Projet Indigo

Autres

Le Projet Indigo lance le mouvement "Mÿ Generation"

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission



Le mouvement pour une < Endup Nation >. Pour construire une nouvelle société, il faut d'abord mettre un terme à celle que nous connaissons. La transition est le passage de l'une à l'autre, Sylha et le mouvement Mÿ Generation construisent ce pont entre les deux mondes.



Pourquoi ce mouvement ?

 

Début janvier 2018 quand tous les journaux, indépendants ou dirigés, de droite comme de gauche, ont écrit en chœur ce titre [1] : "Les 1 % les plus fortunés ont accaparé 82 % des richesses créées l'an dernier", il faut respirer et se poser 30 secondes dans un coin. Nous devons collectivement réfléchir profondément à ce qu'il se passe dans cette société, avec le plus d'humilité possible et le plus d'empathie pour éviter de tomber dans les rouages de la haine de l'autre. Nous, nous représentons les 99 % et les autres représentent les 1 %. Même un millionnaire est pauvre aux yeux des 1 %. Il faut arrêter d'exister à travers des luttes inutiles contre nous-même. Des grèves qui nous divisent ou des travailleurs qui s’enlisent. Il faut arrêter d'ignorer que nous sommes réellement livrés à nous-même parce que les Autres 1 % ont peut-être l'argent et le pouvoir, mais ils n'ont pas notre approbation. Il faut arrêter de se cloisonner dans notre petit confort par peur de le perdre parce que nous allons tout être perdants si nous continuons à vivre inconsciemment sans se projeter dans notre avenir commun. Avec les dérèglements climatiques, le massacre des animaux, la disparition des espèces dont les insectes, la déforestation, la pollution des eaux potables par les métaux lourds et des océans par le plastique, et avec l'accélération de l'ensemble d’autres paramètres simultanément : le réveil sonne depuis plusieurs décennies. Les Autres 1 % sont au courant que notre civilisation fonce droit dans le vide, ils ont été les premiers au courant. Cependant, ils ont, pour beaucoup, gravi les échelles sociales avec en tête "le mérite" et le "travail" au détriment parfois de leur propre vie familiale et affective : certains cœurs ne vibrent plus. Toute une vie à penser que le système politico-économique libéral était la solution pour tout le monde. Toute une vie à penser que la raison, l’argent, le pouvoir et parfois la notoriété sont les seules manières de vivre un accomplissement. Et puisqu’eux-mêmes avaient réussi dans ce schéma de pensée, pourquoi pas nous ? Or, cet individualisme créé de manière intrinsèque à la réussite les a détournés de l’intérêt public. Devons-nous ici reprendre les résultats du vote blanc et des abstentions pour rappeler cette vérité ? Ils n'ont plus le goût du collectif car tout simplement ils savent que la solution de l'accomplissement personnel est d'abord individuelle, en oubliant certainement qu'elle est surtout intérieure. Les autres, ces 1 % de la population, ne peuvent pas avoir la solution à nos problèmes parce qu’ils sont trop éloignés de la réalité, perchés dans leur palais, entourés d’or et de femmes, et persuadés que les statistiques expriment la vérité du terrain : les chiffres sont leur unique vision de l’Humanité. Devenons un nombre plutôt que des chiffres. Parce que le sang coule. Alors il faut arrêter de croire au sauveur divin ou aux pouvoirs du politique ou à un miracle extérieur. La solution est individuelle quand on parle d'agir, la solution est intérieure quand on parle de s'ouvrir, la solution est collective quand le problème est global, la solution est locale quand elle doit s'adapter à un territoire.


