Aidez-nous - Participez aux frais du procès éolien de Basse Marche en Limousin

par Patrimoine-Environnement

Aidez-nous - Participez aux frais du procès éolien de Basse Marche en Limousin

par Patrimoine-Environnement

Aidez-nous - Participez aux frais du procès éolien de Basse Marche en Limousin - Patrimoine-Environnement

Nous vous invitons à contribuer à ce pourvoi et au règlement de la lourde condamnation que nous subissons.

Face à dix permis de construire accordant en juin 2011, vingt-quatre aérogénérateurs de 145 mètres de haut, dont six visibles depuis les remparts de la célèbre collégiale du Dorat et dix-huit encerclant la chapelle romane classée de Sainte-Marie de la Plain (trois au sud-Est, six au sud-ouest et neuf au nord), la fédération nationale Patrimoine-Environnement, des associations locales et des particuliers ont fait recours auprès du Tribunal de Limoges qui les a regroupés en six affaires et les a tous annulés pour défaut de prescriptions explicites (non jointes aux arrêtés), défaut de prise en compte des chauve-souris ou covisibilité avec ce dernier Monument Historique.


Le Ministère n’a pas fait appel, mais le Promoteur, Ostwind, l’a fait.


Contre toute attente, la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux lui a donné raison.


Elle a considéré que peu importait si des avis, pourtant obligatoires pour l’enquête publique, manquaient, et que la chapelle classée de la Plain, ne seraient pas encerclée par ces projets puisqu’un premier permis de construire délivre autorisation de construire 6 machines mais que la Cour n’a pas connaissance d’autres projets pouvant impacter cette chapelle, puis, que le second permis délivre autorisation de construire 4 machines, mais qu’elle n’a pas connaissance d’autres projets pouvant l’ impacter, et ainsi de suite jusqu’à 18  !...


De plus, elle a fait fi de la lettre de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) qui atteste pourtant que nous sommes sur un couloir principal d’oiseaux migrateurs et de l’avis du « Groupement d’Etudes des chauves-souris en Limousin » qui avait donné un accord sous réserve de déplacements de machines et études supplémentaires, ce qui n’a pas été fait.

L’éolien géant n’est d’ailleurs pas écologique, comme le souligne le dossier du trimestriel l’Ecologiste, en ligne sur le site de l’ « Association sauvegarde patrimoine paysages haut-Limousin basse-Marche » (aspphel.free.fr).


En outre, les défenseurs de paysages que nous sommes sont condamnés à régler 3000 € dans chacun de ses six arrêts, soit un global de 18 000 € à Ostwind.


Nous avons tenté un pourvoi au Conseil d’Etat qui malheureusement vient d’être rejeté.

Mais des recours au niveau européen sont encore possibles et à l’étude.


Quoiqu’il en soit, il nous faut régler 18 000 € maintenant.


Nous vous invitons à alléger cette note en nous aidant par un don en ligne, qui vous donnera droit à reçus fiscaux au titre de 2016 : .


Vous pouvez aussi envoyer un chèque à l’ordre de Patrimoine Environnement (20 rue de Borrégo 75020), en précisant au dos, à l’attention de « Solidarité Basse Marche », qui vous délivrera pour les chèques datés de 2015 et arrivés avant le 15 janvier 2016, des reçus fiscaux pour 2015, et sinon, pour 2016.

Si bien que si vous êtes soumis à l’impôt, un don de 3000 € vous reviendra à 1000 €, un de 1500 € à 500 €, un de 900 € à seulement 300 €, etc....

Avec tous nos remerciements d’avance pour votre aide à hauteur de vos moyens et désirs de soutenir beauté, quiétude et possibilités de développement touristique de notre belle France, nous vous attendons très vite !

Donner 10 euros

Donner 25 euros

Donner 50 euros

Donner 75 euros

Donner 100 euros

Donner 300 euros

Donner 1000 euros

Donner 1 euros

Montant libre

Donner 1500 euros

Donner 3000 euros

Association Patrimoine-Environnement

Patrimoine-Environnement

Association nationale reconnue d'utilité publique et agréée au titre de l'environnement - la Fédération Patrimoine-Environnement regroupe les associations loi 1901 qui se consacrent à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine bâti, de l’environnement et du cadre de vie.

Jacqueline CORNET
30/11/2016
Courage pour continuer la lutte.
Claude Féru
28/11/2016
Anonyme
08/11/2016