Projet Primates

Recueillir & réhabiliter les chimpanzés orphelins issus du braconnage afin de réintroduire dans la nature, de façon viable, les individus qui seront aptes à la vie sauvage.

qui sommes-nous ?

En images
Notre mission
Le centre de conservation pour chimpanzés (CCC) en Guinée avec l’aide du gouvernement guinéen (qui applique la loi faunique interdisant formellement la chasse et la possession d’un chimpanzé), récupère chaque année des chimpanzés orphelins issus du braconnage. On estime que pour chaque bébé capturé pour ensuite être vendu, les braconniers tuent 10 chimpanzés !

Nos objectifs

Situé en République de Guinée, le Centre de Conservation pour Chimpanzés (CCC) est un sanctuaire créé pour faire face à la situation d’urgence dans laquelle se trouve les populations de chimpanzés. Trésor du patrimoine guinéen, leur nombre ne cesse de diminuer approchant le seuil de l’extinction. 

Implanté en Haute-Guinée dans la Parc National du Haut-Niger, le CCC a plusieurs missions prioritaires : 

-Soutenir les efforts des autorités dans la lutte contre le trafic en leur permettant de placer les chimpanzés saisis. 

- Recueillir, réhabiliter et relâcher les chimpanzés saisis 

- Aide à la protection du Parc et sa faune qui recèle encore de quelques espèces emblématiques (chimpanzés, lions, panthères, hippopotames, colobes noir et blancs, etc.). Dans ce sens le CCC a choisi de relâcher des individus aptes au cœur du Parc National du Haut Niger, afin de renforcer la population de chimpanzés sauvages qui y vit. 

-Sensibiliser les populations locales (écoles, villages, autorités) sur les menaces qui pèsent sur les chimpanzés et leur habitat mais aussi sur la protection de l’environnement en général. 

-Créer avec les populations locales un environnement de confiance et d'échange. 

-Promouvoir la recherche scientifique non invasive auprès des chimpanzés du CCC et dans le Parc afin d’aider les autorités guinéennes à développer un plan de gestion efficace et durable du parc.

La réhabilitation et le relâché des chimpanzés orphelins

Les chimpanzés recueillis par le CCC sont des chimpanzés orphelins dont la mère et d’autres membres du groupe ont été tués. Ils sont capturés pour en général être vendus comme animaux de compagnie. A leur arrivée au CCC, les chimpanzés souffrent très souvent d’affections graves qui méritent des soins 24h/24h. Les plus répandues sont les maladies de peau, les affections respiratoires, les désordres psychologiques liés aux mauvais traitements et à leur captivité et la malnutrition. Après une période de quarantaine, le chimpanzé est intégré à un groupe. 

Le premier but du CCC est d’offrir à ses pensionnaires des conditions de vie optimales, qui répondent à leurs besoins, différents selon leur âge, l’objectif étant de réduire les contacts avec l’homme au fur et à mesure qu’ils grandissent et de les préparer peu à peu à leur retour à la vie sauvage. 

Lorsque les chimpanzés arrivent au CCC, ils n’ont souvent que très peu vécu avec leurs congénères. Ils n’ont pas acquis de leurs aïeuls les bases vitales de la vie en communauté de chimpanzés. Ils ont par conséquent tout à réapprendre : apprendre à grimper, à trouver de la nourriture en brousse, à faire un nid, mais surtout à apprendre les bases de la communication en groupe. 
Sans cela, il serait utopique de vouloir les relâcher. L’équipe du CCC est là pour les aider dans cette voie. 

Dans ce sens : 

- Le sanctuaire est localisé au cœur d’un parc national, en pleine forêt. Les chimpanzés ne voient quasiment que le personnel du CCC. Le tourisme n’est pas interdit, mais la difficulté d’accès au sanctuaire limite naturellement le nombre de visiteurs (quelques dizaines par an). 

- Apprentissage de la vie en forêt pendant plusieurs années, avec d’autres chimpanzés, lors des sorties quotidiennes en forêt avec le personnel du CCC. 

- Prise de distance progressive au cours des années avec le personnel lors de la réhabilitation. 

- Les chimpanzés disposent de grands enclos électrifiés où ils peuvent s’ébattre, jouer, manger, faire des nids, etc. 

----------------------- 

Le relâché 

Le CCC a relâché son premier groupe de 15 chimpanzés le 27 juin 2008, dans le Parc National du Haut-Niger. En Juillet 2011, un groupe de 4 chimpanzés adultes (2 mâles et 2 femelles) et 1 jeune femelle ont été introduits aux 5 chimpanzés du premier relâché qui étaient toujours suivis. 

