Queer Education

Éducation et formation

Queer Education

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

Le projet de l'association est né l'année en septembre 2019 à partir d'un constat relativement simple. Les projets pédagogiques mis en place dans les établissements scolaire se résument souvent à des actions ponctuelles (des interventions d'association, des journées de sensibilisation) qui ne permettent pas de promouvoir une pédagogie véritablement anti-oppressive. Les campagnes de sensibilisation étatiques si elles sont, le plus souvent, pertinentes et nécessaires ne s'accompagnent le plus souvent d'aucun changement durable au sein des équipes éducatives et ce pour des raisons variées. Par ailleurs, nous avons constaté que malgré cet état de fait peu encourageant, diverses initiatives tout à fait enthousiasmantes étaient mises en place à l'intérieur des établissements scolaires mais que celles-ci étaient trop souvent méconnues. Ces initiatives sont éclectiques et passe par des formats relativement différents. Certain.es proposent par le contenu de leur cours de lutter efficacement contre les discriminations, d'autres ont réussi à inscrire de manière pérenne dans leur cadre de travail des ateliers de réflexion, de sensibilisation (souvent animés par les élèves) menés sur le temps extra-scolaire, d'autres encore essaient d'engager des actions collectives et pluri-disciplinaires dans les écoles. Le premier objectif de « Queer - Education » a donc été de se faire le relais de toutes ces propositions afin de mutualiser les initiatives prises ça et là. Un groupe facebook a donc vu le jour, groupe qui a été le point d'ancrage de nos premières activités. Celui-ci regroupe aujourd'hui près de 1100 personnes qui, chaque jour, apportent des solutions concrètes à des problématiques liées aux discriminations. Parfois, certains messages font part des doutes rencontrés, de témoignages qui reviennent avec sincérité sur le vécu de différent.es acteur.trices de l'éducation, une véritable communauté d'entraide s'est donc constituée proposant d'adopter une attitude réflexive à l'égard de la réalité du système scolaire contemporain et apportant moult solutions aux problèmes rencontrés.

En outre, nous constations que si certains corps de métiers disposaient d'un organe interne qui pouvaient défendre les intérêts des personnes LGBTQI+ à l'intérieur de leur corporation, sur leur lieu de travail, l'Education Nationale ne présentait aucune structure de cet acabit. Si l'on souhaite protéger les élèves des discriminations qu'ils et elles peuvent rencontrer dans la société, il nous semblait nécessaire de tout mettre en œuvre que les personnels éducatifs soient suffisamment formés à cette lutte contre les discriminations, se sentent, de leur côté, soutenus, protégés, écoutés.