Je dois maintenant faire une confidence. J'ai peur de deux choses : des aiguilles et de mon avenir. Pour les aiguilles, je peux encore fermer les yeux et attendre que ça passe. Pour l'avenir, je ne peux pas le faire. Quand je vois des vidéos d'apiculteurs qui montrent un cimetière d'abeilles dans leur ruche (80 % des insectes ont disparu en 30 ans), quand je vois 25 000 espèces menacées d'extinction, quand je vois l'urbanisation exponentielle des villes au détriment de la nature et quand je vois des îles paradisiaques se faire engloutir par la montée des eaux ou remplies de déchets humains, quand je vois tout cela à 28 ans, je me dis : dans quel monde je vais vivre à 70 ans ? Plus de fleurs ? Plus d'éléphants, de lions, de rhinocéros, de girafes, d'oiseaux, de poissons, d’abeilles ? Plus d'espaces verts à moins de 50 km de mon habitat, plus de fleurs et de parfum ? Plus de belles plages propres ? Plus de vacances dans la Nature ? Ce triste schéma est en train de se produire les amis. C'est en train de se produire et rapidement. Et je refuse catégoriquement de finir ma vie dans cet environnement déplorable. Contrairement aux idées reçues, être écologiste est surtout issu d'une prise de conscience purement égoïste. Je ne veux pas être vieux dans un monde où l'émerveillement n'existe plus. En 2060, j’ai des chances d’être encore en vie. Mais très peu de nos dirigeants actuels seront encore là et pourtant, ce sont eux qui depuis plusieurs décennies dirigent la société vers la création d’un avenir détestable qui nous est destiné. À nous. À la génération ÿ et celles qui suivent. Et ces personnages ne seront même plus vivants pour constater à quel point ils ont détruit nos vieilles années. Quelle colère incroyable allons-nous ressentir si nous ne faisons rien ? Ce mouvement Mÿ Generation, Sylha et bien d’autres forment un équilibre qui assouvira le besoin égoïste de chaque personne. À vouloir vivre une belle vie pour laisser derrière nous une planète propre pour que nos enfants puissent savourer les meilleurs moments de l'existence. Si la Terre se meurt, l’Humanité sera enterrée et la Terre tournera encore.


Notre adhésion au mouvement marque une volonté d'accepter la responsabilité qui incombe à notre génération. Les générations précédentes nous ont permis de connaître la paix en Europe. C’est désormais à nous de jouer. Cette responsabilité à l’échelle planétaire et « en même temps » à l’échelle locale : n’est-ce pas l’une des plus belles opportunités que l’on puisse donner à un groupe d’êtres humains ? Ouvrons les yeux et nous pourrons créer l’avenir que nous voulons. Il suffit de se réunir et de s’organiser. Ensuite, tous les outils actuels nous permettront de mettre en place rapidement les actions nécessaires à la création d’une société dont nous serons les bâtisseurs. Concrètement, toutes les idées que vous avez trouvé intéressantes et utiles dans la première partie seront amenées à être réalisées par les membres du mouvement Mÿ Generation et les autres. Car toutes autres propositions seront également discutées ensembles : il n’y aura plus de « nous » d’un côté et « les autres » de l’autre. Il faut travailler ensemble.

Avant tout cela, il faut accomplir les objectifs du couple « Sylha / Mÿ Generation » pour nous mettre sur les rails.


1)       Premier objectif, un état d’esprit : Faire pression sur les institutions financières qui voudront rester dans une projection économique libérale, ultralibérale, néolibérale, capitaliste ou de consommation.

 

Dans l’univers de la start-up nation, les start-up sont désormais les laboratoires d’innovation des multinationales. Ces dernières rachètent les projets qui fonctionnent, intègrent leur capital ou les menacent de les couler si la start-up devient trop arrogante. Sylha ne se fera pas racheter. Sylha fera rentrer dans son capital uniquement des associations, des particuliers engagés, des partenaires ESS et des banques éthiques. Sylha se fera potentiellement menacer par ces grosses structures bien qu’afficher publiquement une velléité néfaste envers un projet éthique soit mal vu. Ils utiliseront donc des moyens de pressions indirects ou viendront nous concurrencer à leur tour sur notre propre terrain, celui de l’éthique. Pourtant, ce que nous souhaitons profondément : c’est une collaboration. Un partenariat Sylha/institutions financières classiques pourrait se mettre en place si un miracle intellectuel et une vague de sagesse gagnent les actionnaires de la table. S’il y a bien une seule utopie décrite dans ce texte, c’est bien celle-ci. Pourtant, associer la puissance de Goliath avec le cœur de David marquerait un chamboulement de conscience amenant un pouvoir de changement majestueux. De plus, avec un point de vue purement économique, une coalition de ce genre en France puis en Europe redorerait l’image d’un vieux continent et ouvrirait positivement la porte vers de nouveaux marchés.

 

2)       Deuxième objectif, un état d’âme : Se rassembler autour d’une génération qui a l’énergie, les compétences et le talent de construire une nouvelle société.

