La collecte est terminée ! Pour plus d’informations, rapprochez-vous de l’association organisatrice Voir la page

Le premier CD de harpes en carton !  

Une Production de l'association Pop'harpe et de Véronique Musson-Gonneaud (La harpe de Mélodie).
Prévente et financement participatif.

undefined

Mélanges pour "popharpes" en carton, harpions et voix…

Les « Popharpe »  (ou "popharpes en carton"), sont des petites harpes qui, du fait de leur petit nombre de cordes et leur absence de mécanisme, ne disposent a priori que d’un répertoire limité.

Enregistrer un répertoire classique avec ces instruments rudimentaires est un défi artistique stimulant et extrême : les limites ne doivent jamais s’entendre.

En faisant preuve d’inventivité,  tant dans la technique instrumentale que dans l’approche musicale, on repousse d’autres limites :   celles de nos propres habitudes.

Pour l’interprète, le seul véritable enjeu est de trouver le juste équilibre entre le respect total de l’œuvre et de sa propre sensibilité.

Extraits audio

  • A. Vivaldi : Concerto en do M pour mandoline, cordes et basse-continue, arrangée pour trio de popharpes
  • Traditionnel judéo-espagnol : "El Rey de Francia", arrangé pour voix, 3 popharpes, 1 archet et 1 harpe gothique (avec la participation d'Eleonora Congiu à l'archet)
  • K. Stockhausen : "Gemini" (Tierkreis), arrangé pour une Popharpe, harpe gothique et voix
  • T. Merula : "Canzonette spirituale alla nina nana", accompagnée par une popharpe et quelques harpions…
  • G. Binchois :  "Triste plaisir", voix et harpe gothique (harpions)

undefined

"Varietas"

"Avant l’emploi du mot « variétés » pour renvoyer à un spectacle composé de « numéros » divers, en particulier dans l’univers du music-hall, le latin varietas a d’abord désigné un concept de la rhétorique antique : une variation des effets oratoires, pour évoluer jusqu’à la Renaissance en un mélange des styles.

Laissons-nous donc guider par l’écoute de ce disque et séduire par l’inventivité des interprètes !  L’auditeur voyage dans un éventail de répertoires depuis une mélodie célèbre du 13ème siècle (El Rey de Francia) jusqu’à des créations de notre 21ème siècle en passant par le baroque. Pourtant au-delà de la diversité des époques apparait une cohésion sonore.

Des modes de jeu variés tissent un discours fourni, rehaussé par une voix de mezzo-soprano : mille nuances d’attaque, sans cesse renouvelées, surgissements d’harmoniques, glissandos, sons claqués, sons frisés ou zingués, jusqu’à des percussions de caisse... Nous nous trouvons plongés dans un univers de cordes pincées.

Mais au fait de quels instruments s’agit-il ? A projet original, instrument original. Il s’agit de trois popharpes et d’une harpe gothique à harpions. Nouveau croisement du médiéval et de la modernité.

La « popharpe » ou harpe « en carton » est une aventure organologique et musicale récente (à découvrir sur le site https://popharpe.com/fr/). Cette harpe « simple » (c’est-à-dire sans mécanisme pour hausser la hauteur des notes données par les cordes, exactement comme au Moyen-Âge, à la différence des harpes classiques et romantiques avec leur système de pédale) est conçue et construite par Véronique Musson-Gonneaud et Pascal Bernard.

Elle s’inscrit dans un projet complet qui articule facture et pratique musicale grâce à la nature « frugale » de leur invention : une caisse de résonance en carton recyclé lève l’obstacle économique du coût et propose ainsi une vraie démocratisation de l’instrument. Et en associant les futurs instrumentistes à la construction de leur instrument, la pédagogie développée suscite une appropriation complète de la popharpe par la connaissance pratique de l’accord et des changements de cordes.    

Quant aux harpions de la harpe gothique, rappelons qu’il s’agit d’un dispositif de frisement des cordes, créant un « parasite » sonore volontaire.

Pour celles et ceux qui douteraient encore de la pertinence du choix des interprètes, je renvoie à la définition de Berlioz dans son Traité d'instrumentation et d'orchestration, au premier chapitre « Tout corps sonore mis en œuvre par le compositeur est un instrument de musique. ».

