  
Interprétation : Christophe Auzolles, Xavier Béja, Nina Cruveiller, Chantal Pétillot, Cyril Levi-Provençal, Michèle Taïeb et Vincent Viotti
Avec la participation de : Thierry Dubreuil (Le Photographe), Niaouli Auzolles/Olivier N’Cho (Les Crieurs de journaux)
Musique : Nicolas Cambon et la fanfare The Improbubble Bang, Gabi Levasseur - accordéon
Chant : Claire Chiabaï 
Costumes : Roméo Pierre François
Scénographie : barricade - Eloi Miehe & Christine Peter / Atelier de la voûte 
Affiches, tracts et bannières - Patrick Pinon artiste plasticien 
Effets spéciaux : Jean - François Lemaire– Pyrofolies
Régie générale : Félicia Delcroix 
Sonorisation : Thomas Bonnel 
Administration, médiation, communication : Marion Pieuchard
Attachée de presse : Barbara Augier 


Sur une idée originale de Gabriel Debray d’après des témoignages de certains acteurs de la Commune de Paris

Ils sont nos partenaires sur ce projet : Collectif costume, le F.A.R - Créatis, Musée Paul Eluard de Saint Denis

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 30 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Ombre en Lumière. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
A
Aude
28/05/2021
M
Marie-Claude
28/05/2021
J
Jules
28/05/2021

A propos de l'organisme

Le but de cette association est de mener pour le spectacle vivan plusieurs actions dans deux directions essentielles : - la création de spectacles - la sensibilisation au rôle du théâtre dans la cité.

RNA : W751113383

Signaler la page