Belle de Mai à l'assaut du ciel

par organon art compagnie

Faire un don

Belle de Mai à l'assaut du ciel

par organon art compagnie

Faire un don
Belle de Mai à l'assaut du ciel - organon art compagnie

Création d'un spectacle de théâtre-documentaire-musical le 3 et 4 mai 2019 à la Friche de la Belle de Mai

Quel est le projet ?


Belle de Mai à l'assaut du ciel est un spectacle de théâtre documentaire musical écrit, composé et joué par 180 adolescents sous la direction d'un collectif d'artistes pluri-disciplinaire.
Nous nous servons comme terreau thématique et documentaire de l’histoire du bataillon de la Belle de Mai lors de l’insurrection de la Commune de Marseille en 1871. A l’aide d’ateliers-d’écriture, composition musicale, vidéo, journalisme, théâtre, BeatBox.
Ce premier bataillon se formera dans le quartier pauvre et fortement composé d'immigrés de la Belle de mai ; ils seront les premiers à prendre les armes et les derniers à les rendre. De ce bataillon nous connaissons peu de choses, juste sa typologie, à savoir; il était composé de plus de 70% d’immigrés. De quoi le bataillon de la Belle de Mai est -il le nom ? C’est une narration avec un centre creux dont nous partons sonder l’écho.

 
Répétition de l'orchestre au Conservatoire.

La réalité propre à la Belle de Mai et sa périphérie en ce XXIème siècle, est celle d’un des quartiers les plus pauvres de France, certes, mais aussi celle d’un lieu où un grand nombre d’habitants ne vote plus ou peu, se sentant dépossédés des perspectives collectives ( près de 64% d’abstention pour les élections législatives de 2017 sur le quartier de la Belle de Mai). Se sentir citoyen se traduit aussi par la faculté de s’identifier au récit historique collectif, servant notamment de ciment au vivre ensemble.

Aujourd’hui, que ce quartier a malheureusement retrouvé sa stratification sociale du XIXème siècle, que ce serait-il déposé de ce bataillon dans l’imaginaire de ces enfants du quartier, leurs descendants typologiques ? Comment ce moment le plus inclusif de l’histoire de France a-t-il assimilé ces  «  étrangers » à ce pan de notre histoire patrimoniale ? Et surtout en quoi les manifestations pour un habitat digne pour tous à Marseille en 2019, sont-elles des émanations de ce moment insurrectionnel de notre histoire collective ?

Travailler sur ce segment historique, le plus inclusif de notre Histoire patrimoniale, tend à renforcer le sentiment d'appartenance à un espace historique commun. Notre projet donnera aux adolescents dans le besoin ou dans la difficulté le moyen de s’exprimer alors même qu’ils ne seraient pas capables de le faire via des canaux « classiques » de communication.

A travers la création d’une pièce documentaire musicale et les ateliers qui la constitueront, nous pouvons contribuer à créer du lien et à permettre aux jeunes de se considérer autrement qu’à travers leur situation personnelle. Ce travail vise à désectoriser l'Histoire (intime/collective), l'espace (l'hyper-centre/périphérie), les établissement scolaires, les classes sociales et les origines.

Belle de mai à l'assaut du ciel permet aux enfants de se cartographier dans un dialogue entre Histoire et présent.

Tournage au jardin Levat, à la Belle de Mai

Tournage au jardin Levat dans le quartier de la Belle de Mai.

Aïssa explique le projet aux collégiens en CHAM 

D'où vient le projet ?


En tant que porteurs de projets, nous -Valérie Trébor et Fabien-Aïssa Busetta- sommes issus de ce quartier tristement connu pour être le plus pauvre de France en ce début de millénaire. Nous sommes touchés par l’injustice sociale prenant des adolescents entre ses crocs à moins de 3 kilomètres de la plus grosse concentration de millionnaires au mètre carré (le Roucas Blanc).

