Trash Is Nice - Recyclage et réemploi du plastique au Cambodge

par Plastic Cells

Faire un don

Trash Is Nice - Recyclage et réemploi du plastique au Cambodge

par Plastic Cells

Faire un don

Fabriquer au Cambodge les machines Precious Plastic qui permettent de recycler les déchets plastiques et fabriquer de nouveaux objets

 

  Présentation du projet

Le projet Trash Is Nice propose de recycler les déchets plastiques en construisant les machines Precious Plastic. Ces machines, inventées par Dave Hakkens permettent de broyer les déchets plastiques récupérés afin de les fondre et mouler de nouveaux objets.

Notre projet est de construire ces machines au Cambodge et aussi de proposer ateliers et temps d'échanges sur le sujet de la pollution plastique, très présente au Cambodge ainsi que la réduction des déchets et les manières de réutiliser ces derniers.
Le but est aussi de construire ces machines en lien avec la population afin qu'elle s'empare de cet outil et puisse s'en servir de manière autonome, ce qui permettra à terme aux utilisateurs de recycler leurs déchets et fabriquer des outils ou accessoires dont ils ont besoin, leur évitant ainsi de devoir les acheter.


1) Precious Plastic, c'est quoi ?

C'est un ensemble de machines, inventées par le hollandais Dave Hakkens, qui a mis à disposition tous les plans et tutoriels nécessaires à leur construction en accès libre. Il a aussi contribué à la création d'une communauté autour de ces machines, rassemblant tous les porteurs de projets Precious Plastic à travers le monde. Des gens de partout ayant une volonté commune : trouver une solution, à son échelle pour développer des techniques de recyclage des déchets plastiques, qui sont trop nombreux et pour lesquels il manque trop souvent d'infrastructures de ramassage des déchets, notamment pour des pays comme le Cambodge, où l'incinération des déchets est la méthode la plus utilisée.




Precious Plastic se compose de 4 machines:

          - La broyeuse, qui va permettre de broyer les déchets plastiques et en faire des copeaux. Ces derniers pourront être utilisés dans une des 3 machines suivantes:

          - L'injecteur. Il permet de fondre les copeaux de plastiques par le biais d’une petite résistance chauffante, et de les injecter dans un moule que l’on aura auparavant fabriqué.

          - L'extrudeur. Chauffe et fond les copeaux de plastiques en formant des fils qui pourront servir de matière première pour les imprimantes 3D. Ces fils de plastiques peuvent aussi être utilisés tels quels, enroulés autour d’un moule, d’un manche,...

          - Le compresseur. Un four dans lequel le plastique est chauffé puis compacté dans un moule.

2) Description des étapes du projet

L'équipe porteuse du projet est située à Toulouse (31). En attendant de partir pour le Cambodge en février 2019, nous construisons les machines en lien avec le collectif IPN afin de s'entrainer, expérimenter cet outil pour avoir des bases solides et les construire plus facilement lorsque nous serons au Cambodge.
Les machines construites à Toulouse seront intégrées dans le projet d'une association locale, pour qu'elles continuent à servir et donnent l'envie à d'autres de les construire. Il est aussi envisagé qu'elles soient utilisées lors d'évènements et de festivals, notamment pour l'édition 2019 du festival ATOM.

Vous pouvez suivre l'évolution de notre travail à Toulouse (et ensuite au Cambodge) sur notre page facebook : www.facebook.com/TrashIsNice







Le 6 février 2019, les membres de l'équipe s'envoleront pour Phnom Penh. Après quelques jours de découverte du pays, nous irons dans la ville de Chiro, rejoindre les équipes de l'association Sourires et de l'ONG OBT (Organisation for basic training) Chiro, qui nous accueilleront dans leur atelier et dans lesquels nous commenceront la construction des machines.
En parallèle de cette étape de construction, des animations seront organisées auprès des habitants et enfants, autour du thème de la pollution plastique, des déchets, et comment les réduire au quotidien.
Une fois la construction des machines terminées, des ateliers vont s'organiser autour de leur utilisation. Mais aussi autour de la conception de moules pour fabriquer des objets grâce à celles-ci.
Les objets auxquels nous pensons déjà sont, par exemple : des corbeilles et poubelles, des luminaires, manches de couverts... Nous imaginons aussi un type de création plus artistique, de type sculptures et autres créations plastiques.


