Le Samovar de Raphaël Reboul

par Parad Films

Faire un don

Le Samovar de Raphaël Reboul

par Parad Films

Faire un don
Le Samovar de Raphaël Reboul - Parad Films

Aidez-nous à financer ce magnifique Court-Metrage

Présentation et Origine du projet


"Le Samovar" est un film parlant des liens émotionnels et familiaux sur lesquels pèsent des pressions invisibles.

Ce film fait partie d’une série de courts-métrages, mêlant personnages et histoires différentes. Cependant, cette série à pour concept de créer des éléments communs dans le récit de chaque épisode, afin de trouver une continuité logique entre chaque film.

L’idée générale de ce projet réside dans la volonté de constituer un groupe de différents profils afin de créer une collection de Courts-Métrages enthousiasment dans l’ambition d’un long métrage. A l’instar des films « Les nouveaux sauvages » de Damian Szifron ou « Taxidermia » de Gyogy Palfi, chaque film de notre série abordera une thématique ouverte, mais pour autant commune à tous.

Dans un souci d’efficacité ces films sont donc soumis à une série de contraintes créatives permettant d’assurer la mise en œuvre globale du projet.

Compte tenu de la situation actuelle, liée à la crise sanitaire, réaliser ce projet est intéressant car tous les films reposent sur les codes du Film Noir. Ce genre venant d’une époque où les studios n’avaient pas beaucoup d’argent, et où les réalisateurs ont dut user d’ingéniosité pour diminuer les coûts de production.

Nous sommes une équipe de jeunes diplômés d’école de cinéma, et nous sommes aujourd’hui dans les mêmes circonstances que ces réalisateurs. Ce projet est pour nous un challenge économique et artistique que nous surmonterons grâce à votre aide et votre générosité.

Note d'Intention: Le Samovar



Posée sur la table, une théière russe appelée « Samovar », fait bouillir de l’eau et produit un thé noir très fort. L’ustensile est en deux parties : à la base, un corps chauffant, sur lequel est ensuite placée une théière classique afin de faire l’infusion. Étymologiquement, la racine du mot « Samovar » renvoie à une signification double : « bouillir de l’intérieur », et « s’éditer/se transformer soi-même ».


Cette double définition du Samovar est ce qui a incité l’écriture de ce film. Elle fut également guidée par la matérialité de l’objet : le Samovar est un objet ancien, enveloppé  de traditions et de pratiques, qui véhicule un goût pour l’exécution des choses suivant un certain ordre. Et qui dit « ordre » et/ou « tradition », évoque directement ce qui s’enseigne, se passe, se transmet ; avant tout en famille.

Mais si l’objet du Samovar incarne une époque passée, un usage précis, sa racine étymologique renvoie un écho tout à fait différent. La tradition, en effet, « s’édite soi-même » aussi peu qu’elle se transforme par sa propre volonté. Elle est souvent changée par la force des choses, transformée au gré des évolutions de ses pratiquants. A l’opposé, le Samovar, « bouillant de l’intérieur », malgré son immobilisme matériel et sa permanence dans la tradition, par ce qui le constitue viscéralement - transforme et crée. C’est justement par une pratique de la tradition qu’il crée une situation nouvelle : la mise en ébullition de son corps l’amène naturellement à se transformer, à s’éditer lui-même.

Le Samovar dépeint de part en part une partie de chasse, à travers laquelle se dresse la relation entre un Père et son Fils. On retrouve le leitmotiv des différents films du collectif « les Apaches » : l’esprit d’équipe, ici incarné et réfléchi à travers la tradition de la chasse. La pratique, immuable dans le temps et souvent familiale, donne naissance à de véritables familles de chasseurs, se perpétuant de Père en Fils depuis des générations. De cette manière, elle incarne aujourd’hui une idée ancienne de la société, et par extension, de la famille la pratiquant. Aujourd’hui, la chasse est régulièrement associée (souvent à juste titre) à une aura patriarcale, masculiniste, dont la pratique transmet de Père en Fils une série de valeurs et d’idées. Il s’agit ici d’en filmer la transformation.

Notons que ce film n’a pas pour volonté d’être une critique sociale de la chasse, ni des personnes la pratiquant. Plutôt, ces thèmes font office de décor servant à expliciter la contrainte et la pression qui peuvent s’exercer sur une relation, ici parentale/filiale, afin d’illustrer la difficulté de se définir et se redéfinir lorsqu’une atmosphère enveloppe notre vie, et projette sur nous le poids d’une identité.

Il ne s’agit donc pas d’effectuer une critique, politique ou sociale, de telle ou telle pratique, mais d’en observer les individus : par quoi sont-ils mus ? Quelles perceptions extérieures pèsent sur eux ? Et surtout, comment y répondent-ils ? 

 

Un mot du Réalisateur:

Ma profession est acteur, et cette réalisation est avant tout une invitation pour moi : une invitation de la part de collègues que j’estime, et avec qui j’ai travaillé à plusieurs reprises. C’est donc avec la plus belle bande qui soit que nous avons voulu créer une aventure qui nous tient à cœur. Notre esprit d’équipe se manifestera tantôt à l’écran, tantôt en coulisses – même si cette collaboration sera assurément plus tranquille que les thématiques de nos films.

Mon intention est de créer un plateau proche des acteurs, afin que les scènes soient traitées finement et simplement. J’ai une grande confiance en la capacité de cette équipe à travailler avec une sensibilité toute particulière à l’égard des décors et des personnages qui s’y trouveront. Allant à l’essentiel, nous avons à cœur de réaliser un film très proche de son sujet. Cette proximité assure l’immédiateté du processus, prodiguant un regard incisif qui permet de capter une instantanéité, loin de tout jugement ou discours. Il s’agit d’une sensation avant tout.

A quoi servira l'argent collecté ?

Vos dons nous seront essentiels pour trouver le meilleur décor possible, mais aussi pour nourrir et déplacer notre équipe.

Notre équipe

Scénariste Réalisateur: Raphaël Reboul

1er Assistant Réalisateur: Joris Garcia Recio

Production: Laëtitia Arnaout

DoP: Pablo Fontana

Ingénieur Son: Elias Graziani

Maquillage: Charlotte Galland

Monteur et Étalonneur: Ludovic Rocle



Donner 5 euros

Merci

Remerciement générique

Donner 15 euros

Oh c'est gentil

Comme précédemment + photos tournage

Donner 30 euros

Mais wouah!

Comme précédemment + visuel du film

Donner 50 euros

Arretez vous allez nous faire rougir

Comme précédemment + Lien du film

Donner 100 euros

Vive vous!

Comme précédemment + Invitation avant première

Donner 150 euros

Nous vous aimons

Comme précédemment + invitation pour 1 jour de post-production

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Parad Films. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Anonyme
20/10/2021

A propos de l'organisme

5911A Production de films et de programmes pour la télévision

RNA : W751258584

Signaler la page