Partage sans Frontières

Action sociale
Inscrite au au JO le 5/01/81 sous le n° D. 6242. , "Association ayant pour but : contribuer à rendre l'opinion publique plus sensible aux problèmes des défavorisés des pays pauvres du monde. Aider des projets de développement destinés
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission

QUI SOMMES NOUS ?

Une association créée en décembre 1980, déclarée selon la loi de 1901, sans but lucratif, sans appartenance confessionnelle, politique, ethnique.
PARTAGE SANS FRONTIERES regroupe environ 700 personnes qui l’aident à des titres divers, dont un peu plus de 100 membres actifs. L’association est dirigée par un Conseil d’Administration, se réunissant une fois par trimestre, composé de membres élus après un stage d’un an comme auditeurs libres.
Il existe 3 groupes de PARTAGE SANS FRONTIERES : Drôme – Ardèche, Saint Martin la Plaine (42), Mornant (69)
A l’exception d’une secrétaire à 1/3 de temps, rémunérée par l’association, tous les autres membres de l’équipe sont bénévoles. Ils paient eux-mêmes leur voyage lorsqu’ils se rendent en mission dans les pays où nous intervenons.

PARTAGE SANS FRONTIERES poursuit deux buts essentiels :

INFORMER ICI :

Il s’agit de faire prendre conscience à notre entourage du déséquilibre grave existant entre de nombreux pays du monde et les quelques pays industrialisés du Nord de la planète. Il s’agit de rappeler l’importance qu’il y a à coopérer avec les pays du Tiers Monde pour tenter de résoudre des problèmes qui concernent aussi bien le monde des riches que celui des pauvres : les migrations, l’environnement, la sécurité, le développement durable…

Nous disposons de plusieurs moyens :

  1. Le bulletin trimestriel de l’association : son éditorial est bien souvent une réflexion sur des thèmes d’actualité intéressant les relations entre pays du Nord et du Sud. Il fait également le point sur les actions engagées par PSF dans le Tiers-Monde et donne des nouvelles sur la vie de l’association.
  2. Les réunions publiques ou privées : adaptées aux différents publics concernés : scolaires, adultes, elles permettent d’évoquer les problèmes des populations avec qui nous travaillons et de présenter les projets soutenus par l’association.
  3. Les expositions : elles permettent de présenter des objets d’artisanat en provenance du Tiers-Monde, l’action menée par l’association, d’établir le contact avec le public en lui faisant découvrir des cultures différentes.

ACCOMPAGNER LA BAS :

Constater, mais ne pas s’incliner devant la misère et l’injustice reste toujours le moteur de notre désir d’aider.
Dès le début de son action, PARTAGE SANS FRONTIERES a souhaité intervenir auprès des groupes les plus pauvres en finançant plus particulièrement des projets destinés à assurer la promotion en milieu rural ainsi que la formation des jeunes et des femmes. Ces projets émanent des groupes eux-mêmes et tentent de répondre vraiment aux besoins exprimés.

Soutien à des projets de développement

En Equateur : depuis 1981, nous travaillons avec le C.E.A.S (Centre d’Etudes et d’Actions Sociales). Cet organisme, intervient auprès des communautés indiennes très marginalisées de la province du Chimborazo au centre du pays.
PARTAGE SANS FRONTIERES a financé les projets suivants : adductions d’eau, coopératives d’élevage (ovins, bovins, cochons d’inde), achèvement de maisons communautaires, mise en place d’une banque de semences, redémarrage d’une activité de tissage de la laine, puis, à la suite de l’épidémie de choléra de 1991, construction de latrines. En tout, plus de 10.000 personnes ont été ou sont concernées par ces programmes.

Au Pérou : dès 1981, PARTAGE SANS FRONTIERES s’est intéressé aux actions menées dans les immenses bidonvilles de Lima par une association péruvienne d’origine suisse, “Taller de los niños” (Atelier des enfants).
Avec notre association, deux écoles maternelles (quartiers de “Mirones Alto” et “Mariscal Cáceres”) ont pu être construites. PSF a également pris en charge l’équipement d’un centre de formation à la coupe, à la couture et à la coiffure pour les femmes des bidonvilles, afin que celles-ci puissent élever leurs enfants et se former professionnellement.
PSF finance la formation d’employées de maison pour permettre à des jeunes filles d’acquérir des connaissances qui les valoriseront auprès de leurs futurs employeurs.
Elle soutient les projets auprès des mères adolescentes des bidonvilles du cône Nord de Lima.
PSF a soutenu un projet de cinéma itinérant mené par Imagenes donde Andes.

En Bolivie : PARTAGE SANS FRONTIERES a financé l’acquisition de livres scolaires pour trois bibliothèques.
Par ailleurs, PSF a financé la construction de routes, d’écoles et a participé à la constitution de micro entreprises.
PSF soutien aussi un projet d’aide à l’enfance maltraitée dans la ville d’El Alto.
Avec l’association CAPACES, PSF a mis en place une formation pour des techniciens ruraux spécialisés en arboriculture.
Avec CADEMCA, Partage sans Frontières soutient la formation professionnelle des jeunes filles.

A Madagascar : l’association oeuvre en relation avec une congrégation de religieuses de Saumur, servantes des pauvres, les Soeurs de Jeanne Delanoue. Ces femmes, malgaches et françaises, sont des relais très sûrs et compétents pour les aides à apporter.
Autour d’elles, de nombreux groupes de jeunes ruraux sollicitent notre appui financier, généralement très modeste, pour l’achat de matériel agricole ou scolaire, pour la construction de greniers à riz.
PARTAGE SANS FRONTIERES apporte aussi une aide financière pour la construction ou l’agrandissement d’écoles, de dispensaires, pour la réhabilitation d’hôpitaux de brousse.
Depuis plusieurs années, l’association soutient un orphelinat.

Au Burkina Faso : depuis plus de dix ans PSF travaille avec des groupes de producteurs dans la région de Dédougou. Le soutien est apporté aux jeunes comme aux femmes.
Par ailleurs, PSF soutient une des coopératives scolaires de la ville de Réo.

Au Bénin : avec l’ADEA, PSF s’est engagé dans un projet global dans le Nord du pays à Affizoungo.

En Inde : PSF soutient une école rurale.

Promotion et participation au commerce équitable

Afin d’attirer le public PSF s’est engagé dans l’importation de produits issus du commerce équitable. Venant du Pérou, à travers l’association CIAP,  l’artisanat est mis à disposition des acheteurs potentiels. Avec l’aide d’autres associations des produits alimentaires sont proposés. PSF encourage la constitution de groupes de producteurs en Bolivie et à Madagascar.

Siège social

BP 6 26270 Saulce

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
Notre communauté

Nos supporters

Drogue Chazalet Idelette
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association IRISCOP
IRISCOP
Association KIWANIS LYON CONFLUENCE
KIWANIS LYON CONFLUENCE
Association Enda Europe
Enda Europe
Association Entr'act
Entr'act
;