Marseille, ville de paradoxe, retrouve dans certains endroits sa stratification sociale du XIXème siècle avec une très forte ethnicisation de la pauvreté. Les diagnostics suivant nous ont fortement motivés pour prendre cette création artistique à bras le corps :
  • La non appropriation des lieux et outils culturels des quartiers des 2ème et 3ème secteurs par les habitants de ces quartiers.
  • Des programmations artistiques éloignées dans leurs formes et leurs contenus des jeunes habitants de ces aires défavorisés.
  • Des distributions artistiques ne reflétant pas la typologie raciale, réelle des zones urbaines françaises, et de fait l'impossibilité pour les jeunes générations de s'approprier le contenu des œuvres qui y sont diffusés.
  • Le manque d'estime de soi au sein de la collectivité.
  • Une rupture entre les récits vécus et les récits représentés.
  • La sectorisation des opérateurs culturels
  • La sectorisation des établissements scolaires
  • Un manque de narrations historiques inclusives à l’endroit des enfants issus de l’immigration.
Il nous est apparu important de répondre à ces problématiques en faisant travailler ensemble ces publics et structures à travers une création de théâtre documentaire musical.

L’objectif est la rencontre des publics qui ne se côtoient pas ou se connaissent mal pour partager une expérience de création artistique et
apprendre à vivre ensemble.

Travail avec les CHAM des collèges Thiers et Longchamp au Conservatoire de Marseille



Synopsis

Des enfants des écoles du quartier ont été sommé de faire œuvre commune en faisant un film promotionnel touristique sur leur quartier ,dans le but de récolter des fonds pour sauver leurs établissements de la vétusté.

Au début de la fiction, nous les retrouvons sur un plateau de théâtre transformé en studio d'enregistrement, afin de faire la postsynchronisation de leur film.

Au fur et à mesure que la séance de postsynchronisation avance, le malaise s'installe, les esprits s'échauffent. Une tentative d'insurrection va avoir lieu, le fantôme du bataillon de la Belle de Mai revient à la mémoire de certains : à quoi va leur servir l'Histoire au regard du présent?

    Atelier de BeatBox avec Micflow

A quoi servira l'argent collecté?

Bien que nous soyons déjà aidés par divers organismes publics et privés, nous n’avons pas encore réuni la totalité du budget prévisionnel du projet pour le mener à bien.
Nous nous servons des avancées sociétales de la Commune afin de faire rayonner dans le temps et l’espace cette œuvre coconstruite avec les jeunes.
Nous travaillons entre le macro et le micro, à savoir l’histoire collective de la Commune et l’émancipation qui dialogue avec le micro de l’histoire individuelle de ce temps qu’est l’adolescence.
Par la voie de la médiation intersectorielle et intergénérationnelle nous faisons rayonner le projet du plateau de théâtre au plateau politique (au sens des affaires de la cité). Le projet est un trait d’union, une passerelle entre le champ citoyen et le champ des arts.
A cette fin, en dehors des ateliers en temps scolaires et extra scolaires nous proposons un parcours du spectateur, par exemple, nous menons des groupes constitués d’enfants de différents établissements voir des films (« Les révoltés »), des pièces de théâtre (« Le massacre des italiens »), des expos (Regards Migrants), des concerts (Ciné concert King-Kong…) tout le long de l’année 2019.
Un groupe de jeunes reporters a été constitué afin de réaliser des portraits des figures emblématiques du quartier ou des militants associatifs qui seraient les héritiers de ce Bataillon de la Belle de Mai. Un travail sur l’en commun à travers le réseau associatif du quartier.
C’est pourquoi nous sollicitons votre soutien afin de financer ce travail qui n’est pas subventionné par les institutions.

Groupe reporter, interview du collectif des Brouettes

Semaine de répétition pour le théâtre et la danse à la Friche la Belle de Mai 

Notre équipe

  • Valérie Trébor Comédienne-Metteur en scène-chanteuse
  • Fabien-Aissa Busetta Dramaturge-Metteur en scène-Performer
  • Richard Dubelski Compositeur-Musicien-Direction musicale
  • Mike Flow Artiste Beatboxer
  • Sedef Ecer Auteure Dramatique
  • Fanny Blondel Auteure-Parolière
  • Dorothée Sebbagh Scénariste-Cinéaste
  • Aurélien Desclozeaux Danseur-Chorégraphe
Micflow, Fanny, Richard, Valérie et Aïssa en réunion pour l'élaboration du spectacle 

Qui nous soutient déjà?