3) Objectifs du projet

Réduire la quantité de déchets qui finissent abandonnés ou incinérés à l’échelle d’un village ou d’une petite ville dans un premier temps, en visant l’essaimage dans un plus long terme.

Fabriquer des objets à partir de déchets plastiques broyés puis moulés, organiser des ateliers de conception et fabrication d’objets.
Cette partie du projet permet de répondre à une demande d’objets : manches de couteaux, poubelles, chaises, tables,... qui nécessitent normalement un investissement économique. Sur le long terme, cela peut créer des opportunités économiques pour des personnes qui souhaiteraient lancer leur gamme de production d’objets ou pièces d’art faits de plastiques recyclés.

Sensibiliser la population aux déchets plastiques: leurs impacts environnementaux et sanitaires, ainsi que les caractéristiques des plastiques. Cela se fera par le biais de workshops et ateliers, de journées de ramassage des plastiques puis de leur tri.

Former les utilisateurs afin qu’ils s’approprient cet outil et qu’il perdure : l’idée est que les machines soient auto-gérées par leurs utilisateurs, qu’un système de gestion soit mis en place et qui impacte durablement et positivement la communauté, qui sera la totale bénéficiaire du projet.


Origine du projet


Au-delà de la pollution visuelle, il est aussi connu que les déchets plastiques ont un impact sur l'environnement, autant au niveau direct, par l'ingestion de plastique; qu'indirect, conséquence de la décomposition des matières plastiques, qui libèrent ainsi des polluants et passant de l'état de macro déchet à celui de nanoparticule. Les nanoparticules de plastique présentes dans l'environnement ont une capacité de nuisance très importante, puisque leur taille leur permet de pénétrer les organismes vivants*.

Au Cambodge, où la population est dans une détresse économique (18,6% de la population vit avec moins de 1,25$ par jour), la problématique de l’environnement et de la gestion des déchets est peu prise en compte. Seulement 3 villes disposent d’un ramassage organisé des ordures ménagères: Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville.
Parallèlement, la consommation d’emballages plastiques à usage unique est très importante. A Phnom Penh, chaque personne consomme environ 2000 sacs plastiques par an, contre 200 en moyenne pour les pays d'Europe.

Cela mène donc à des amoncellements de déchets, qui finissent par aller dans des cours d’eau, ou par être brûlés en plein air au centre de villages, près d’écoles... Cette situation, bien que récente, tend à causer des dégâts au niveau environnemental, mais elle est aussi problématique en matière de santé humaine.
Des associations sur place organisent des actions de sensibilisation auprès des populations, mettent en place des alternatives qui permettent de remplacer l’usage du plastique dans certains cas. Par le biais de notre projet, nous voulons intégrer cette dynamique afin de lui donner plus d'ampleur et amorcer un changement des pratiques.

Nous revendiquons donc le fait que la pollution plastique est une pollution chimique environnementale, ayant des conséquences multiples sur l’Homme et l’environnement. Il est nécessaire d’agir sur cette dernière, le plus possible en amont par la prévention mais aussi par une meilleure gestion des ressources et un réemploi organisé des matières plastiques.

Avec ce projet, nous proposons une solution à petite échelle (d'un village, d'une communauté) de réemploi des déchets présents dans l'environnement et aussi prévenir l'apparition de nouveaux.


A quoi servira l'argent collecté ?


Pour que ce projet aboutisse, nous avons besoin de fonds qui serviront à acheter les matériaux qui nous serviront à la construction des machines.

 - Les coûts de construction sont de 1000€ pour construire 1 ensemble de 4 machines (broyeuse, extrudeur, compresseur et injecteur). Nous prévoyons d'en construire au moins 3, nous permettant ainsi d'essaimer le concept dans la région et convertir le plus de gens à cette technique. Ce qui représente donc 3000€ au total.
 - Nous avons aussi besoin d'investir dans des outils et consommables, nécessaires pour fabriquer ces machines. Ces achats représentent un investissement de 1000€, mais nous serviront bien plus longtemps, tout au long du projet.