 

Aujourd’hui, le nombre fait la force et grâce à internet, nous pouvons rapidement être des millions de Davids pour remettre en question le positionnement stratégique des quelques Goliaths. Le mouvement « Mÿ Generation » veut rassembler les pouvoirs locaux, les individus isolés (/seuls) et les envies collectives d’un renouveau autour des jeunes qui veulent défendre leur avenir. Le mouvement sera en charge de coordonner, mutualiser et comptabiliser les actions citoyennes des différents territoires pour, soit former un « contre-pouvoir populaire » et bienveillant (dans le cas où une collaboration est impossible) dans l’idée de i-boycott[2] et de Yuka[3] (résultats plutôt indirects), soit susciter l’intérêt des grands groupes à la création d’un potentiel partenariat avec Sylha pour accélérer les profonds changements. Dans le premier cas, le nombre d’adhérents est un argument incroyablement fort pour les empêcher d’attaquer économiquement Sylha. Dans le deuxième cas, plus nous sommes nombreux, plus ils nous écouteront. Les adhérents seront gérés par des antennes du mouvement partout en France avec une indépendance de fonctionnement garantissant une adaptation totale aux enjeux locaux.

 

3)       Troisième objectif, un état de mobilité : S’organiser et créer un « Joyeux Avenir »

 

Dynamiser le réseau, écouter les idées, construire des projets, informer les acteurs. Nous souhaitons par exemple organiser un Tour de France chaque année pour garder un contact physique avec les structures et les citoyens. Ceci est primordial. Avec les organisations existantes et motivées, nous les aiderons à organiser les agoras, les conférences, les débats, les solutions, les questions, les sondages et les statistiques qu’ils effectuent depuis longtemps déjà, afin d’orienter les décisions de Sylha et du mouvement. Le fonctionnement est simple : C’est Sylha qui bouge le pion sur l’échiquier et c’est Mÿ Generation qui apporte toutes les possibilités, les stratégies, les points de vigilances, les conditions et les avis sur les coups à venir : un peu à l’image d’un « Think tank[4] » du futur qui guidera la construction de ce « Joyeux Avenir ».

En résumé, votre adhésion prouve qu'une nouvelle philosophie économique, démocratique et sociale peut concrètement se matérialiser dans une nouvelle société. Votre adhésion procure au mouvement de la crédibilité et lui donne les moyens financiers d'avancer vers la construction d'un autre futur, d’un « Joyeux Avenir ». L’urgence est écologique, la priorité est sociale, la guérison est économique. Pour nous amener vers une nouvelle société, il faut d'abord mettre un terme à celle que nous connaissons. 


< Endup Nation >



[1] Les calculs d’Oxfam sont basés sur les données fournies par le Credit Suisse dans son rapport Global Wealth Databook publié en novembre 2017. Le patrimoine des milliardaires a été calculé à l’aide du classement des milliardaires publié par le magazine Forbes en mars 2017.

[2] I-boycott a pour objet de sensibiliser, d'informer, de soutenir une consommation responsable et créer un levier de pression face aux grands groupes.

[3] Yuka est une application qui flash l’étiquette des produits alimentaires pour « manger mieux, faire les bons choix ».

[4] Un Think tank est un groupe de réflexion et un laboratoire d’idées.

Siège social

115 COURS DE LA LIBERATION 38100 GRENOBLE

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

M

Mailloy Frédéric

29 juin 2018
Que l on sorte de l'utopie pour plus d équité Répondre au commentaire de Mailloy Frédéric
S

SIMZAC Daniel

03 juin 2018
Bonjour à toute et tous.

Un soutien de plus.

Belle journée Répondre au commentaire de SIMZAC Daniel
D

Duplessis Patrice

26 mai 2018
Bonjour a toutes et a tous !

Soyons fous !! Répondre au commentaire de Duplessis Patrice

Notre communauté

duplessis patrice adert antonin mailloy frederic boukou nora auguy gregory simzac daniel9a6c7fac cb08 480b a0e5 b891c0
Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Les chevaux du coeur
Les chevaux du coeur
Association Association Française du Syndrome d'Angelman (AFSA)
Association Française du Syndrome d'Angelman (AFSA)
Association A.D.R.F.B
A.D.R.F.B
Association Orphelins Sida International
Orphelins Sida International