Dans cette aventure, nous sommes accompagnés par:

Le calendrier

  • De septembre 2018 à Février 2019
MUSIQUE/COMPOSITION
ECRITURE CHANT
ECRITURE TEXTE

  • De janvier 2018 à Mars 2019

ATELIER DOCUMENTAIRE

  • De janvier à avril 2019

ATELIER CHORALE/ORCHESTRE/THEATRE/BEATBOX

  • De janvier à Mars 2019

ATELIER VIDEO

  • D’octobre à avril 2019

ATELIER REPORTERS

REPETITIONS ET REPRESENTATIONS

27 Février et 28 Mars : Répétition au Conservatoire "Pierre Barbizet" avec l'orchestre, les choeurs et le BeatBox
27 et 28 Avril : Tous les groupes à la Friche Belle de mai
2 mai :Répétition générale à la Friche
3 et 4 mai : Représentations sur les Grands Plateaux de la Friche de la Belle de Mai
  • Entre Septembre et Décembre 2019
  • Répétitions et Reprise du spectacle en option Opéra de Marseille et/ou Théâtre Toursky
  • Constitution d'une chorale avec plusieurs chorales d'école primaire avec comme répertoire les chants écrits par les élèves de CHAM et mis en musique par le compositeur Richard Dubelski

Contact


Mail: b2malassautduciel@gmail.com
Tél: 06-68-49-95-54
Adresse: Cité des associations BAL 33693
La Canebière 13001 Marseille





Making of du tournage pendant les vacances de Février


Donner 10 euros

Merci

Donner 20 euros

Un grand merci+1 place pour le spectacle + votre nom sur la grande affiche avec tous les donateurs

Donner 20 euros

Merci + 1 place pour le spectacle++Votre nom sur la grande affiche avec tous les donateur

Donner 20 euros

Merci beaucoup

Donner 50 euros

Merci + 2 places pour le spectacle++Votre nom sur la grande affiche avec tous les donateur

Donner 50 euros

Merci énormement

Donner 100 euros

Un grand merci + 4 places pour le spectacle+Votre nom sur la grande affiche avec tous les donateurs +Mention de votre soutien avec votre nom sur nos supports de com du projet! site internet-FB-Instagram-Links

Donner 2500 euros

Grands donateurs

Donner 5000 euros

Très grands donateurs

Donner 50 euros

Un grand merci+2 places pour le spectacle + votre nom sur la grande affiche avec tous les donateurs + Mention de votre soutien sur la page de la compagnie

Donner 100 euros

Un grand merci + 4 places pour le spectacle à l'opéra Votre nom sur la grande affiche avec tous les donateurs +Mention de votre soutien avec votre nom sur nos supports de com du projet! site internet-FB-Instagram-Link

Donner 150 euros

Un grand merci + 6 places pour le spectacle à l'opéra Votre nom sur la grande affiche avec tous les donateurs +Mention de votre soutien avec votre nom sur nos supports de com du projet! site internet-FB-Instagram-Link

Donner 200 euros

Un grand merci + 8 place pour le spectacle à l'opéra +Votre nom sur la grande affiche avec tous les donnateurs+Mention de votre soutien avec votre nom sur nos supports de com du projet! site internet-FB-Instagram-Link

Donner 1500 euros

De 1500€ à 4500€

20 places pour vos employés +Les contreparties précédentes +Mention de votre soutien avec votre nom + logo sur nos supports de com de l'association pendant 1 an: site internet-FB-Instagram-Link Entrerprises-Mécènes-Fondations: Contactez-nous L’ensemble des versements à organon art compagnie permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du Montant de ces versements, pris dans la limite de 5 / 1000 du C.A. H.T. de l’entreprise. Au-delà de 5 / 1000 ou en cas d’exercice déficitaire, l’excédent est reportable.

Donner 5000 euros

Grands donateurs + de 5000€

contactez nous: L’ensemble des versements à organon art compagnie permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du Montant de ces versements, pris dans la limite de 5 / 1000 du C.A. H.T. de l’entreprise. Au-delà de 5 / 1000 ou en cas d’exercice déficitaire, l’excédent est reportable.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
A
Agnes Pannetier
06/05/2019
m
mathilde rubinstein
04/05/2019
J
Jacques nicolini
04/05/2019
Signaler la page