Cela représente donc déjà 4000€ de frais.

Les dons collectés serviront exclusivement à la fabrication des machines et en aucun cas à nos frais personnels de transport et d'hébergement.



Notre équipe


Dans l'équipe de Trash Is Nice, nous sommes 4. Manon, Alix, Théa et Alexis. Chacun ayant suivi des parcours différents, mais qui se rejoignent très bien sur ce projet.

       Alix, diplômée d'une licence en gestion de projet et d'un DU en gestion de projet dans le développement durable, habituée des demandes de subventions et de l'organisation d'évènements. A l'initiative de ce projet, elle est déjà allée au Cambodge pendant plusieurs mois, ce qui lui a donné envie d'y retourner pour y monter un projet durable et utile, en lien complet avec les habitants.
     Manon, diplômée d'une licence d'art appliqués, son profil donne a Trash is Nice une orientation artistique, un aspect créatif mais qui reste néanmoins terre à terre. Ce sont ses créations que vous pourrez recevoir en contrepartie de votre don :)
     Théa, elle a suivi des études d'Histoire de l'Art et d'Anthropologie, et a travaillé dans une association de promotion de la littérature jeunesse et de lutte contre l'illettrisme, ce qui l'a amenée à faire de l'animation auprès d'un public varié.
     Alexis, paysagiste de formation et maraîcher biologique autodidacte, il a œuvré pendant plusieurs années dans une association d’insertion par l’écologie urbaine.



Pour avoir des nouvelles du projet, savoir où nous en sommes et voir des photos des machines une fois qu'elles seront réalisées sur place, vous pouvez nous suivre sur notre page facebook : www.facebook.com/TrashIsNice

La page facebook de l'ONG OBT Chiro : www.facebook.com/obtchiro

Le site officiel des machines Precious Plastic, pour en découvrir un peu plus sur tous les projets de gens qui les utilisent partout autour du monde : https://preciousplastic.com/






*Lecture à ce sujet, Dans l’océan, le plastique se décompose en des milliers de milliards de nanoparticules polluantes, Science & Vie, Fiorenza Gracci 16 mars 2016.



L’idée est que ce projet soit une graine qui rejoigne les autres déjà existantes, au Cambodge ou ailleurs. Qu’elle soit portée par les personnes qui l’arrosent, qui la font vivre et qui en retirent le fruit tout en ayant un impact positif sur leur environnement.
Nous ne sommes que des êtres humains qui ont foi en la capacité humaine à agir en faveur d’un monde plus respectueux de l’Homme et de la terre qui l’abrite.

Donner 5 euros

ou plus

Immenses Remerciements

Donner 10 euros

ou plus

Immenses Remerciements + une série de photos

Donner 20 euros

ou plus

Contreparties précédentes + une carte postale unique !

Donner 50 euros

ou plus

Contreparties précédentes + Un transfert de photo sur céramique (médaillon de 10cm de diamètre). Photo de paysage ou portrait d'enfant cambodgien, au choix. Oeuvre originale de Florence Richard (pour avoir une idée des transferts : http://florichfoto.wixsite.com/florichphotos/blank )

Donner 100 euros

Carte postale + Un transfert de photo sur céramique (médaillon de 15cm de diamètre). Photo de paysage ou portrait d'enfant cambodgien, au choix. Oeuvre originale de Florence Richard ( http://florichfoto.wixsite.com/florichphotos/blank )

Donner 200 euros

ou plus

Carte postale + Un transfert de photo sur céramique (médaillon de 20cm de diamètre). Photo de paysage ou portrait d'enfant cambodgien, au choix. Oeuvre originale de Florence Richard ( http://florichfoto.wixsite.com/florichphotos/blank )

Donner 500 euros

ou plus

Carte postale + Deux transferts de photo sur céramique (médaillons de 20cm de diamètre). Photo de paysage ou portrait d'enfant cambodgien, au choix. Oeuvre originale de Florence Richard ( http://florichfoto.wixsite.com/florichphotos/blank )

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
L
Lucile Dirat
11/12/2018
M
Mickael Botta
10/12/2018
A
Antonin Baron
09/12/2018
Signaler la page