Adhérez à l'AMA-Pop./On Dirait Le Sud et devenez spect'Actrice et spect'Acteur !

par On dirait le sud

Adhésion valable du 01/01/2018 au 31/12/2018

Adhérez à l'AMA-Pop./On Dirait Le Sud et devenez spect'Actrice et spect'Acteur !

par On dirait le sud

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

revenus réduits jeunes, sans emploi, retraités, moins de 700,00€/mois

5,00 €

Découverte

10,00 €

Solidaire

15,00 €

Bienfaiteur

20,00 €

Bienfaiteur donateur

50,00 €

Bienfaiteur donateur mécène

100,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à On dirait le sud en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :

0 €

Adhérez à l'AMA-Pop./On Dirait Le Sud et devenez spect'Actrice et spect'Acteur ! - On dirait le sud

Adhérez à l'AMA-Pop./On Dirait Le Sud et devenez spect'Actrice et spect'Acteur !

 Adhérez à l'AMA-Pop/On dirait le sud et rejoignez une aventure collective novatrice éthique écologique !

AMA-Pop. : CULTIVER LA CULTURE DE DEMAIN !

L’AMA-Pop. (association pour le maintien de l’artiste populaire) est une forme d’AMAP culturelle qui veut devenir dès que possible une coopérative de spect’acteurs et spect’actrices nomade et libre en Languedoc.

Fondé sur le principe des AMAPs de légumes, l’AMA-Pop propose à toutes et tous de s’associer pour organiser ensemble des événements culturels autrement. Avec sens et bonne humeur. Pour créer la culture de demain, celle qui nous ressemble et qui nous rassemble, dans le respect du travail et de l’apport de chacun·e.

L’AMA-Pop. souhaite être un laboratoire d’idées artistiques, sociales et économiques pour participer à l’évolution positive du monde dans lequel nous vivons. Les règles éthiques et de fonctionnement sont souples : elles évoluent en fonction des membres actifs de l’AMA-Pop. qui décident ensemble des rêves-évolutions à prendre.

Rejoignez l’aventure unique et collective de l’AMA-Pop. et sa saison nomade 2018 entre garrigue printanière et ferme urbaine collective…

De l’AMAP…

Ce projet culturel novateur s’inspire du principe de l’AMAP. Littéralement, AMAP signifie Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. La démarche permet à de petits agriculteurs de continuer à exercer leur métier en leur garantissant un débouché pour leurs récoltes. Concrètement : un groupe de consommateurs s’engage à acheter un panier (dont le paiement se fait à l’avance) de fruits et/ou légumes par semaine pendant une période donnée. Le principe consiste à établir un circuit de consommation court : l’exploitation maraîchère est dans la même région que le groupe de consommateurs. Les intermédiaires (boutiques, supermarchés etc.) sont supprimés : les fruits et les légumes vont directement des champs aux paniers !

… à l’AMA-Pop !

Cultivons notre différence et partageons-la ensemble !

Tel est le slogan de l’association AMA-Pop (Association pour le Maintien de l’Artiste Populaire). Avant tout, c’est une AMAP culturelle : des “spect’actrices” et des “spect’acteurs” s’associent et construisent ensemble un réseau culturel.

Ce réseau est mis en place grâce à une association avec des acteurs culturels, mais aussi lors d’événements organisés pour l’instant des Corbières aux Cévennes.
Il y a aussi une réelle volonté de privilégier les productions socialement et écologiquement responsables pour rester dans la ligne directrice des AMAP.

Ces événements culturels sont financés, imaginés et créés par ces spect’actrices et spect’acteurs (donc vous !), car c’est avant tout une aventure commune, de partage et de convivialité dans l’idée de faire découvrir une nouvelle façon de voir la culture. À la maison, en ville, à la campagne ou lors d’une balade, tous les lieux sont bons pour imaginer ensemble des événements autour de la musique et des spectacles vivants.

Enfin, c’est une volonté d’appliquer la culture aux idéaux d’égalité, de fraternité, de liberté, d’équité, d’économie sociale et solidaire, de développement durable et de démocratie participative qui sont à la base du projet. Grâce à cette démarche, l’idée est de faire partager la culture au sens large, pour ouvrir les esprits.

D’où vient cette idée ?

Des actifs lancent la première AMAP de légumes autour de Montpellier en janvier 2004. « Mais alors pourquoi ne pas transposer ce concept à la culture et au spectacle vivant ? » se dit-il.
L’été 2009, un premier “laboratoire” d’AMAP culturelle voit le jour en région dans la Ferme AMAP du Lamalou au Mas de Londres, au pied du Pic Saint-Loup. Appelé “Un été à la ferme du Lamalou”, il s’agit pour les spectateurs de s’engager à l’avance à participer aux 3 soirées à la ferme. Le concept fonctionne. Dans le même temps sur le plan national, Olivier Lanoë met en place AMACCA – sorte de charte des AMAP culturelles – qui servira d’exemple.

Dans la région languedocienne, l'AMA-Pop. propose des événements culturels éthiques :

  • lieu et accueil humains
  • souplesse des rituels
  • égalité salariale totale entre les participants professionnels
  • participation active des spectateurs (d’où le terme spect’acteur·trice !)
  • choix artistiques compatible et en cohérence avec les idéaux de l’association...

Aujourd’hui, il est temps de mettre en œuvre cette aventure.

Comment ? Tout d’abord en organisant des événements culturels ensemble, puis en créant un réseau régional solidaire de lieux et événements culturels indépendants. Enfin, en réunissant des conditions particulières pour avoir la possibilité d’une évolution dans la relation spectateurs – professionnels du spectacle.

https://www.facebook.com/AMA.pop.21
http://www.alternatives34.ouvaton.org/amap:ama-pop:ama-pop

Merci à Grizette pour son article !

Contact : 0687552838 ondiraitlesud@riseup.net

h

helene gibouin

07/11/2017
renouvelé :)
Signaler la page