Le relâché de chimpanzés adultes a toujours été l’un des principaux objectifs du CCC. 
Relâcher des chimpanzés est un exercice très difficile et très controversé. Il doit respecter des critères strictes de l’International Union for Conservation of Nature (UICN), et des tests vétérinaires doivent être réalisés avant pour être certains de ne pas ‘libérer’ des animaux porteurs de maladies. 

Ce groupe est suivi en permanence par notre équipe à l'aide de collier GPS. Les résultats sont très encourageants; Tous les chimpanzés parviennent à se nourrir et à exploiter leur milieu sans encombre, certaines femelles sont à présent avec des groupes de chimpanzés sauvages et d’autres ont donné naissance à de beaux bébés.


Nos réalisations et impacts à ce jour

- Création et entretien du sanctuaire, qui permet d'accueillir de plus en plus de chimpanzés. Point primordial pour pouvoir continuer d'arrêter les trafiquants, saisir les bébés chimpanzés et avoir ainsi un espace pour les placer. 

- Le sanctuaire permet de faire fonctionner l'économie locale ( achat de la nourriture des chimpanzés et des matériaux d’entretiens dans les villages ). 

- Embauche de plus d’une vingtaine de travailleurs locaux à qui le centre offre une formation de soigneur/ chauffeur ou encore piroguier ainsi que l’occasion d’apprendre la langue française et l’écriture. 

- Développement communautaire avec la création d’une école en partenariat avec PPF, une aide à l’accès aux soins pour les villages alentours (venues de médecins, … ) 

- Le CCC a relâché son premier groupe de 15 chimpanzés le 27 juin 2008, dans le Parc National du Haut-Niger. En Juillet 2011, un groupe de 4 chimpanzés adultes (2 mâles et 2 femelles) et 1 jeune femelle ont été introduits aux 5 chimpanzés du premier relâché qui étaient toujours suivis. 

- Depuis 2004, le CCC mène des campagnes visant à informer et sensibiliser les populations locales du Parc National du Haut Niger et alentours, aux actions et objectifs du CCC pour la protection des chimpanzés et du Parc. Pour ce faire, le CCC organise des conférences-débats dans les villages mais diffuse également des documents tels des autocollants, affiches et des spots radios en différentes langues locales dans tout le pays. 

- Récemment nous cherchons à sensibiliser à plus grande échelle sur nos actions et dans ce sens nous avons organisé en janvier une exposition photo à la capitale, Conakry et organiser des conférences dans des écoles. 

- Protection du parc : Missions ponctuelles de patrouilles avec les gardes du Parc appuyés par des forces militaires quand cela est nécessaire, sur les zones sensibles. / Recrutement d’éco-gardes dans des villages du Parc. / Aide à la mise en place de barrages routiers pour empêcher la sortie illégale de bois du Parc National. / Contrôle des pêcheurs sur le fleuve Niger et la rivière Mafou dans le Parc, en collaboration avec les autorités en charge (Ministère de la Pêche) 

- Proposition de séjour éco-volontariat à des dizaines d'individu pour une période de 6 mois ou plus.

Vous pouvez nous aider

En nous faisant confiance et en nous donnant vos goutes vous contribuerez grandement à l'amélioration du quotidien de nos chimpanzés et à la protection du Parc National du Haut Niger. 

Les chimpanzés sont menacés, chaque vie à sauver est cruciale et nous mettons un point d’honneur à être dans la capacité d’accueillir tous les orphelins saisis par les autorités Guinéennes et même à dépasser nos limites en accueillant de temps en temps des chimpanzés en difficulté de d’autre sanctuaire. 

Ces dernières années les autorités Guinéenne à l’aide du GALF, travaille dure pour limiter le traffic de bébés chimpanzés, ceci implique que pendant une longue période de nombreux bébés sont saisis et doivent être placé. Pas de lieu pour les accueillir = pas de saisie et ainsi pas d’arrêt de ce traffic. 

Seulement, accueillir un bébé, implique de nombreux coût et augmente nos besoins matériels et humains.


vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public

Notre communauté

Nos supporters

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association CSP HANDBALL
CSP HANDBALL
Association Association Agir Ensemble, ASBL
Association Agir Ensemble, ASBL
Association NOTYOURFAN
NOTYOURFAN
Association LeParti.lol
LeParti.lol
;