On a pensé à un truc

Action socioculturelle

L'association On a pensé à un truc milite en faveur d'un espace urbain ludique et participatif, via la mise en oeuvre de micro-architectures conçues et construites en collaboration avec les usagers de l'espace public.

qui sommes-nous ?

En images

+1 Photo

Notre mission

On a Pensé à Un Truc est une association loi 1901 constituée en 2015 à Paris.

Composée d’architectes, de designers et d’acteurs associatifs de l’éducation populaire, elle s’est donnée pour objectif d’accompagner les citoyens et les différents acteurs de la société civile dans la transformation de leur environnement urbain.


Militant en faveur d’une société plus collaborative, elle vise à valoriser l’apport de l’usager dans la conception et la fabrication de la ville au nom d’une « maitrise d’usage » avec un plus grand pouvoir d’agir, complémentaire des acteurs traditionnels du projet de territoire.


Implantée dans le réseau associatif dense du Nord parisien, l’association encadre actuellement différents projets de création de Tiers-lieu, opération de végétalisation de l’espace public et création de mobilier urbain à usage collaboratif.



Les actions de notre association

Espace de partage et Boite à dons

Ce projet s’inscrit dans un programme de la Mairie de Paris visant à sensibiliser les Parisiens aux enjeux de l’économie circulaire (valorisation des déchets, lutte contre le gaspillage alimentaire…). Il s’agissait alors de concevoir, au cœur d’un carrefour urbain très passant, un espace à la temporalité plus apaisée, où les associations pourraient venir à la rencontre du grand public au cours d’animations diverses, et où les particuliers pourraient s’échanger des objets (vêtements, livres, outils, plantes…) dont ils n’ont pas ou plus l’usage, en toute gratuité.

Après une étape de concertation effectuée au sein du tissu associatif local, plusieurs équipements sont programmés, et dessinés lors d’ateliers participatifs impliquant les habitants : un établi, une outilthèque, des jardinières partagées et une boite à dons ouverte sur l’espace public.

Quatre chantiers participatifs sont ensuite organisés pour construire les équipements dessinés. Ces temps de rencontre, d’apprentissage et de découvertes partagées sont une préfiguration bienvenue aux activités du site qui ouvre ses portes en octobre 2016.



La Bulle

Conçue comme une architecture de l’urgence, la Bulle répond avant tout à une problématique de sobriété extrême. Sobriété économique tout d’abord – financée par les dons recueillis par nos partenaires, elle coûte moins de 400€ – mais qui découle d’une contrainte avant tout logistique : il fallait concevoir un abri imperméable mais lumineux, aisément transportable dans un véhicule individuel, et déployable très rapidement par un nombre réduit de personnes sans machinerie ni savoir-faire spécifique.

Le résultat : un pavillon éphémère ultraléger (moins de 50Kg), couvrant plus de 40m² pour 4m² de hauteur maximale, assemblable et démontable en moins d’une heure par une équipe non formée de 5 à 10 personnes.

Construite lors de 3 chantiers participatifs dans la grande Halle du 104 (paris 19), le pavillon est déployé depuis à Paris et en proche banlieue par le collectif la Veilleuse pour effectuer des collectes de dons à destination des populations migrantes.



Garde-manger solidaire

La particularité de ce garde-manger, accroché à la grille du centre social rue de Charenton, dans le 12 arrondissement de Paris ? Il est totalement ouvert et appartient à tous les usagers de la ville, qui le garnissent et y puisent selon leurs besoins.

Réalisé en partenariat avec des associations locales de lutte contre le gaspillage alimentaire, cet équipement pionnier, conçu et construit participativement avec les riverains et les usagers du centre social, est la première étape d’un projet initié par le centre social. En effet, derrière celui-ci, ce sont près de 500 logements qui feront bientôt l’objet d’une vaste opération de rénovation : comment dès lors conserver et encourager le lien social dans un contexte de chantier permanent peu propice à l’échange ?

Le micro-projet urbain participatif est ici vu comme un moyen de fédérer les habitants autour d’un équipement qui les touche au quotidien et dont ils ont la maîtrise, les rendant ainsi acteurs de la transformation de leur espace de vie.



La Dynamo

Plusieurs réseaux associatifs engagés dans la transition écologique, sociale et politique décident de mutualiser leurs compétences pour créer un établissement de formation, d’accompagnement, de documentation et de sensibilisation du grand public sur les alternatives qui émergent dans la société civile (agriculture urbaine, alimentation alternative, énergies renouvelables, valorisation des déchets, capacitation citoyenne…)

Les objectifs :
– Favoriser la connaissance des alternatives citoyennes et les promouvoir auprès du plus grand nombre
– Encourager l’expérimentation par chacun de ces autres manières de faire et de penser
– Accompagner l’émergence et le développement de nouvelles initiatives citoyennes
– Mettre en réseau et fédérer les alternatives citoyennes, en facilitant la mutualisation de leurs ressources et leurs savoirs




Siège social

71B rue Philippe de Girard 75018 Paris

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ASSOCIATION MONTMARTRE SOLIDARITES INSERTIONS, MSI
ASSOCIATION MONTMARTRE SOLIDARITES INSERTIONS, MSI
Association Fédération des Centres Sociaux de France
Fédération des Centres Sociaux de France
Association Les Amis Recycleurs
Les Amis Recycleurs
Association CIE SI TU VOIS ADRIENNE
CIE SI TU VOIS ADRIENNE