Centres d’art et féminismes: déontologies, critiques, alternatives

par Polychrome

Les inscriptions à cet évènement sont terminées. Merci à tous les participants !

Centres d’art et féminismes: déontologies, critiques, alternatives

par Polychrome

Les inscriptions à cet évènement sont terminées. Merci à tous les participants !

Centres d’art et féminismes: déontologies, critiques, alternatives - Polychrome

Table-ronde avec Mikaela Assolent (FRAC Lorraine), Virginie Jourdain (La Centrale), Clélia Barbut

Cette discussion portera sur la manière dont les féminismes peuvent informer les pratiques professionnelles dans les lieux consacrés à l’art contemporain. Les activités des professionnel.le.s en art contemporain sont assez peu connues et étudiées, car on a plutôt tendance à éclairer la fabrique des œuvres et leur exposition, c’est-à-dire le travail des artistes, plutôt que celui des personnes qui les accompagnent. L’un des enjeux des féminismes est justement d’inverser ces rapports entre centre et périphérie de l’art et d’en appeler à une prise de conscience des conditions matérielles de production et de diffusion des œuvres, en regard desquelles les femmes sont souvent discriminées. Avec pour conséquence une critique forte de la marchandisation des objets, et de la sociologie élitiste des publics de l’art contemporain.
Les deux centres d’art dont il sera question dans cette discussion se définissent par une démarche alternative et féministe : une collection construite autour de l’éphémère pour le Fonds Régional d’Art Contemporain Lorraine (Metz), un centre d’artistes construit autour de la communauté pour La Centrale (Montréal). L’invitation de Mikaela Assolent (chargée de médiation et de documentation, FRAC Lorraine) et de Virginie Jourdain (coordinatrice des expositions, La Centrale) répond donc à la volonté de discuter de ces « à-côtés » féministes de l’art contemporain, et à les mettre au centre de la discussion. Comment la charge critique véhiculé par les féminismes peut-elle influencer les déontologies du travail culturel ? Comment peut-elle s’articuler avec les différentes missions des centres d’art, comme la collection, la médiation culturelle ou l’accompagnement des artistes ?

École du Louvre, Amphithéâtre Goya

Porte Jaujard
75001 Paris
France

Polychrome

INTEMPESTIF, FENÊTRE SUR CORPS, TABLE DE DISSECTION DES STÉRÉOTYPES, PALETTE DE CONTRE-CULTURES, POLYCHROME PROPOSE DES ÉVÉNEMENTS AUTOUR DE LA REPRÉSENTATION DU CORPS, DU DÉSIR ET DU GENRE. N’AYEZ CRAINTE, LA FLÂNERIE, MÊME SANS GARDE-FOU, NE MÈNE FINALEMENT… QU’AILLEURS.