Défense et illustration de la popharpe, ce disque propose, plus qu’un mélange des genres, un hymne au métissage esthétique, qui représente peut-être notre version actuelle de la Varietas."

Damien Charron, compositeur, ancien directeur de conservatoire, vice-président de l’association Pop’harpe

Programme

  • Para discantar sobre un punto- Enriquez de Valderrabanno –1547
  • Hor ch'è tempo di dormire- Tarquinio Merula –  1638
  • Gemini- Karlheinz Stockhausen – 1974-1975
  • Triste plaisir -Gilles Binchois – début 15 s.
  • Aquarius  -Karlheinz Stockhausen – Tierkreis - 1975
  • Nana-  Manuel de Falla – 1914
  • Fall from your spring-  Alex Nante - 2017
  • Rossignolet du bois- Luciano Berio -1964
  • Une pomme- Damien Charron - 2019
  • La chanson de la mariée- Maurice Ravel –1906
  • La houle sans répit ni repos- Damien Charron - 2018
  • El rey de Francia- Traditionnel judéo-espagnol
  • Vanité des vanités- Damien Charron - 2019
  • Concerto in Do MaggioreRV 425 - Antonio Vivaldi – 1725

À quoi servira l'argent collecté ?

  • Pour 1100 euros : pressage de CD physiques
  • Pour 1000 euros : droits d'auteur
  • Pour 300 euros : frais design pochette, notice 
  • Pour 100 euros : frais codes et liens intelligents pour la diffusion en streaming

undefined

Musiciennes

Véronique MUSSON-GONNEAUD, harpes, direction, arrangements

Musicienne engagée, chercheuse et pédagogue, Véronique Musson-Gonneaud a été l'une des pionnières de la redécouverte des harpes anciennes en France.

Diplômée du CNSM de Lyon en 2001, elle s’est ensuite perfectionnée, durant 4 ans, à la Scuola Civica de Milan. Elle a étudié la harpe baroque auprès des luthistes Eugène Ferré et Hopkinson Smith, des harpistes Françoise Johannel et Mara Galassi, et le contrepoint auprès de Gérard Geay et Jean-Yves Haymoz.

Elle explore les répertoires du Moyen-Âge à la création contemporaine. Elle a enregistré pour le label Brilliant Classics un disque solo consacré à l’œuvre d’Antonio de Cabezón à la harpe double ("Pour un plaisir") salué par la critique.

Engagée dans la recherche (DEA de musicologie, Maîtrise de philosophie), elle a participe régulièrement à des conférences et groupes de recherche (Congrès Interdisciplinaire de Musicologie, Collegium Musicæ).

Professeur d’Enseignement Artistique, elle enseigne la harpe au Centre de Musique Médiévale de Paris, aux Conservatoires d’Ivry-sur-Seine et de Palaiseau. En 2018, elle enseigne la didactique musicale au Pôle Supérieur d’Aubervilliers-La-Courneuve et est régulièrement appelée à donner des masterclass en France et à l’étranger.

Soucieuse de diffuser la pratique de la harpe auprès d'un large public, elle a fondé l'association Pop'harpe en 2010.


 Cécile BANQUEY, voix

Cécile commence ses études musicales au conservatoire et à l’université de Bordeaux et les poursuit en région parisienne aux Conservatoires de Pantin, Boulogne-Billancourt et Paris.
Elle est titulaire du Diplôme de Concertiste en musique ancienne, des DEM de chant, direction de chœur, harmonie et contrepoint, d’un Master de recherche en Musicologie et du Diplôme d’État de formation musicale.

Son intérêt pour la musique médiévale l’amène à suivre les formations du Centre de Musique Médiévale de Paris (Brigitte Lesne, Catherine Sergent), les cours de lecture sur les sources de Raphaël Picazos et les cours de harpes anciennes de Véronique Musson-Gonneaud.

Elle chante au sein des ensembles Les Cris de Paris, La Tempête, Les Métaboles, Discantus, Musicatreize... Parallèlement à ses activités de chanteuse, elle intervient régulièrement en milieu scolaire dans le cadre d’actions pédagogiques et dirige des ensembles vocaux.

