Abidjan gagnante en poule A !

par Polymatheia

Faire un don

Abidjan gagnante en poule A !

par Polymatheia

Faire un don

Projet d’aide à la création de micro-fermes avicoles au cœur des villes en Afrique Occidentale


Affiche





Présentation du projet

Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le titre, le but de ce projet n'est pas de venir en aide au monde du football africain, la Côte d’Ivoire étant déjà bien positionnée au niveau international. Ce projet consiste à mettre en place une idée novatrice et ambitieuse qui apportera une amélioration sensible de la qualité de vie de la population d'Abidjan.

Laurent-Désiré YOMI, jeune ivoirien de 26 ans, souhaite créer une activité de micro-fermes avicoles en plein centre-ville. : une activité innovante en Afrique, s'inscrivant dans les méthodes d'agriculture et d'élevage raisonnés et privilégiant les circuits courts, pour le plus grand bien des populations locales. Pour mener à bien son projet, le jeune entrepreneur s’appuie sur Linux et les logiciels libres.


Le contexte :

Avec ses 5 millions d’habitants, la capitale économique de la Côte d’Ivoire est la ville la plus peuplée d’Afrique francophone. Comme de nombreuses grandes villes, la pollution par les véhicules routiers y est étouffante et l'air irrespirable. Et les besoins alimentaires sont énormes. Créer des micro-fermes avicoles en centre ville permet de réduire l’empreinte carbone et de consommer localement.

Abidjan, la Manhattan d'Afrique

Origine du projet

Au détours d’échanges sur les logiciels libres entre Monsieur YOMI et un bénévole de Polymatheia, le jeune ivoirien a évoqué son projet de micro-fermes avicoles en plein Abidjan.

Présenté au CA de l’association, le projet a trouvé un écho favorable auprès des membres de Polymatheia. En effet, l’ambition de ce projet est double. D’une part, il s’inscrit dans un programme qui œuvre véritablement pour le bien commun et pour la population locale. D’autre part, l’usage des logiciels libres en Afrique, dans un but professionnel, est suffisamment innovant pour qu’on soutienne ici, en France, une telle démarche .

A quoi servira l'argent collecté ?

Les montants collectés serviront principalement à la construction et à l’aménagement des structures et à la mise en place des outils logistiques pour l’élevage et l’acheminement des produits avicoles, comme le montrent les illustrations ci-dessous :

  • Construction et aménagement des micro-fermes : 38 %

  • Logistique amont et aval (achat de véhicule, déplacements, etc.) : 37 %

  • Communication et valorisation du projet (Côte d’Ivoire & Savoie) : 25 %






Notre équipe

Polymatheia est composée de membres convaincus que les bonnes pratiques informatiques passent notamment par l’usage des logiciels libres et que ceux-ci peuvent être utilisés aussi bien à un niveau personnel que sur un plan professionnel.

Vous souhaitez nous rencontrer ? Discuter autour de ce projet de solidarité internationale ou des logiciels libres ? Pourquoi ne pas passer nous voir à la Maison des associations de Chambéry ? Nous y tenons une permanence tous les mercredis entre 15 heures et 17 heures.

Laurent-Désiré a préparé un petit message à votre attention :


Une version PDF du projet est disponible au téléchargement en cliquant ici.

Vous pouvez faire un don en ligne sur HelloAsso ou au local de l'association à Chambéry. Merci d'avance.

non contractuel


Donner 20 euros

L'œuf ou la poule

Remerciements sur le site Web de l'association

Donner 50 euros

Ma poule à Abidjan

Vous êtes le parrain ou la marraine d'une poule

Donner 100 euros

La poule est dans le sac

Un magnifique tote-bag Polymatheia rien que pour vous

Donner 300 euros

Ma ferme à Abidjan

Votre nom sera donné à l'une des micro-fermes

Vous êtes une entreprise ?

Devenez mécène de notre projet et boostez notre levée de fonds en abondant les dons des internautes !

En savoir plus
Association Polymatheia

Polymatheia

Ensemble, pour aller plus loin avec les logiciels libres

Anonyme

14/11/2017
v

valerie Drosson

25/10/2017
J

Julien Berthet

18/10/2017
J'aurais bien donné mon nom à un élevage de poules, mais d'une j'ai pas les moyens, et de deux j'ai peur que ça porte à confusion... "Il est où, Julien ? Oh, il est encore avec ses poules, il a aidé à monter un réseau en Afrique".Bises à vous ! Jµ
Signaler la page