OPEN WORLD INTERNATIONAL SCHOOL

Éducation et formation

Ecole d'enseignement bilingue primaire & secondaire

Nos actions en cours

À la une

Nous faire un don 1

Achetez nos produits 1

Qui sommes-nous ?

Cette école a vu le jour en 2012 car nous voulions croire en une école libre, une école recentrée sur l’enfant. Car, en France, la liberté éducative ne va pas de soi. Elle fait peur. De ce fait, le système éducatif est olympien, centralisé ; l'autonomie, la créativité, les initiatives, le 'bon sens' sont mis à mal.


Open World International School accueille aujourd’hui 160 élèves de la petite section de maternelle à la seconde. Régi par une association Loi 1901 à but non lucratif, Open World propose un cursus bilingue anglais-français, respectant le programme de l'éducation nationale et le programme international de Cambridge. Nous proposons un double cursus, bilingue et donc différent du programme de l’éducation nationale. Nous sommes par conséquent désignés « école hors contrat » et ne recevons aucune subvention et aide financière.

Aujourd'hui, sortir de l'école "unique" en proposant une alternative pédagogique (école Montessori, école bilingue, école pour enfants en difficultés, etc.) est un vrai parcours du combattant. Mais le jeu en vaut la chandelle et les efforts sont gratifiants. Nous, parents, éducateurs, sommes en effet convaincus qu'il ne peut y avoir une seule école, une seule méthode. Faisons confiance en l'enfant, faisons confiance au corps enseignant, libérons les écoles des lourdeurs bureaucratiques, des entraves technocratiques, des lobbies qui paralysent le système. Chacun protège sa sphère de privilèges mais cela est toujours au détriment de quelqu’un, en l’occurrence l’enfant ! Il n’est plus possible de voir autant d’enfants en détresse scolaire aussi jeunes, il n’est pas tolérable de voir autant de harcèlement à l’école, il est insupportable de voir autant d’enfants avec de gros potentiels et pourtant freinés, bridés, … tant d’inégalités à force de vouloir uniformiser…  pour toutes ces raisons et tant d’autres, nos efforts sont gratifiants !

Osons remettre en question un système scolaire qui n’est plus, ni performant ni bienveillant. Nous ne voulons pas travailler « contre » lui, mais espérons secrètement, humblement lui montrer la voie de ce qui est possible, autrement.

Un jour, l'éducation nationale repensera son fonctionnement, dans le fond et non la forme, mais cela demandera certainement encore quelques années. Les écoles hors contrat qui florissent sont la conséquence de cette inertie ou lenteur d’une institution préhistorique devenue inhumaine. Car on crée une école hors contrat pour répondre à un manquement, un besoin auquel notre système scolaire ne répond plus aujourd'hui. Et pléthores sont les exemples d’enfants qui pour une raison x ou y ne rentre pas dans ce moule, n’y progresse pas bien ou n’y sont pas heureux.

Les écoles indépendantes ont toutes leurs places et doivent être défendues tant que notre système éducatif ne fera pas peau neuve. Et peut-être que notre académie s’inspirera un jour de toutes ces initiatives privées pour avancer et revenir dans le peloton de tête mondial de l’éducation (prenant en compte le niveau d’instruction et l’épanouissement des élèves). Mais en attendant, si on ne peut changer le système de l’intérieur, innovons de l’extérieur.