Roberta BRAMBILLA, popharpe

Née à Cagliari (Italie) en 1992, Roberta Brambilla commence ses études à l'âge de huit ans dans sa ville natale. Elle poursuit sa formation avec Gabriella Bosio au Conservatoire de Turin, où elle obtient en 2013 son diplôme de Master en harpe avec la plus haute mention et les félicitations du jury. En Novembre 2013, elle entre au Conservatoire Royal de Bruxelles, dans la classe d'Annie Lavoisier, et obtient un Master en harpe et un Master spécialisé en musique de chambre.

Engagée dans la recherche des enseignements pour les enfants, elle se forme en pédagogie au Conservatoire royal de Bruxelles et obtient son diplôme de Master didactique avec Grande Distinction.

Elle a remporté́ plusieurs concours internationaux de harpe et a collaboré avec de nombreux orchestres en Europe (Symfonie orkest Vlaanderen, Orchestre des Solistes Européens du Luxembourg, l’Ensemble Orchestral de Bruxelles, l’Opéra Royal de Wallonie-Liège et l’Orchestre Philarmonique Royal de Liège).

Depuis 2014, elle est régulièrement invitée au sein du Belgian National Orchestra et de l’Antwerp Symphony Orchestra.

Ayant un vif intérêt pour la musique de chambre, elle est aussi membre et co-créatrice de l'ensemble de musique de chambre Kroma. De plus, elle joue régulièrement en duo avec le bassoniste Mavroudes Troullos avec lequel elle s’est produite dans le cadre d’importants festivals tels que le Festival Radio France Occitanie Montpellier.

En 2018, elle participe aux ateliers Pop'harpe et se passionne pour le répertoire à découvrir et à adapter pour ce nouvel instrument accessible à tous. Sa curiosité́ la conduit à arranger et transcrire pour ensemble de harpes et avec divers instruments.

Annie LAVOISIER, popharpe

Annie Lavoisier a commencé ses études aux Conservatoire de Reims dans la grande tradition de l'école de harpe française : Thérèse Hansen, Brigitte Sylvestre, Francis Pierre et Pierre Jamet qu' elle rencontre alors qu' il est âgé de 87 ans.

Très jeune, elle est lauréate des concours internationaux M.A Cazzala (France),Israël, Munich, Genève.

Elle est harpe solo du Belgian National Orchestra et professeure au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Spécialisée dans le répertoire de musique de chambre, elle est parallèlement depuis 1995 membre de l'ensemble Oxalys et depuis 1996 membre de l' ensemble de musique contemporaine Ictus avec lesquels elle se produit dans les grands festivals du monde et réalise plusieurs CD salués par la critique (Jean Cras, Joseph Jongen, Debussy-Ravel, A Caplet, Jonathan Harvey).

Sa démarche pour faire le lien entre harpe à pédales et harpes anciennes la conduit  en 2008 à la harpe triple «Arpa doppia » où elle explore et transcrit nombre d'œuvres pour la harpe.

Très impliquée, en recherche constante dans le domaine pédagogique et social, elle pratique le chant choral depuis 20 ans et rencontre le projet pop' harpe en 2016 qu'il lui tient à cœur de faire rayonner.

Ses engagements: permettre à tous l'apprentissage de la musique dans ce monde troublé et militer pour une éducation nourrie par l'art dès le plus jeune âge. Contribuer à une synergie entre les arts pour retrouver le spectacle vivant et une forme renouvelée du concert.

 

undefined

Enregistrement : 

  • Direction artistique, prise de son, montage et mastering : Philippe Gonneaud
  • Assistante à la prise de son : Eleonora Congiu

Enregistré en juillet 2020 au domaine de la Pailleterie à Amilly avec le soutien de la Ville d'Amilly et de l'association Pop'Harpe

undefined

undefined

2 605 € collectés
Objectif : 2 500 € Contribuer au projet
90 contributeurs

Partager la collecte

Album "Varietas" : mélanges pour voix, harpes en carton et harpions…

par Pop'harpe

Financé à 104% - 2 605€ / 2 500€
Contribuer au projet

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS